Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Imprimer

COOL ET VERTE

Pour participer à la 1ère édition du Festival des Jardins de la Côte d'Azur, la Ville de Nice a choisi la partie de la "coulée verte" du jardin Albert 1er, (d'où le jeu de mots sur le titre) pour cette animation du mois d'avril qui propose : deux équipes de jardiniers paysagistes professionnels en compétition officielle, les services municipaux en guest-star et des animations ludiques pour petits et grands. Programme Festival jardins Nice.pdf

 Festival des jardins, coulée verte, jardin albert 1er, jardiniers paysagistes,

A partir du thème officiel l'éveil des sens, nous avons commencé la balade par le jardin éphémère réalisé par les agents de la Ville de Nice (hors concours) sur 800m2, allant de la tranquillité à la surprise, en passant par le mystère pour finir par l'explosion de joie. Un très beau travail !

Festival des jardins, jardin albert 1er Nice, coulée verte, jardiniers paysagistes,

Coup de coeur pour "le mystère" et son monde étrange, surnaturel, ses plantes apparemment desséchées autour de bassins de lierres.

Festival des jardins, jardin albert 1er Nice, coulée verte, jardiniers paysagistes,

Puis nous passons sous un tunnel et c'est l'explosion de couleurs dans le dernier carré "la joie", une harmonie entre contenu et contenant.

Festival des jardins, jardin albert 1er Nice, coulée verte, jardiniers paysagistes,

Pour le concours IN du festival, Louise Berchard, Kévin Fernandez et Adeline Brugiere-Garde, paysagistes DPLG à Lyon et Grenoble, ont imaginé « PALACE PARADIS ».  "Le visiteur est invité à pénétrer dans des patios imbriqués, chacun dans une ambiance de la neutralité à la couleur et l’originalité, jusqu’à aboutir dans le cœur du dispositif où le paysage s’emballe et laisse place à l’imaginaire, l’exubérance".

Festival des jardins, jardin albert 1er Nice, coulée verte, jardiniers paysagistes,

« MOUNTA CALA » est la création de James Basson, architecte paysagiste, ainsi que d’Helen Basson, Bruno Torini, Christine Krohn, de Monaco. Ce jardin fait référence à la mer et aux pointus, bateaux de pêche. Un chemin en bois serpente sur des monticules de poudingue, formant des vagues, jusqu’à un point de rencontre composé de bancs en bois arrondis.

D'autres jardins éphémères à découvrir à Grasse, Cannes, Antibes et Menton.

Écrire un commentaire

Optionnel