Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Balades

  • Imprimer

    LES MAI DU HAUT DE CAGNES

    D'années en années, elle se maintient au Haut de Cagnes, cette tradition méditerranéenne de créer un sujet en fleurs, pour fêter les beaux jours.

     Tradition du mai, haut de cagnes, oeillets, créations florales

    Il en faut des bonnes volontés pour installer les structures de polystyrène et de grillage après les avoir garnies des 25 000 œillets venus des cultures italiennes de la Riviera dei Fiori.

    Tradition du mai, haut de cagnes, oeillets, créations florales

    Comme chacun n'a plus le temps de faire son Mai à accrocher à sa porte ou sa fenêtre, c'est vers la jeune génération que la tradition a évolué. Ce matin, plus d'une cinquantaine de jeunes cagnois et cagnoises ont défilé sur la place du château, fiers des compositions accrochées à leurs vélos : fusée, avion, coeurs, robe de princesse... Les parents ont fait du beau boulot !

    Tradition du mai, haut de cagnes, oeillets, créations florales

    Au son du fifre du groupe folklorique Leï Messuguïe, la farandole des enfants nous a entrainés dans les ruelles du village pour découvrir les différents sites fleuris. 

    Tradition du mai, haut de cagnes, oeillets, créations florales

    Hommage à Coluche et ses enfoirés, papillon posé sur les galets, soleil accroché dans un mur de lierres, dauphin en suspension sur une croix... Et une petite danse provençale à chaque halte...

    Tradition du mai, haut de cagnes, oeillets, créations florales

    Les enfants des centres aérés des écoles La Pinède et Gambetta exposaient devant la Galerie Solidor, leurs créations sur le thème du Mai, fleurs en papier, en plastique de récupération, décorations d'une guitare et d'un aspirateur...

    Tradition du mai, haut de cagnes, oeillets, créations florales

    La fête des Mai au Haut de Cagnes, c'est avant tout la fête des enfants. Ce jour là, la place du château est encore plus que d'habitude leur cour de récréation. Pipo le clown leur a fabriqué des animaux ou des épées avec ses ballons, les a fait participer à son spectacle de magie. La ludothèque avait apporté ses jeux en bois tandis que le Cercle des Amis les initiait au maniement des boules carrées.

    Tradition du mai, haut de cagnes, oeillets, créations florales

    Les quelques gouttes tombées dans l'après-midi n'ont pas découragé le public qui est resté pour assister au spectacle de danse de l'association Passion, et même danser sur leurs rythmes latino.

    Une belle fête ! Rendez-vous pour le 1er Mai 2019.

  • Imprimer

    TOMEK

    Jusqu'au 30 juin 2018, la Ville de Mougins accueille les sculptures monumentales de TOMEK avec "Bleu comme Jean". 

    Tomek, Mougins village

    Depuis environ 150 ans, les jeans habillent la mode. L’art est le reflet de notre époque et de notre civilisation. Sculptées dans le bronze ou ciselés dans le marbre, le jean et ses poches deviennent objets d’art et de désir. (…) Mes poches de Jeans sont des icônes de tous les jours, polies par le frottement de tant de regards et de tant de fantasmes… Il n’y a pas de différence entre le drapé de la sculpture grecque et le plié de jeans réalisés en bronze et en marbre. (…) Je voudrais produire des œuvres simples, au premier degré, racontant le MONDE et la MODE au présent, tels que les gens le vivent. TOMEK

    Tomek, Mougins village

    Ses bronzes de près de 200kg se fondent dans la vie de tous les jours, au détour des rues et places de Mougins, comme le jean inusable que l'on porte volontiers. 

    Tomek, Mougins village

    "La marche du jean" est son œuvre la plus connue, puisqu'elle a voyagé des Etats-Unis au Japon en passant par l'Australie, le Maroc, la Chine et l'Europe.

  • Imprimer

    EN PASSANT PAR SAINT-PAUL DE VENCE

    Saint-Paul de Vence, cité artistique à la réputation internationale... Joli but de balade pour un après-midi ensoleillé de printemps. Nous faisons une première halte à la Galerie BOGENA.  

    St Paul de Vence, Galerie Bogena, place du tilleul, la forge

    Dans le jardin, les personnages de bois brut et calciné de Christian LAPIE semblent converser avec les oliviers. 

    St Paul de Vence, Galerie Bogena, place du tilleul, la forge

    De nombreux artistes connus sont représentés par cette galerie, Patrick MOYA, Jacques RENOIR, Ernest PIGNON-ERNEST. Au travers des vitres, une structure aérienne de Bernard ABRIL contraste avec la puissance d'une sculpture de FRANTA.

    St Paul de Vence, Galerie Bogena, place du tilleul, la forge

    Deuxième étape de la balade, dans les ruelles et placettes du village de St Paul de Vence. A la tombée du soir, les vitrines des galeries font éclater les couleurs de créations singulières, du figuratif à l'abstrait. Le côté "blin-blin" cacherait-il un travail intéressant...? A la Vieille Forge, un vernissage présente des œuvres mêlant peinture et photographie.

  • Imprimer

    QUELQUES FLOCONS

    Il y a 8 ans que nous n'avions plus eu d'épisode neigeux sur la Côte d'Azur (relire ICI). Quel plaisir de revoir ce manteau blanc !

    neige février 2018 à cagnes

    Toute la journée de lundi, au bureau, j'ai regardé par la fenêtre tomber les flocons... tiendra...tiendra pas...

    neige février 2018 à cagnes

    Quelques clichés en rentrant au Haut de Cagnes, les toitures, les arbres, tout était recouvert de ce léger duvet. Vue sur un cerisier déjà en fleurs où le blanc et le rose se mêlaient.  

    neige février 2018 à cagnes

    Deuxième épisode ce mercredi fin d'après midi, les enfants essayent de faire un bonhomme de neige avec tout ce qui est tombé sur les tables des terrasses, quelques batailles de boules de neige aussi. 

    neige février 2018 à cagnes

    Point trop n'en faut... on retrouve la pluie glacée, presque avec plaisir...

  • Imprimer

    EN PASSANT PAR BERRE LES ALPES

    Suite à un reportage télé sur le film "L'intelligence des arbres" (malheureusement peu distribué dans les cinémas de notre région), une envie irrésistible d'aller se promener dans une forêt nous a emmenés ce dimanche sur les hauteurs toutes proches de Berre-Les-Alpes.

    Berre-Les-Alpes, chataigniers, chênes, balades d'automne

    Le village est renommé pour ses châtaigniers et ses chênes. Une balade d'environ 2h démarre du contre-bas des dernières ruelles et nous suivons le chemin étroit.

    Berre-Les-Alpes, chataigniers, chênes, balades d'automne

    La sécheresse de cet été est bien visible, les sous-bois sont secs, aucun champignon en vue, quelques cosses de châtaigne desséchées jonchent le sol... Là où un ruisseau devait sans doute cascader dans le vallon, nous traversons à sec. Rencontre originale avec un chien de chasse équipé d'un collier gps, quelques caresses et il poursuit son chemin téléguidé...

    Berre-Les-Alpes, chataigniers, chênes, balades d'automne

    Par contre, les couleurs de l'automne sont là, du jaune à l'orangé, au rouge. Elles méritent largement cette balade et plusieurs arbres reçoivent une accolade ressourçante pour qui enlace leurs troncs avec ferveur.

    Berre-Les-Alpes, chataigniers, chênes, balades d'automne

    La balade se poursuit sur des hauteurs qui font découvrir la vallée du paillon. Nous faisons une pause au pied d'un calvaire. Nous admirons un mur de pierres sèches et restons scotchés devant des racines fabuleuses (voir dans le film cité plus haut, comment les arbres communiquent entre eux...)

    Berre-Les-Alpes, chataigniers, chênes, balades d'automne

    Au départ de la promenade, nous avions été accueillis par la personne qui tient la Maison de Pays et ses spécialités locales, la collection "Baie des Anges" y est en bonne place sur les présentoirs. Les ruelles du village BERRE-LES-ALPES sont agréables à parcourir. On nous y a raconté l'histoire d'un moulin en cours de restauration par une association.

    Berre-Les-Alpes, chataigniers, chênes, balades d'automne

    C'était un dimanche d'automne, en passant par BERRE-LES-ALPES, on a croisé un âne dans un jardin, un chien de pierre surveillant la vallée, une "boite à livres" joliment décorée et une maison en attente des festivités d'Halloween...

  • Imprimer

    LES HASARDS DU VIEUX-NICE

    Même hors saison estivale, le Vieux-Nice reste un lieu de promenade aux mille surprises. D'une boutique au nom étrange, évocateur... "Migale et les Arts", vêtements, créations originales... à une minuscule sculpture de pierres accrochée à un portique entre cours Saleya et quai des Etats-Unis, voire quelques mannequins peints au hasard d'une ruelle, il y a toujours à voir...

    Ruelles du Vieux-Nice, Galerie des Ponchettes, Galerie des dominicains, Max Galli, Prom'du coeur

    Côté galeries, deux pauses très différentes. La première, à la Galerie des Ponchettes, où Noël DOLLA a recomposé ses "restructurations spatiales" datant des années 70. Photos de ses expérimentations de l'époque, proches du Land Art, et installation contemporaine 2017 dans le cadre de l'exposition "Ecoles de Nice".

    Ruelles du Vieux-Nice, Galerie des Ponchettes, Galerie des dominicains, Max Galli, Prom'du coeur

    Du côté de la Galerie des Dominicains, le peintre Max GALLI présentait ses scènes colorées au côté des sculptures païennes de son ami, Michel KOHLER.

    Ruelles du Vieux-Nice, Galerie des Ponchettes, Galerie des dominicains, Max Galli, Prom'du coeur

    Arrivée sur le Quai des Etats-Unis pour une réunion caritative de passionnés de voitures de collection au profit d'une association d'enfants hospitalisés. Un petit tour dans un bolide, une cadillac d'anthologie, une 2CV originale, un bus de l'association Tram&Bus de la Côte d'Azur, parmi le beau choix de cette 4ème édition de la PROM' DU COEUR.

  • Imprimer

    SOUS LE TRAM, LA CRYPTE

    Pour qui se souvient des travaux de la ligne 1 du Tram de Nice vers 2007-2010, vous revoyez sans doute ce trou béant entre le Monoprix et l'entrée du Vieux Nice. Nous passions par dessus ces fouilles archéologiques qui avaient stoppé l'avancement des travaux. Nous tentions de regarder à travers les panneaux de bois pour entr'apercevoir ces murailles ensevelies qui réapparaissaient.

    crypte, vieux nice, travaux du tramway

    Aujourd'hui classée "monument historique" et baptisée "la crypte Pairolière", sans doute du nom de la rue voisine, elle se visite par petits groupes de 15 personnes et permet de découvrir les 2000 m2 des fortifications datant du XIVème siècle, du temps des Comtes de Provence.

    crypte, vieux nice, travaux du tramway

    Notre jeune guide, qui connait son histoire par coeur, commence pour montrer sur une carte d'époque l'emplacement que nous allons visiter et, effectivement, il est "tout petit" à côté de l'étendue de la ville de Nice de ces années là.

    crypte, vieux nice, travaux du tramway

    Étonnant, cette ambiance souterraine alors que, par moments, nous entendons le roulement du tram au-dessus de nos têtes. Étrange de revoir l'aqueduc qui alimentait la ville, les berges du Paillon depuis disparues sous des tonnes de terre.

    crypte, vieux nice, travaux du tramway

    Parce que ce qui ressort de cette visite, c'est le niveau de six mètres plus bas par rapport à aujourd'hui, preuve en est cette représentation de la porte d'accès à la place Garibaldi. C'est aussi la prouesse technologique pour préserver ce patrimoine tout en permettant le passage du tram au-dessus.

    http://www.nicetourisme.com/nice/27689-la-crypte-archeologique

  • Imprimer

    UN PETIT FESTIN DE VILLAGE

    Une prestation de bal de village dans la commune de SAUZE, nous a fait passer, mon compagnon DJ et moi-même, par les gorges de Daluis, où, si ma mémoire ne flanche pas, je découvrais pour la première fois les impressionnantes roches rouges.

    Sauze, gorges de Daluis, DJ'H, festin
    La route fût longue, tortueuse, dans cette belle vallée pour grimper jusqu'au 1365m d'altitude de SAUZE, village montagnard aux portes du Mercantour. Nous sommes passés à côté du fameux "pont de la mariée" dont vous lirez la légende en cliquant sur le lien ci-après : http://www.guillaumes.fr/la-legende-du-pont/

    Sauze, gorges de Daluis, DJ'H, festin

    Mais à l'arrivée, nous sommes largement récompensés par la vue panoramique, après la traversée de la forêt, et surtout par l'accueil chaleureux des heureux habitants de ce petit coin de paradis.

    Sauze, Gorges de Daluis, festin de village, DJ'H

    Pour le festin, un aioli géant avait été préparé par les bénévoles du comité des fêtes et nous a régalés ! On m'a aussi expliqué un jeu de quilles qui sert à faire des concours un peu plus originaux que les sempiternels concours de boules... Des quilles taillées dans du vrai bois, par de vrais passionnés... avec une distance de lancé pour les enfants et une autre plus difficile pour les grands...

    Sauze, Gorges de Daluis, festin de village, DJ'H

    Pour nous qui venions de la Côte surchauffée, cette soirée d'août méritait largement une petite laine mais grâce à DJ'H  qui a mis le feu, toutes générations confondues, tous se sont amusés jusqu'à tard dans la nuit.

  • Imprimer

    ROQUESTERON BEACH

    Loin des plages surpeuplées, ce dimanche d'août nous a amenés dans le proche arrière-pays, au bord de l'Estéron dont le cours tantôt tranquille, tantôt tumultueux, permet des baignades fort agréables dans ses grandes « launes », des massages vivifiants dans ses « jacuzzi ».

    Roquesteron, bain d'argile

    Petit pique-nique avant la baignade et nous voilà dans une eau largement réchauffée par le fort soleil. Quelques pas et nous sentons une argile douce sous nos pieds.

    Roquesteron, bain d'argile

    Évidemment, nous n'avons pas résisté au plaisir de s'enduire de cette pâte grise et à se laisser sécher au soleil. Les fous rires étaient de rigueur dans cette balnéo-partie improvisée.

    Roquesteron, bain d'argile

    Quelques-uns avaient même un petit air de statue ou de personnages préhistoriques... En remontant la rivière au-delà du calme des launes, quelques petits rochers bien placés nous ont aussi fait profiter de massages bouillonnants !  Qui dit mieux...

    Un coin des Alpes Maritimes encore préservé des foules estivales.... à découvrir.

  • Imprimer

    UN PEU D'EAU DANS LA BRAGUE

    Après avoir goûté à la baignade en rivière dans l'Estéron (relire ici) au mois de juillet, nous avons projeté d'aller profiter de la fraîcheur des sous bois du parcours de la Brague dans le parc départemental du même nom, pour nous y rafraîchir dans son cours d'eau.

    Biot, la brague à sec, sculptures sur le chemin

    Oh surprise ! Oh désastre ! A sec, la Brague ! Jamais vu ça... un lit de rivière complétement à nu. Impressionnant tous ces rochers à découvert, gris rocaille.

    Biot, la brague à sec, sculptures sur le chemin

    Que faire ? Demi-tour ou une petite marche le long du lit de la rivière, tant qu'à pas être venus pour rien... Direction Valbonne, nous suivons le sentier. Au bout de quelques centaines de mètres, un peu de vase apparait entre les rochers... quelques petites flaques entre les troncs d'arbres.

    Biot, la brague à sec, sculptures sur le chemin

    A force de remonter le courant vers Valbonne, tout à coup, une large vasque d'eau, de la verdure, quelques baigneurs et quelques mini cascades. Toutefois, devant cette eau verdâtre et pas claire du tout, nous renoncerons à nous baigner, tout au plus nous rafraîchir les pieds...

    Biot, la brague à sec, sculptures sur le chemin

    Après cette pause, nous continuons notre balade vers Valbonne, l'eau se raréfie à nouveau mais nous croisons d'étranges sculptures : un poisson gravé sur le chemin, un profil grec taillé sur un bord de rocher, pour terminer par une magnifique licorne incrustée dans un pan de mur ! De qui est ce travail de la pierre ?

    A défaut de baignade, nous aurons fait de belles rencontres... mystérieuses.

  • Imprimer

    BALADE AVEC LES TRAMOPHILES

    Le hasard des publications de mon fil d'actualité Facebook m'a fait faire connaissance avec une association de passionnés qui, depuis 40 ans, préserve et sauvegarde à titre muséographique  les autobus, trolleybus, autocars, tramways et véhicules de service des transports azuréens. 

    Association Tram&bus Côte d'Azur, Tram Nice, Bus musée

    Ce dimanche, nous avons donc embarqué dans un bus de TRAM&BUS DE LA COTE D'AZUR, TCA, pour une balade dans le temps. Intérieur et extérieur parfaitement restauré et briqué, les exclamations des passagers n'ont pas cessé de fuser  : "tu te souviens des poignées pour se tenir, de la manivelle pour ouvrir la fenêtre, de ces petits tickets et du composteur..."

    Association Tram&bus Côte d'Azur, Tram Nice, Bus musée

    Le clou étant bien entendu la plateforme à l'arrière. Voyager debout, à l'air libre, suivis par les regards intrigués ou amusés des occupants des autres véhicules sur la promenade des Anglais. Certains avaient même le regard interrogateur : serait-ce un nouveau modèle de bus en circulation ?

    Association Tram&bus Côte d'Azur, Tram Nice, Bus musée

    Notre balade nous a mené du Monument du Centenaire sur la Prom jusqu'au pont du Loup à l'hippodrome de Cagnes pour revenir par les travaux de la ligne 2 du Tram dans le quartier des Moulins, en allant jusqu'au stade de l'Allianz. A un moment, notre bus de la fin des années 80 a même été suivi par un petit jeune de la ligne 9-10, qui a du prendre patience car notre vitesse de croisière était loin de la sienne, sans parler du rayon de braquage nettement plus problématique...

    Association Tram&bus Côte d'Azur, Tram Nice, Bus musée

    Nous avons fait une longue pause au Musée du Sport pour découvrir les détails de la construction de la ligne 3 du Tram. J'ai eu le plaisir d'y retrouver une ancienne connaissance du temps où j’œuvrais dans une association socio-culturelle cagnoise : M. Bruno FERLAT, passionné de trains, tram, bus et voitures anciennes, qui avait généreusement participé, il y a une douzaine d'années, avec sa camionnette des années 30, à plusieurs éditions du carnaval  pour lequel nous fabriquions des grosses têtes avec les enfants hospitalisés à Lenval. Le temps a passé mais il continue toujours, à près de 85 ans, à participer aux activités de l'association TCA et a fabriqué ses maquettes de tram.

    IMG_2616.jpg

    Une belle idée de sortie, cette balade en bus-musée, avec des gens très sympathiques qui prennent vraiment plaisir à partager leur passion, à expliquer tout le travail qu'ils font volontiers pour préserver ce patrimoine. Vous pouvez les suivre sur Facebook, ils proposent régulièrement des balades à thèmes : Contact Association TCA  04 92 04 29 04, pour Facebook cliquez ICI.

  • Imprimer

    LA BALADE DE SOSNO

    Jusqu'à fin septembre, la ville de St Jean Cap Ferrat propose une promenade ponctuée d’une quinzaine d’œuvres, plus ou moins monumentales, de Sacha SOSNO, du chemin des arts jusqu’au jardin de la Paix en passant par le port.

    Sacha SOSNO, St Jean Cap Ferrat

    D'après son épouse, c'était le souhait de l’artiste de « sortir des galeries, des musées, pour investir les boulevards, les ports, les façades, les toits, les jardins… »

    Sacha SOSNO, St Jean Cap Ferrat

    A Saint-Jean Cap Ferrat, ses oeuvres y sont à l'aise. Elles soulignent le paysage magnifique de la presqu'île, entre le bleu de la mer et du ciel.

    Sacha SOSNO, St Jean Cap Ferrat

    Les promeneurs jouent à se photographier, non pas à côté, mais au travers de ses créations.

    Sacha SOSNO, St Jean Cap Ferrat

    Elles en deviennent plus vivantes et il aurait sans doute apprécié...

    Sacha Sosno, Cap Sosno, Saint-Jean Cap ferrat

    "Cacher pour mieux montrer"... Pari réussi à Saint-Jean Cap Ferrat.