Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 février 2015

RETOUR SUR IMAGES

Les images de ce 1er janvier 2011 me reviennent régulièrement en mémoire... (relire ICI et ICI). Tout comme celles d'un dimanche au plateau de St Barnabé un an plus tard (relire ICI). Alors aujourd'hui, l'idée de balade s'est imposée toute seule, faire découvrir les deux sites à un groupe d'amis en profitant de ce retour... sur images.

Col de Vence, Plateau St Barnabé, Village négre, Daniel Fillod, jardin de pierres

Ciel bleu, temps frisquet, plaques de neige verglacées nous attendaient en haut du col de Vence. Plusieurs d'entre nous, habitués des randonnées, connaissaient les parcours des alentours mais personne n'avait entendu parler du "jardin de pierres suspendu aux lèvres de la liberté et de la tolérance"... surpris de constater que la première pierre est à quelques mètres de la route.

Col de Vence, Plateau St Barnabé, Village négre, Daniel Fillod, jardin de pierres

Sous la neige, deux crocus percent et, en promenant sur ce balcon surplombant la côte, je raconte l'histoire des pierres peintes par Daniel FILLOD, le peintre préhistorique, caresseur de volumes... leurs positions particulières sur le site et leurs noms de constellations. Un astronome amateur est parmi nous, qui dessine un ciel astral dans la neige... 

Col de Vence, Plateau St Barnabé, Village négre, Daniel Fillod, jardin de pierres

Notre petite randonnée hivernale se poursuit vers le hameau de St Barnabé à la recherche du "village nègre"... Le paysage blanc perturbe mes souvenirs pour retrouver le chemin parmi les champs du plateau... En attendant nous profitons de l'air vif et du soleil.

Col de Vence, Plateau St Barnabé, Village négre, Daniel Fillod, jardin de pierres

Quelques uns de notre petit groupe commencent à s'impatienter quand j'aperçois enfin de loin  "la poule géante" comme l'avait surnommée mon neveu. Revoilà les fameuses roches sculptées par le temps, curieuses formations naturelles. Tandis que notre organisateur, grimpé sur une pierre au milieu du cercle de rochers, explique les manifestations de phénomènes paranormaux souvent observés sur le site... je repense au "parlement des idoles" de Michel Butor...

Col de Vence, Plateau St Barnabé, Village négre, Daniel Fillod, jardin de pierres

Un vent glacial s'est levé et nous redescendons vers une clairière abritée pour pique-niquer. Il y a trois ans, j'avais cherché, en vain, les impressions d'ondes positives évoquées par une amie dans ces lieux. Aujourd'hui, j'y ai ressenti un calme apaisant. L'ami astronome est aussi musicien, sa flûte a enchantée nos instants passés sur le plateau St Barnabé et nous nous sommes promis d'y revenir l'été prochain pour... une nuit d'observation.

10 janvier 2015

EN PASSANT PAR STE AGNES

Après l'horreur de cette semaine et la marche d'hier, forte en émotions, c'est comme une envie de "prendre de la hauteur" à tous les sens du terme qui nous a menés, pour une petite balade, à la découverte du "village perché" le plus haut d'Europe, Sainte-Agnès, juste au-dessus de Menton. 

Ste agnès, château, potager médiéval, fort de ste agnès

Pause déjeuner dans un restaurant avec terrasse panoramique où l'on nous sert une daube-gnocchi qui donne envie d'y revenir... et nous voilà partis pour la promenade digestive vers les ruines du château. 

Ste agnès, château, potager médiéval, fort de ste agnès

Le chemin grimpe calmement, serpente entre garrigue et rochers, passe sur un petit pont métallique, fait une pause au détour d'escaliers pour admirer les Préalpes voisines.

Ste agnès, château, potager médiéval, fort de ste agnès

Dans une cabane en bois, une jeune fille accueille les visiteurs. Le site est entretenu par une association qui y cultive un jardin médieval. Est-ce que l'installation "façon land art" de l'entrée serait également une de leurs créations...?

Ste agnès, château, potager médiéval, fort de ste agnès

A 800m d'altitude sur la tour du château, la vue sur la Méditerranée est féerique, de l'Italie à la presqu'ile de St Jean Cap Ferrat. Un banc de brume monte vers nous et, pour quelques minutes, nous nous trouvons dans le blanc tout autour.... jusqu'à ce tout se dissipe et que le décor réapparaisse... Un moment de calme dont nous avions besoin.  Quelques photos ICI.

Nous reviendrons bientôt à Ste Agnès, pour la suite de la balade, au Fort de la ligne Maginot.

 

www.sainteagnes.fr

Rens. : Mairie - Tél : 04 93 35 84 58

 

27 décembre 2014

UNE CRECHE A LUCERAM

Depuis plus d'une quinzaine d'années, le village de Lucéram dans l'arrière-pays niçois a créé un rendez-vous devenu incontournable des amateurs de cet art naïf que sont les crèches et les santons...

Lucéram, crèches de Lucéram

A cause de mon ex, sculpteur santonnier d'art, j'ai bien connu ce petit monde du "circuit des crèches de Lucéram" entre 2002 et 2006 et j'en avais gardé le souvenir chaleureux de la participation de tout un village autour de cette idée d'installer les petits sujets sur le bord des fenêtres, sur les portes, dans les caves, sous les porches, voire même dans l'eau du lavoir municipal...

Lucéram, crèches de Lucéram

Ce lendemain de Noël 2014, c'est avec un groupe d'amis que je retrouve le village inchangé mais avec une explosion de crèches ! D'une centaine en 2002 à quelques 200 en 2005, ce sont maintenant 450 crèches qui sont fièrement annoncées dix ans plus tard !

Lucéram, crèches de Lucéram

Les ruelles et placettes sont uniformément décorées de grosses guirlandes rouge et or et de belles illuminations blanches brillant à la tombée de la nuit. Heureusement quelques portes sont encore ornées de déco "maison", de dessins d'enfants, de guirlandes dépareillées... de nombreuses crèches sortent de l'ordinaire parce que "fait main" avec un tas de bouts de pas grand'chose et c'était plutôt ça l'esprit de Lucéram...dans mes souvenirs.

Lucéram, crèches de Lucéram

Le petit musée, initialement au centre du village, a déménagé en bordure de route et nombre des crèches venues du monde entier, (en principe ce sont des dons), ont été réparties dans une maison annexe de l'église. J'y ai retrouvé la crèche de siporex offerte en 2004 par la plasticienne cagnoise Edith GALLIOT. Une ancienne crèche familiale est toujours exposée, une autre a disparu...

Lucéram, crèches de Lucéram

Le circuit des crèches permet ainsi de découvrir ce village médiéval, sa tour ouverte, son retable de Bréa dans l'église du XVème siècle, ses façades classées... et nous y avons notamment croisé une Lucéramoise de 5 générations, encore émue lorsqu'on lui dit à quel point son village est beau et, surtout, qui ne s'impatiente pas de cette foule envahissante chaque mois de décembre.

http://www.luceram.com/

22:17 Écrit par Ventura's blog dans Balades, Expositions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lucéram, crèches de lucéram |  Facebook | |  Imprimer |

16 novembre 2014

UN DIMANCHE AU SOLEIL

Entre deux trombes d'eau, entre les jours de pluie, un dimanche au soleil, ça fait du bien au moral ! Alors tant pis si les photos sont un peu "clichés", ne boudons pas notre plaisir...

Cros de Cagnes, plage, oies sauvages, soleil d'automne

Comme après chaque tempête, la mer renvoie à l'envoyeur les détritus... mais aussi quelques bois flottés qui font le bonheur des plasticiens...

Cros de Cagnes, plage, oies sauvages, soleil d'automne

 Quel plaisir de jouer aux boules à quelques mètres de la mer qui scintille...

Cros de Cagnes, plage, oies sauvages, soleil d'automne

 Soudain, dans bleu du ciel, un vol d'oies sauvages... ou bien les cygnes de l'embouchure du Var...

Cros de Cagnes, plage, oies sauvages, soleil d'automne

Port du Cros de Cagnes, panorama sur la baie... mais que fait ce rhinocéros suspendu parmi les passants, vélos et autres automobiles.... Pour son créateur, l'artiste italien Stefano BOMBARDIERI, il exprime le poids du temps qui passe...

C'était un dimanche au soleil parmi les jours de pluie de ce mois de Novembre 2014.

20 octobre 2014

DOLMENS DE CHEZ NOUS

Qui n'a pas visité le musée de Terra Amata à Nice et sa grotte voisine, site préhistorique de notre région dont nous avons tous entendu parler. Mais saviez-vous que la Côte d'Azur compte pas moins de 240 sites préhistoriques et une trentaine de dolmens...

ST VALLIER PREHISTOIRE.jpg
Grotte Lombard

Sur la route entre St Vallier de Thiey et St Cézaire sur Siagne, notre balade de ce dimanche, en compagnie d'un chercheur du Cnrs, nous a conduits, à travers la forêt, la garrigue, les terrains privés, à la recherche de ces vestiges de la vie de nos ancêtres.

ST VALLIER PREHISTOIRE1.jpg

Loin des musées, la rencontre de ces pierres sur le site même qu'elles occupent depuis des millions d'années est bien plus impressionnante. Notre guide nous a raconté comment, en 1880, un simple postier de St Vallier, Casimir Bottin, découvrant la grotte Lombard, nota minutieusement toutes ses trouvailles sur le terrain, à différentes strates, apportant ainsi la preuve d'une présence humaine remontant à la fin du Paléolitique... A l'écouter parler, assis au bord de la grotte, il nous semblait voir des ombres revenir de la chasse...

ST VALLIER PREHISTOIRE3.jpg
Dolmens du Degoutay et de Mauvans Sud

Un peu plus loin, en descendant vers St Cézaire sur Siagne, trois dolmens, deux bien protégés par la nature sauvage environnante, l'autre au beau milieu de cultures, donc apparemment sur un terrain privé, et à trois mètres d'un mobil homme installé là depuis peu d'après notre guide. De ces dolmens, qui étaient en fait des tombes communes, subsistent bien reconnaissables le couloir et la chambre mortuaire. Instinctivement, nous avons fait cercle autour... éternel respect des morts... même si aujourd'hui ces sépultures sont vides.

ST VALLIER PREHISTOIRE2.jpg

Par contre, les dalles de couverture ont été dynamitées par les chercheurs du 19ème siècle peu enclins à prendre des précautions pour conserver ces vestiges aujourd'hui classés aux monuments historiques... Tout autour, le tumulus de pierres dont certaines se retrouvent bizarrement à former la clôture du champ de pommes de terre d'à côté...

ST VALLIER PREHISTOIRE4.jpg

Cette balade automnale a été bien plus enrichissante et passionnante qu'une simple cueillette de champignons, pourtant d'actualité. Désormais lorsque nous marcherons sur des crêtes rocailleuses de l'arrière pays grassois, nous ne pourrons pas nous empêcher de repenser à ces vies d'il y  a des milliers d'années...

Un site vivement recommandé par notre guide : http://www.archeoprovence.com

10 septembre 2014

DE LA MARQUISE DE SEVIGNE A GARGANTUA

De Valréas, nous avons rayonné vers les villes et villages voisins à la rencontre de quelques personnes célèbres et de drôles d'histoires... 

Grignan, Château de la marquise de Sévigné, Pierrelatte, Gargantua, le rocher de Pierrelatte,

Grignan, joli bourg provençal, construit en rond autour de son château du XVIème de la famille des Adhémar. Une célèbre marquise y séjourna chez sa fille, la Comtesse de Grignan, et, dans une grotte de la campagne toute proche, y écrivit beaucoup de lettres...

Grignan, Château de la marquise de Sévigné, Pierrelatte, Gargantua, le rocher de Pierrelatte,

Dans ses ruelles joliment restaurées, la rose trémière pousse en liberté et embellit façades et pavés. Un lavoir rond, un labyrinthe végétal, un atelier-musée de la typographie sont quelques unes des autres curiosités de la ville.

Grignan, Château de la marquise de Sévigné, Pierrelatte, Gargantua, le rocher de Pierrelatte,

A Pierrelatte, dans le musée municipal Yvon Guéret, devant la maquette de la ville et de son château au XIIème siècle, une dame passionnée nous a raconté l'histoire du rocher autour duquel la cité s'est construite. La légende raconte que le géant Gargantua, venait d’un pas de franchir les Cévennes, quand il sentit une gêne dans sa chaussure. S’étant assis sur la « Dent de Resse », il ôta son soulier et y trouva un gravier qu’il lança par dessus le Rhône. Il tomba là où il se trouve aujourd’hui. D’autres ont « vu » Gargantua lancer le gravier depuis le Mont Ventoux…

Mais plus sérieusement, le rocher de calcaire a été, pendant près de 200 ans, une carrière dont l'exploitation fût tellement intense que, sans sa sauvegarde en 1913 et la transformation du petit morceau qu'il en reste en théâtre de verdure, il aurait complétement disparu... Pierrelatte est riche également d'un moulin à vent du XIXème siècle restauré par une association locale et d'une "rue d'amour"...

Grignan, Château de la marquise de Sévigné, Pierrelatte, Gargantua, le rocher de Pierrelatte,

Nyons ou l'autre pays de l'olive... En Niçois amateurs de notre petite olive noire, nous avons été surpris de l'importance de la culture de ce fruit en pays nyonsais. Autre curiosité locale, la Tour Randonne datant de 1280, à l'époque donjon et prison du château, devenue en 1863, la chapelle du bon secours grâce à l'ajout d'une pyramide de dentelle architecturale et d'une vierge de 3,50 m. Elle veille sur la ville.

orange, drome provencale, vaucluse, theatre antique d'orange

Comme passer dans la région sans passer par Orange et son incontournable théâtre antique.  Nous réalisons que nos petites "arènes de Cimiez" sont bien modestes à côté de cet impressionnant témoignage de la civilisation romaine, vestige  le mieux conservé au monde, classé au patrimoine de l'Unesco. Quel monument de notre époque résistera, comme celui-ci, à plus de 2000 ans d'histoire ?...

Un album photos ICI et plus d'infos sur les liens :

http://www.ville-grignan.fr/

http://www.grignan-rosesanciennes.com/

http://www.alalettre.com/sevigne.php

http://www.ville-pierrelatte.fr/index.php/culture/le-patrimoine

http://www.office-tourisme-pierrelatte.com/vieeco-detail.php?ID_FICHE=60

https://www.paysdenyons.com/fr/

http://www.theatre-antique.com/fr/un-peu-dhistoire/le-saviez-vous

02 septembre 2014

DE L'ENCLAVE DES PAPES A LA DROME PROVENCALE

De l'enclave des papes à la Drôme provençale, quelques impressions de ces jours de vacances dans la région de Valréas, choisie pour le calme, loin des sites touristiques envahis de visiteurs pendant l'été.... et  donc pas grand chose à voir... quoique...  

Drome provencale, valréas, nyons, grignan, marquise de Sévigné
Dans ces terres viticoles, à St Pantaléon Les Vignes, des bouchons géants vous accueillent à l'entrée du village.

Des vignes, des vignes et des vignes à perte de vue... Normal, nous sommes en plein "Côtes du Rhône d'appellation contrôlée" sous le nom "Enclave des Papes" qui réunit les villes de Valréas, Grillon, Visan et Richerenches, territoire du département du Vaucluse enclavé dans celui du département de la Drôme... Enclave donc, mais Papes pourquoi ? "En 1317, après son élection à Lyon, le Pape Jean XXII, très malade, au cours d'une étape sur le chemin d'Avignon, goûta un vin de Valréas. "Il s'en trouva fort ragaillardi", et même très vite guéri. Il conclut que ce vin était miraculeux. Aussi, pour en disposer à sa convenance, il acheta la cité au Dauphin du Viennois. L'Eglise, héritant les biens des Templiers, Richerenches agrandit le territoire en 1320, puis Visan en 1344 et Grillon en 1451. L'Enclave était née !"

enclave des papes,  valréas, musée cartonnage,  tour ripert, château de simiane
Château de Simiane...un étrange buste en bois y a été découvert, non encore identifié à ce jour...

A Valréas, il n'y a pas eu que des Papes mais aussi des seigneurs, comme Louis de Simiane, Marquis d'Esparron, qui épousa en 1695 Pauline de Grignan, petite fille de Madame de Sévigné. Dans le château de Simiane datant de 1446, aujourd'hui mairie de Valréas, la salle des mariages et du conseil municipal est impressionnante par son plafond peint des XVe et XVIIe. Le bâtiment recèle aussi des fresques du XVIIIe et une magnifique bibliothèque dans laquelle sont conservées des bulles papales, des incunables, et toute une collection de livres rares.

enclave des papes,  valréas, musée cartonnage,  tour ripert, château de simiane

Autre patrimoine local, l'industrie du cartonnage dont il ne reste plus, de nos jours, qu'un musée. A partir de l'invention d'une simple boite aérée pour la conservation les vers à soie, des entreprises se sont développées fin XIXème donnant du travail à plus d'un millier de personnes dans la ville et ses environs. Les doigts féminins étaient les plus doués pour la confection des boites en carton. Précurseur, avant l'heure, du travail à domicile, le cartonnage a employé plusieurs générations de femmes de tous âges qui se transmettaient, de mère en fille et petite fille, les techniques de pliage. 

enclave des papes,  valréas, musée cartonnage,  tour ripert, château de simiane

Impossible de quitter Valréas sans une vue panoramique du haut de la Tour de l'horloge, anciennement donjon du château Ripert datant de fin XIIème. Haute de 17 mètres, on y grimpe par des escaliers très étroits mais la vision à 360°, sur la plaine et le Mont Ventoux au loin, mérite la montée abrupte. 

Finalement, il y avait bien des choses à voir dans cette région tranquille...  Plus de photos ICI.

03 août 2014

EN PASSANT PAR ST HONORAT

Passer par les Iles de Lérins en plein été, c'est de la folie furieuse... Plus fréquenté, tu meurs ! Sur l'eau, des petites aux grosses embarcations, c'est à qui arrivera à trouver quelques mètres d'espace libre pour jeter l'ancre.... et sur terre c'est l'invasion grâce aux rotations des 4 compagnies maritimes entre Cannes, Théoule et les débarcadères. 

Iles de Lérins, Ile St Honorat, Monastère St Honorat

Alors pour ce dimanche de plein soleil, nous avons choisi de limiter les dégâts en allant à St Honorat plutôt qu'à Ste Marguerite (tant pis pour l'expo Land Art que décidément je ne verrai encore pas cette année...). Desservie par l'unique compagnie maritime des moines du monastère ayant l'exclusivité de l'île, nous sommes surpris du calme et du peu de personnes rencontrées sous la pinède ou dans les criques... pourtant le bateau était plein !

Iles de Lérins, Ile St Honorat, Monastère St Honorat

34 ans que je n'avais plus mis les pieds sur l'île... A-t-elle changé ? Le fort (ancien monastère fortifié) est toujours là. Il parait qu'il se visite maintenant mais, manque de chance, ce dimanche c'est fermé. Le monastère toujours aussi silencieux et paisible. La boutique est bien achalandée en vins de la production des moines. Entre les vignes, la compagnie maritime, et les personnes qu'ils accueillent pour les retraites, vivraient-ils presque en autarcie à présent ?

Iles de Lérins, Ile St Honorat, Monastère St Honorat

L'architecture romane de l'abbaye est l'un des témoignages de la présence très ancienne de la communauté religieuse, les premiers moines sont arrivés vers l'an 400... Dans notre balade du tour de l'île, je remarque les petites chapelles dont je n'avais plus le souvenir, plusieurs bien restaurées. A la chapelle St Pierre, notamment, des expositions de peinture ou de photographies sont présentées.

Iles de Lérins, Ile St Honorat, Monastère St Honorat

Dans notre groupe, un ami jardinier botaniste s'étonnait de l'état de certains pins, une tumeur se développant sur une branche entrainant la mort d'une partie de la plante... Nous étions tous surpris de l'état de nature sauvage que l'île St Honorat a conservé, sans doute grâce aux  moines du monastère qui ont su la préserver tout en accueillant le public dans des proportions raisonnables.

http://www.abbayedelerins.com/

22:56 Écrit par Ventura's blog dans Balades | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : iles de lérins, ile st honorat |  Facebook | |  Imprimer |

09 juillet 2014

EN PASSANT PAR SAORGE

Dans la vallée de la Roya, Saorge n'est pas "passant". Il vous faudra prendre une route qui ne mène qu'à ce village médiéval, à l'histoire typique de cette région frontalière que l'on retrouve à chaque coin de rue....

Saorge

En ce début d'été, nous avons décidé d'une rando facile qui fait une boucle sur une partie de la montagne au-dessus de Saorge, vers le col de Peiremont (cliquez ICI)

Saorge

En chemin qu'avons-nous rencontré ? de jolies cabanes d'altitude transformées en résidences secondaires, des papillons butinant, des fraises des bois sur le bord du sentier, des chiens de berger... sans troupeau.

Saorge

Des petits monticules de pierres sur lesquels nous avons ajouté celle témoignant de notre passage. Ces "cairns" font partie de la tradition de la randonnée... (Cliquez ICI)

Saorge

Un monastère devenu monument national qui accueille les écrivains en résidence d'écriture... Une chapelle à l'étrange toit en forme de demi-lune... Et des tonnes d'abricots savoureux sur des arbres chargés...

SaorgeEt surtout dans les collines, des genêts, des genêts, des genêts... donnant au paysage une couleur magnifique, savant mélange de vert et de jaune.

Saorge

Fin de la balade, de retour au village, dans une ruelle sous l'église paroissiale, un triptyque nous interpelle : "Six jeunes « Partigiani » ont été abattus par des soldats allemands sur le territoire de Saorge le 24 octobre 1944. Chaque année, compagnons, familles et associations de la résistance italienne viennent se recueillir sur le lieu de leur supplice, accompagnés par la population du village. En souvenir de ces tragiques événements, et en hommage à l’amitié franco-italienne au delà des épreuves, ce triptyque est offert à la commune de Saorge par Francesco Del CASINO, artiste siennois, qui est fait, ce 29 avril 2012, citoyen d’honneur de notre cité."

D'autres photos ICI

Plus d'infos sur Saorge : http://www.saorge.fr/

Centre des monuments nationaux Monastère de Saorge 06540 Saorge  Tél : 04 93 04 55 55
www.saorge.monuments-nationaux.fr

23:18 Écrit par Ventura's blog dans Balades, Lieux sympas | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : saorge |  Facebook | |  Imprimer |

21 juin 2014

UN JARDIN ITALIEN

En ce mois de juin, fleurissent les jacaranda, jasmin, passiflore, sauge... Les couleurs rehaussent les senteurs... La lumière sur la Méditerranée en contre bas fait de cette balade de plusieurs heures, un moment de plaisir intense dans ce jardin extraordinaire... Nous étions ailleurs...

Jardins Hanbury, Vintimille, Italie

Quelques escaliers, des colonnades, des allées ombragées, des tonnelles fraîches, et la Fontaine du Dragon captive l'attention un long moment... Sous le papyrus, derrière les fougères, une esclave en marbre de l'école d'Antonio Canova, sculpteur italien.

Jardins Hanbury, Vintimille, Italie

D'un côté une forêt de bambous, de l'autre des succulentes, agaves, aloes, par centaines... Un mausolée d'inspiration mauresque suscite le recueillement, il abrite les cendres du maître des lieux et de son épouse.

Jardins Hanbury, Vintimille, Italie

L'histoire avec un grand H traverse ce jardin... l'ancienne voie romaine, Via Julia Augusta, reliait Tortona à Aix en Provence en passant par Vado, La Turbie et Fréjus...  Nous poursuivons notre lente descente vers la mer et traversons une plaine d'agrumes et arbres fruitiers dont certains viennent d'Amérique du Sud et d'Australie. Plus bas, dans une partie presque sauvage, les feuilles d'impressionnants eucalyptus ont une odeur de citron...

Jardins Hanbury, Vintimille, Italie

Un palazzo trône au milieu... édifié au XIème siècle par la famille noble des Lanteri sur les fondations d'une ancienne villa romaine, puis acheté en 1867 et restauré par le riche anglais qui... 

Jardins Hanbury, Vintimille, Italie

Mais quelles sont donc ces inscriptions étranges sur l'énorme cloche en bronze ? Elle est rescapée de l'incendie d'un temple boudhiste japonais... Ici, elle invite à la réflexion et à la sérénité.

Jardins Hanbury, Vintimille, Italie

M. Marco Polo, vous étiez de ce voyage au travers des 18 hectares de cette propriété de l'Universita degli studi di Genova ? Magnifique mosaïque à l'entrée du palazzo ! 

Nous nous sommes promis de revenir à d'autres périodes de l'année, pour admirer les roses de mai, les hibiscus de septembre ou les iris de février... et les 5800 espèces qu'il est impossible d'énumérer ici !

Merci Monsieur Hanbury pour ce jardin extraordinaire à 45mn de Nice !

Quelques photos ICI

Centro Universitario di Servizi Giardini Botanici Hanbury, La Mortola, Corso Montecarlo, 43 - 18039 Ventimiglia (IM) - Italia Tél 00 39 01 84 22 95 07 info@cooperativa-omnia.com  www.giardinihanbury.com

31 mai 2014

BALADES SUR LES HAUTEURS

Une note récente, sur le blog de mon ami photographe Louis-Paul Fallot, racontait en images (cliquez ICI) ses balades "nature" sur les hauteurs de nos Pré-Alpes qui font oublier la Côte urbanisée... Ce ne sera pas la première fois que nous "croiserons" nos impressions, par blog interposé. Ce mois de mai, j'ai fait plusieurs randonnées "faciles" avec un groupe d'amis et, tout comme Louis-Paul, nous sommes passés par le Plan des Noves à Vence, ainsi que deux autres sites... un peu plus haut. 

Vence plan des noves, Courmes, Caussols,

Le plan des Noves est l'ancien grenier de Vence, du temps où des paysans sédentaires cultivaient abondamment les céréales sur cette terre fertile malgré l'absence de source ou de ruisseau ("Noves" vient du latin "terrae novae" = "terres nouvelles"). Aujourd'hui, on y pratique surtout le pastoralisme hivernal. 

Vence plan des noves, Courmes, Caussols,

Nous y avons d'ailleurs croisé un grand troupeau de moutons avec quelques agneaux qu'en "citadins émerveillés", nous n'avons pas manqué de photographier... 

Vence plan des noves, Courmes, Caussols,

En faisant le tour du plateau, nous y avons rencontré d'étonnantes pierres dressées... ainsi qu'une allongée... rappelant d'autres pierres d'un autre site du Col de Vence (lire ICI).

Vence plan des noves, Courmes, Caussols,Autre journée de balade, un peu plus haut, le plateau de Caussols, ses prés, ses dolines, ses roches calcaires aux formes étranges sculptées par l'érosion, l'eau... Nous y retournerons bientôt pour une visite à l'observatoire de Calern.

Vence plan des noves, Courmes, Caussols,Enfin, du côté de Courmes, la montée vers St Barnabé se fait en douceur par le Puy de Tourrettes. Mais 650m de dénivelé étant un effort trop soutenu pour nos physiques peu entrainés, nous n'avons accompli que la moitié du parcours, au travers des prairies et des forêts de chênes !

23:42 Écrit par Ventura's blog dans Balades | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vence plan des noves, plateau de caussols, courmes |  Facebook | |  Imprimer |

12 avril 2014

EN PASSANT PAR TOURRETTES-LEVENS

Les fêtes médiévales se suivent et se ressemblent... Celle de Tourrettes-Levens n'y échappe pas, alors que retenir de la balade parmi les 20000 visiteurs qui s'y sont bousculés...

tourrettes-levens, Fête médiévale

Un stand de peinture sur coffres... des troubadours endiablés... beaucoup d'iris dans les jardins du village.

tourrettes-levens, Fête médiévale

De  la déco "fait maison" aux façades, des loups promenés en laisse... un sculpteur sur pierre qui partage son savoir avec les enfants... et les danseuses orientales de l'association tourretane "Etats d'âmes reshamka".

tourrettes-levens, Fête médiévale

Mais surtout le fascinant spectacle d'Ibrahim Hassan, danseur sufi tanoura, accompagné du groupe Tornals. Plus de 20mn à tourner sur lui-même, sur cette musique lancinante, et il s'arrête d'un coup sans même vaciller !  "L’origine historique de cette danse, la danse Tanoura, se trouve dans une cérémonie religieuse Sufi, celle des membres des Derviches “MAOULAOUI” du XIIIème siècle. A ne pas confondre danse Tanoura et derviches tourneurs. La danse Tanoura est une danse égyptienne ou les figures poétiques racontant la création du monde s’alternent en tableaux."

tourrettes-levens, Fête médiévale

Même s'ils ne remontent pas au Moyen-Age, la collection d'outils du Musée des Métiers traditionnels n'en est pas moins impressionnante ! Né de la passion d'un collectionneur, André Carlès, ce musée, privé et gratuit, présente 7000 pièces illustrant 50 métiers anciens !

andré jaume, l'échassier

En revenant vers le parking, histoire de quitter le moyen-âge pour revenir au contemporain, nous avons croisé "L'échassier" d' André JAUME, sculpteur installé à St André de la Roche.

nicole brousse
"... « Euréka », un personnage grandeur nature qui joue à « saute moutons » sur une sphère.
Elle montre l’enthousiasme des enfants pour le jeu, et la détermination que doivent avoir les grands enfants
que nous sommes, même adultes pour arriver à surmonter les difficultés de la vie..."

et "Eureka", de la sculptrice Nicole BROUSSE, installées à proximité de la crèche de Tourrettes-Levens. Elles font partie du "musée à ciel ouvert" voulu par la municipalité. En effet, vous découvrirez de très nombreuses statues et sculptures, le long des routes, dans les rues, aux façades et sur les places de ce village.