Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 juillet 2015

PLENSA, un moment de sérénité

Balade de début de soirée sur le Bastion Saint-Jaume au port d'Antibes. Vers 20h30-21h, l'heure où l'on commence à oublier la châleur écrasante de la journée, où les promeneurs se font un peu plus rares, c'est le moment idéal pour aller apprécier le calme de la tombée du jour au pied de la sculpture monumentale de l'artiste espagnol JAUME PLENSA, la Grande Nomade.

P7130457.JPG
Louis-Paul Fallot apprécie aussi La Grande Nomade et Plensa - A lire ICI

Cette oeuvre respire et apporte la sérénité.  Symbolique parce que représentant un personnage tranquillement assis, en attente, face à la mer, comme tourné vers l'avenir. Aérienne parce que constituée de lettres en fonte d'aluminium assemblées entre elles comme un puzzle géant ajouré.
P7130460.JPG
"Pour PLENSA, la langue parlée ou écrite, au delà de sa simple mission de communiquer un sens, peut aussi être assimilée à une sorte d'enveloppe qui recouvrirait la matière et l'énergie qui nous constituent. Telles des briques dit-il les lettres ont une potentialité de construction, elles nous permettent de construire une pensée."
P7130456.JPG
D'un côté le quai des milliardaires,
P7130464.JPG
De l'autre les remparts de la vieille ville d'Antibes,
P7130469.JPG
Jeux de lumière à la nuit tombante. Encore un moment de plaisir visuel et de calme à savourer.
P7130468.JPG
Bien évidemment, elle est photographiée dans tous les sens, de l'intérieur, de l'extérieur. Et c'est bien normal, l'artiste l'a voulu comme ça.
P7130471.JPG
"La Grande Nomade d'Antibes, dans laquelle le visiteur peut pénétrer, invite ce dernier à un voyage dans la sculpture dont l'espace, fait de vide et de silence, au delà de celui du matériau qui la constitue, s'ouvre et se déploie autour d'elle, gigantesque figure de proue du Bastion Saint-Jaume".
P7010735.JPGP7010742.JPG
La nuit est tombée, fin de la balade sur les remparts du port d'Antibes si joliment illuminés.
 
place massena.jpg
Egalement, autre lieu maintenant marqué de l'empreinte de PLENSA : la place Masséna à Nice. Là aussi, à la nuit tombée ou au lever du jour, ses personnages aux couleurs changeantes conversent...

04 juin 2015

LES SOUFFLEURS D'AVENIR

"Les souffleurs d'avenir", un joli titre pour un premier festival axé sur l'innovation citoyenne et le développement durable. A Biot, nous avons pu découvrir, essayer, échanger, goûter, grâce à de nouvelles façons de cultiver, de manger, de se déplacer, de consommer...

les souffleurs d'avenir, 1er festival biot

Quelques idées piochées, çà et là, au fil des stands des associations exposantes : construire un abri pour les abeilles, inventer des meubles avec du bois de palette, apprécier l'esthétique et l'espace intérieur d'une voiture électrique qu'on aimerait bien brancher à une prise dans son garage (un jour viendra...). J'ai essayé le vélo à assistance électrique, déjà plus abordable au commun des mortels, étonnant de facilité, de rapidité... et des recettes à base de graines succulentes à la cantine participative végétarienne proposée par PIEDANLEPLA et LES ARTISANS DU MONDE !

les souffleurs d'avenir, 1er festival biot, gratiferia, peinture végétale

L'association Colibris 06 avait organisé une gratiferia ou vide-grenier gratuit. Dans l'idée de "donner plutôt que de jeter", les donneurs déposent leurs objets, vêtements, livres etc, dont ils ne veulent plus et les receveurs choisissent ce qui peut leur être utile, avec un merci en guise de paiement. Qu'est ce que le geste de prendre sans payer est difficile au premier abord !  Dans le même style, il y a aussi les ateliers "Réparer plutôt que jeter" créés par les REPAIR CAFE. On apporte un objet en panne (exemple ordinateur, vélo, du petit mobilier, vêtements à coudre, etc) et un bénévole le répare gratuitement en vous apprenant, si possible, à le faire vous-même.

les souffleurs d'avenir, 1er festival biot, gratiferia, peinture végétale

Dans ce salon 100% naturel, j'ai rencontré une artiste peintre qui utilise les pigments issus de plantes pour créer ses dessins, façon aquarelle. Brou de noix, choux rouges, fleurs de pissenlits, papiers fabriqués avec des végétaux accompagnent les illustrations d'Audrey GARNIER.

les souffleurs d'avenir, 1er festival biot, gratiferia, peinture végétale

L'association ManuFabrik et L'Amorçage proposaient une balade théâtralisée pour sensibiliser à la disparition des terres destinées à l'agriculture, puis un débat, lui aussi théâtralisé, pour combattre les idées reçues sur le bio c'est cher, les solutions de logement partagé. 

Je n'ai pas pu retenir tous les stands, ni toutes les associations, ni toutes les conférences ou débats mais il y avait vraiment beaucoup de propositions concrètes. Alors on espère que les Souffleurs d'avenir reviendront en 2016.

01 mai 2015

DES ROSES D'EILEN ROC AUX TULIPES DU LUXEMBOURG...

Mois de Mai, mois des fleurs. Même si c'est un thème "cliché", quelques sites fleuris, d'Antibes à Paris en passant par Cagnes sur mer, méritaient une certaine attention et ont même réveillé des souvenirs très très lointains.

Eileen Roc Antibes

Depuis qu'en 1982, la Ville d'ANTIBES a reçu donation de la Villa Eilen Roc au Cap d'Antibes, une roseraie y a été créée pour faire revivre la tradition et le savoir-faire horticole qui, durant de très nombreuses années, avaient fait de la ville, la "capitale de la Rose".

Eileen Roc Antibes

"Les 1760 plants nécessaires ont été gracieusement offerts à la Ville par deux fameux rosiéristes antibois, Meilland et Fazari. Des variétés prestigieuses ont été plantées : Catherine Deneuve, Philippe Noiret, Marcel Pagnol, Christophe Colomb, Princesse de Monaco (Ets Meilland) et Brazzero, Eve, Ivoirine, Majestic, Pramila (Ets Fazari)."

Eileen Roc Antibes

Sur les 1650 m2 de ce jardin, les diverses variétés de roses sont ainsi cultivées comme c'était le cas dans notre région dans les années 60. En regardant cette petite fille humer avec délice cette magnifique rose saumon, j'ai instantanément revu des clichés jaunissants d'un album-photos familial...

Villa Eileen Roc Antibes, Jardins du Luxembourg Paris, Fête des mai Haut de CagnesDu temps où mon quartier de Cagnes sur mer justifiait largement son nom de "val fleuri", une autre petite fille se promenait dans les champs de roses et d'oeillets qui entouraient sa maison....

palais du luxembourg
Autres lieux, autre ville, le jardin du Luxembourg à Paris.... et, à l'occasion de cette promenade, l'impression étrange d'un lien évident entre ce site et un souvenir d'école. Pourtant là, pas moyen, pour le moment, de le situer précisément. Peut être un texte de Victor Hugo... ou une poésie apprise par coeur en primaire dont les paroles ne reviennent pas...

palais du luxembourgAutres fleurs aussi. Des tulipes de partout, dont l'infinité de déclinaisons en rose, parme, mauve, violet, aux pieds des 109 statues d'artistes et personnalités, de reines et dames illustres, d'antiquités et d'allégories, donnent, à ce célèbre jardin, son esprit romantique à souhait... Fête des Mai Haut de CagnesRetour sur la Côte, où, pour fêter le printemps, les habitants du Haut de Cagnes ornent leurs maisons de structures en oeillets. Chacun fait son Mai, selon le motif de son choix, avec cette fleur des cultures horticoles des années 60 dont un seul producteur se maintient aujourd'hui à St Laurent du Var, dans les dernières campagnes du quartier de la Baronne.

Fête des Mai Haut de Cagnes
Ephémère union des vieilles pierres de la cité médiévale et d'une tradition méditerranéenne qui pourrait se perdre, faute de fleurs...ou de participants...

18 avril 2015

MAGUELONE, Cathédrale des sables

P8230489.JPG

De cet été 2009, je garderai le souvenir de la découverte d'un lieu plein de sérénité et de force : la cathédrale de Maguelone. Témoignage majeur de l'Art roman dans le Languedoc, cette cathédrale-forteresse trône sur une île rattachée à la terre ferme par un lido sablonneux. 

Maguelone.jpg

Immense vaisseau de pierre échoué, entre mer et étangs, cette situation insolite lui vaut le nom de "la cathédrale des sables". La paix que l'on ressent à l'intérieur de ces pierres est impressionnante. Certains visiteurs y pénétrent pieds nus pour mieux "capter les ondes positives qui permettent de se ressourcer".

P8230485.JPG

Sans doute l'histoire millénaire de ce site important dans le monde chrétien médiéval y est aussi pour beaucoup. Il n'empêche que c'est un lieu où l'on sent "la force", quelle qu'en soit l'origine. De nos jours, la gestion de ce patrimoine naturel, historique et monumental de Maguelone est confié à l'association Les Compagnons de Maguelone. Dans le cadre d'un CAT (Centre d'aide par le travail pour les personnes handicapées), sa mission consiste à maintenir, restaurer et mettre en valeur l'ancien cathédrale Saint-Pierre de Maguelone et son parc, poursuivre des recherches archéologiques afin de faire revivre les vestiges du passé.

P8230488.JPG

L'accès au site se fait par Villeneuve-lès-Maguelone. En passant par le village, vous laisserez la voiture sur un parking qui longe le canal du Rhône et emprunterez une passerelle. Longeant les étangs où se retrouvent les flamands roses, un petit train vous emmenera au bord de la plage bordée de dunes, puis sur le chemin qui serpente jusqu'au bois de pins et aux vignes entourant la cathédrale.  

P8230484.JPG

P8230500.JPG

Au hasard de vos promenades sur la plage de Maguelone, vous trouverez peut être des petits galets verdâtres, tachetés et marbrés. Ce sont des variolites. Ces galets qui proviennent de la haute vallée de la Durance ont été entraînés par le  Rhône. Ils sont ensuite roulés par la mer jusqu’à la plage de Maguelone. Depuis l'Ange de Bronze, elles ont été considérées en Gaule méridionale, à l'instar des haches préhistoriques en pierre polie, comme amulettes et talismans, sorte de porte-bonheur ayant un pouvoir magique de protection contre les dangers, les maléfices et certaines maladies.  

Variolites.jpg

Plus près de nous, les bergers du Midi, tant en Provence qu'en Languedoc et en Cévennes, employaient très fréquemment ces pierres pour protéger et guérir les moutons menacés ou atteints de la clavelée (picota, en langue d'Oc). Ils les appelaient "pierres à la picote" . Les pierres, recueillies et transportées par les bergers transhumants loin de leur lieu de découverte, étaient soit fixées au cou de bélier meneur de troupeau, soit disposées dans la sonnaille qu'il portait. Elles pouvaient aussi être déposées dans les mangeoires ou, enfin immergées dans les lavognes. La croyance en la vertu de ces galets vient de leur aspect tacheté et marbré. On prétendait même que ces pierres pouvaient également protéger les hommes de tous les malheurs.

Maguelone est un site étrange et mystérieux à découvrir. Si vous avez l'occasion de passer dans la région de Montpellier, faites un petit voyage bien agréable dans le temps...Quelques photos en diaporama : http://www.kizoa.com/i-Contact/sflite.swf?did=501537&kc=3720415

http://www.villeneuvelesmaguelone.fr/

http://www.compagnons-de-maguelone.org/

www.variolite.fr/

 

14 février 2015

MESSE DES ARTISTES 2015

Organisée par l'Aumonerie des Artistes, et plus particulièrement par le frère dominicain Yves-Marie LEQUIN, passionné d'Art et lui-même artiste peintre, la messe des artistes rappelle, chaque année, le voeu d'Adolphe Léon Willette, illustrateur et caricaturiste français (1857-1926).

Messe des artistes

"Les artistes de Paris, en union avec leurs camarades du monde entier, viennent, depuis le mercredi des Cendres de l'an 1926, recevoir les cendres et prier pour ceux d'entre eux qui doivent mourir dans l'année".

 Messe des artistes

Le mercredi 18 février 2015 à 18h, à l'Eglise St Pierre d'Arène à Nice, cette célébration réunira une centaine d'artistes, peintres, sculpteurs, photographes, plasticiens, musiciens, danseurs, chanteurs, dont la plupart créent une oeuvre, visuelle ou auditive, spécialement pour l'événement.

Cette année, ce sera un peu une messe "Charlie Hebdo"... PROGRAMME MESSE DES ARTISTES 2015.pdf

messe des artistes nice 2013Plus d'infos sur Willette (1857-1926) en provenance de Wikipedia. Adolphe Léon Willette, est un illustrateur et caricaturiste français, né à Chàlons-sur-Marne le 31 juillet 1857 et mort à Paris le 4 février 1926. Élève de Cabanel à l'École des Beaux-arts, il débute au Salon de 1881. Il illustre Victor Hugo, peint des fresques et des vitraux, dessine des cartes postales, des affiches publicitaires, des couvertures de livres et, en échange d'un repas, des menus de brasserie. Ses représentations de Pierrot et Colombine lui valent une certaine popularité. Officier de la Légion d'Honneur en 1912, Willette a publié ses souvenirs en 1919 sous le titre Feu Pierrot.

Willette est un artiste très controversé, fondateur et décorateur du cabaret du Chat Noir de Montmartre où se retrouvent peintres et poètes. À travers une œuvre qui prend le risque de choquer, il combat l’église des bourgeois et des bien-pensants, celle d’en haut, de la Basilique du Sacré-Cœur, et veut défendre celle d’en bas, où l’argent et le pouvoir «n’ont pas encore remplacé la fonction du cœur».

Aussi a-t-il voulu, peu de temps avant sa mort, que tous les artistes puissent se retrouver afin de se rappeler «qu’ils sont encore des hommes c'est-à-dire engagés par tout leur art au service de l’aventure humaine, si fragile, si belle. Les cendres reçues sur le front en sont le signe simple et direct. Willette est mort quelques jours avant la réalisation de son vœu célébré désormais chaque année, exactement comme il l’a voulu, avec la lecture de sa prière: «…ceux-là, Seigneur, te saluent avant de mourir ! Nous, les artistes dans l'arène ténébreuse, à la lueur des armes que tu nous as données…»

Le poète Apollinaire a écrit que l’on devrait donner le Prix Nobel de la Paix à ce créateur «qui a fait presque autant de dessins contre la guerre que contre l'hypocrisie de ceux qui détestent la beauté».

20 janvier 2015

LA MARCHE

Il a fallu quelques jours pour "digérer" cette marche du samedi 10 janvier 2015 à Nice sur la promenade des anglais et pouvoir écrire ici les impressions ressenties.

HOMMAGE CHARLIE HEBDO, MARCHE POUR CHARLIE

La mairie de Nice avait bien fait les choses et imprimé des centaines de milliers d'A3 noirs et de crayons géants "Je suis Charlie" gracieusement distribués à tous ceux qui souhaitaient venir rendre hommage aux victimes de l'attentat au journal Charlie Hebdo. Dés 10h, la foule avait commencé à s'amasser aux abords du jardin Albert 1er, attendant patiemment et dans la bonne humeur le départ du défilé.

HOMMAGE CHARLIE HEBDO, MARCHE POUR CHARLIE

Je ne m'étais jamais trouvé au milieu de la foule d'une manifestation où il n'y avait rien à réclamer... Petit coup de stress au départ mais la prom est occupée sur ses deux voies et le cortège s'étire, laissant respirer et regarder autour. Les gens parlent aux gens à côté d'eux. A deux jeunes femmes au foulard sur la tête, on vient dire : "c'est bien que vous soyez là". Du balcon d'un hôtel, une femme de chambre regarde s'avancer le monde à ses pieds, agite un mouchoir et pleure.

HOMMAGE CHARLIE HEBDO, MARCHE POUR CHARLIE

Sur la pointe des pieds, j'essaie de voir la longueur du cortège... difficile coup de zoom à bout de bras. Les pro photographes ont grimpé sur les marches montant au château, sur les toits des Ponchettes, sur les rochers de Rauba Capeu, pour saisir cette image d'une foule qui marche sur la promenade vers le monument aux morts. Sans doute la première fois à Nice même si finalement nous n'étions que 23 ou 25000 personnes...

HOMMAGE CHARLIE HEBDO, MARCHE POUR CHARLIE

Au bout d'une demi-heure, arrivés au pied du monument aux morts bien après les officiels du début du cortège, nous n'entendrons rien des discours mais tout le monde reste là, on a du mal à se séparer... J'ai été impressionnée par les enfants que leurs parents ont emmené dans cette marche. Des gamins attentifs aux explications des grands : pourquoi des gens qui dessinent ont été tués, pourquoi c'était important de marcher aujourd'hui... Lire ICI la très belle note de Louis-Paul Fallot.

HOMMAGE CHARLIE HEBDO, MARCHE POUR CHARLIE

Sur la place Garibaldi, au pied d'un arbre, est né spontanément un "Espace Charlie" où certains allument des bougies le soir, d'autres accrochent des textes, des unes du journal, plantent des crayons.

HOMMAGE CHARLIE HEBDO, MARCHE POUR CHARLIE

Dés les premiers jours, les graffeurs niçois FABEN et OTOM avaient créé des messages à la bombe en hommage aux victimes et pour rappeler que "oeil pour oeil rend aveugle"... quelques jours après, ces bâches étaient déjà vandalisées.

Que restera-t-il de cette marche ? Combien de temps resterons-nous Charlie ? Le temps d'acheter le fameux numéro spécial de l'après 7 janvier ou un plus longtemps...au pays des droits de l'Homme où la liberté de chacun s'arrête où commence celle de l'autre.

07 janvier 2015

12 MORTS, 65 MILLIONS DE BLESSES

Le choc est immense après l'attentat contre CHARLIE HEBDO ! "12 morts, 65 millions de blessés" c'est sans doute le titre le plus parlant dans les medias. Depuis ce midi, nous avons tous du mal à réaliser ce qui s'est passé... Nous sommes tous touchés au coeur !

Nous sommes tous charlie hebdo

Comme beaucoup en France, nous avons mis des bougies à notre fenêtre en hommage à ceux qui sont tombés sous les balles des fanatiques imbéciles : caricaturistes célèbres, policiers ou simples employés du journal.

23:36 Écrit par Ventura's blog dans Coups de Coeur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nous sommes tous charlie hebdo |  Facebook | |  Imprimer |

18 décembre 2014

FORUM JORGE FRANCOIS

Un nouveau lieu d'Art un peu particulier est né à Nice de la volonté d'Yves-Marie LEQUIN, aumônier des artistes et du Père Gil FLORINI, président de l'association du centre culturel et de la Diaconie St Pierre d'Arène. Restaurant, boutique et épicerie solidaires, théâtre, salle polyvalente et galerie d'exposition y sont étroitement liés.

forum jorge françois,eglise st pierre d'arène nice,yves-marie lequin,frédéric altmann

Ainsi que l'on soit bénéficiaire de minima sociaux, salarié, retraité ou simple visiteur, en allant voir une pièce de théâtre, y chercher le strict nécessaire en alimentation et vêtements ou bien déjeuner à prix modique, les uns et les autres pourront admirer des oeuvres d'Art de qualité. Une façon toute simple d'abattre des barrières sociales, de faciliter les rencontres et la solidarité mais encore fallait-il avoir l'idée,  trouver l'endroit et les bonnes volontés pour le faire...

forum jorge françois,eglise st pierre d'arène nice,yves-marie lequin,frédéric altmann

Dans ce vide sanitaire au sous-sol de l'église St Pierre d'Arène, les pères avaient déjà creusé il y a plus d'une cinquantaine d'années pour y aménager quelques salles de réunion. Mais en 2014, ce sont de longs mois de travaux qui ont permis d'ouvrir de nouveaux espaces parfaitement aux normes pour accueillir le public. Le reportage photos "avant-après" est impressionnant et bien résumé par "au commencement il y avait les ténèbres et la lumière fût "!

forum jorge françois,eglise st pierre d'arène nice,yves-marie lequin,frédéric altmann

Jusqu'au 9 janvier 2015, la première exposition "Nice, le grand atelier 1954-2014" est un hommage à tous ces artistes qui ont fait le rayonnement de Nice des années 50 à nos jours. Le choix des oeuvres et des exposants a été réalisé, au coup de coeur, par l'aumônier des artistes Yves-Marin LEQUIN, lui-même artiste peintre, et Frédéric ALTMANN, photographe, ancien directeur de musées.

Tout un programme d'activités et d'événements est d'ores et déjà en place au Forum Jorge François, avec conférences sur l'Art, soirées contes, lectures, concerts, ciné débat, sans oublier un repas de Noël dansant !

forum jorge françois,eglise st pierre d'arène nice,yves-marie lequin,frédéric altmann

Le vendredi 9 janvier 2015, à 18h30, aura lieu le « Décrochage » de l’exposition, avec diverses manifestations dont un hommage à Matisse (1869-1954), la projection du film de Pierre Marchou « À la recherche de l’École de Nice », et la galette des rois des artistes...

L'espace théâtre, la salle polyvalente, le restaurant ou la galerie d'exposition peuvent également être privativés.

Forum Jorge François 9 rue Cronstadt 06000 Nice. Tél 06 80 86 76 75 contact@forumjorgefrancois.fr et sur Facebook ICI.

 
Artistes participants à "Nice, le grand atelier 1954-2014" :

Daniel Airam Frederic Altmann-Eloy – Henri Amar – Michel Anthony – Arman (1928-2005) – Ben – Christophe Beraet – Marionnettes Mouve Loïc Bettini – Boris Bojnev (1898-1969) – Christian Bonavia – Laurent Bosio – Lionel bouffier – Martin Caminiti – Eve Carton – César (1921-1998) – Louis Chacallis – Véronique Champollion – Valérie Cheno – Albert Chubac (1925-2008) – Christine Cotinaud – Jacky Coville – Bernard Damiano (1926-2000) – Rafael de Tours – Youdi Des Aubrys – Louis Dollé – Robert Erebo – Hellen Fernex – Jean Marie Fondacaro – Jean Paul Fouques – René Galassi – Mandy Garcia – Jean-François Gaulthier – Claude Gilli – Claude Giorgi – Jacques Godard – Raymond Hains (1926-2005) – Béatrice Heiligers – Wei Ting Huang (Christine) – Kenneth Hope – Isidore Isou (1925-2007) – Dominique Jaussein – Irmeli Jung – Kristian Dessinateur – Hans Lannoch – Helga Lannoch – Marc Lavalle – Yves Marie Lequin – Félix Macri – Gabriel Martinez – Jean Mas – Robert Matthey – Henri Matisse (1869-1954) – Maurice Maubert – Bruno Mendonça (1953-2011) – Cyril Mendjisky – Serge Mendjisky – Malou Moreau – Raymond Moretti (1931-2005) – Steve Morphèe – Moustache Bleue – Patrick Moya – Patrick Nicolas – Nivèse – Anne-Marie Perraudin – Roxane Petitier – Marc Piano – Jacques Prévert (1900-1977) – Francis Puivif – Jacques Renoir – Bernard Reyboz (1951-2012) – Catherine Rigal – Robert Roux – Guy Rottier (1922-2013) – Borrelia De Saint Méard – Émile Salkin (1900-1977) –Sava Sekulic (1902-1989) – Gérard Serée – Patrick Schumacher – SLOBODAN – Quentin Spohn – Jérémy Taburchi – Bernard Taride – Monique Thibaudin – Tomek – Diana Tournay – Serge III (1927-2000) – Silva Usta – Bernar Venet – André Verdet (1913-2004) – Edmond Vernassa (1926-2010) – Jean Villeri (1896-1982) – André Villers – Patrick Wack – Dominique Zoladz

25 novembre 2014

IMPRESSIONS PHOTOMENTON 2014

Cette année encore, c'est le dernier jour du festival que j'ai fait la visite de ce rendez-vous des passionnés d'images. Quelques impressions sans prétention, quelques coups de coeur.

Photomenton 2014, Louis-Paul Fallot, Magali Moscardo, Marie-Caroline Brisoux, Michel Badia

Dès l'entrée, les visiteurs sont invités à voter pour décerner le prix du public. Alors on joue le jeu en cherchant, de stand en stand, celui qui accrochera le plus notre regard, celui qui aura su trouver le savant équilibre entre le traitement du sujet et la maitrise de la technique.

Rapidement, la première constatation est cette montée en puissance dans la qualité du travail des exposants, l'effort d'harmonie sur la présentation des clichés. D'année en année, PHOTOMENTON devient une référence.

photomenton,maxime peregrini,magali moscardo,louis-paul fallot,editions baie des anges.

L'invité "vedette" de l'édition 2014 a permis de faire découvrir un photographe intéressant derrière l'animateur télé people, Nikos ALIAGAS.

Autre fait marquant, PHOTOMENTON est un festival où les gens se parlent ! Il y a une vraie communication entre le public et les photographes, les uns commentant les images, les autres expliquant le moment saisi, le comment de la prise de vue.

Photomenton 2014, Louis-Paul Fallot, Magali Moscardo, Marie-Caroline Brisoux, Michel Badia

Mon coup de coeur est allé à Marie-Caroline BRISOUX. Ses portraits de chevaux aux cadrages étonnants, à l'éclairage à fleur de poil magnifiant l'animal, m'ont impressionnée. Elle a d'ailleurs obtenu le troisième prix des organisateurs sur la centaine d'exposants. Quant à Michel BADIA, j'ai bien aimé le dialogue entre ses textes et ses photos. Etonnants aussi, les clichés d'une toute jeune exposante de 12 ans, Violaine CHOQUIER mais il est vrai aussi que la passion de la photo nait souvent à l'adolescence...

Photomenton 2014, Louis-Paul Fallot, Magali Moscardo, Marie-Caroline Brisoux, Michel Badia

Fidèle depuis 2007 à  PHOTOMENTON, Louis-Paul FALLOT présentait cette année plusieurs très beaux "Noir et Blanc" d'ateliers d'artistes ayant servi de base à son dernier livre "Objectif artistes"  paru aux Editions Baie des Anges. Cet éditeur est aussi un passionné d'images puisqu'une de ses collections est consacré à la Photographie "Carte blanche et noire à..." et qu'il confie souvent la première de couverture de ses romans policiers à "ses" photographes.

Photomenton 2014, Louis-Paul Fallot, Magali Moscardo, Marie-Caroline Brisoux, Michel BadiaParmi les organisateurs, Maxime PEREGRINI rendait un vibrant hommage à Hervé GOURDEL, alpiniste, guide et photographe, en présentant de superbes paysages de montagnes. Quant à Magali MOSCARDO, ses ambiances de concerts au Nikaia méritaient l'arrêt sur image pour leur lumière.

Photomenton 2014, Louis-Paul Fallot, Magali Moscardo, Marie-Caroline Brisoux, Michel Badia

En sortant du palais de l'Europe, les amis qui m'accompagnaient et qui découvraient pour la première fois PHOTOMENTON, m'ont dit tout simplement "quelle belle expo ! quelles belles rencontres ! vivement l'année prochaine !".

03 novembre 2014

L'AGITE

Les quelques lignes de BEN sur la quatrième de couverture pouvaient présager un énième livre ayant pour toile de fond Nice, sans plus. Et pourtant "L'agité" de Jill-Patrice CASSUTO, aux éditions du Losange, est sans doute le bouquin qui m'a le plus fait rire et ému à la fois, depuis longtemps.

L'agité, Jill-Patrice Cassuto, editions du losange

L'auteur raconte le quotidien d'un quadragénaire niçois qui se découvre atteint d'une maladie orpheline. De l'hérédité de ce mal que la famille lui avait caché, à sa vie de tous les jours de plus en plus perturbée par la perte d'autonomie, le regard de l'entourage, sa sexualité, tout y passe et l'histoire aurait pu être larmoyante. C'est tout le contraire, à vous faire rire aux larmes ! Et l'effet est énorme parce qu'on prend conscience, au fil des pages, de la véritable souffrance, du renoncement. Ce bouquin m'a fait repenser à "L'écume des jours" de Boris Vian mais en beaucoup plus positif !

Jill-Patrice CASSUTO est chef de service en hématologie à l'hôpital de l'Archet et il sait de quoi il parle...  Il a le formidable talent de tourner en dérision le pire pour donner une sacrée leçon de vie ! 

"L'agité" de Jill-Patrice Cassuto aux Editions du Losange  http://www.editionsdulosange.fr/ 61 boulevard Edouard Herriot 06200 NICE Tél. 04 93 97 21 08 - los1949@wanadoo.fr

28 octobre 2014

PHOTOMENTON 2014

9ème édition pour ce festival photographique qui se tiendra, à Menton, du 15 au 23 novembre 2014 dans le cadre prestigieux du Palais de l'Europe.

photomenton 2014,menton,palais de l'europe,association photomenton

Rendez-vous devenu incontournable pour plus d'une centaine de photographes français et italiens, unis par la même passion de l'image, qu'ils soient professionnels ou amateurs. De plus, PHOTOMENTON donne un sens humain et solidaire à ce rassemblement en reversant la recette à l'HAMAP, organisation non gouvernementale qui lutte contre les mines AntiPersonnel dans le monde.

Photomenton Palais de l'Europe.jpgPalais de l'Europe - droits Photomenton

Invité d'honneur cette année, Nikos ALIAGAS. "La photo me fascine depuis l'enfance. Dans la maison des grands parents en Grèce, le regard ténébreux des ancêtres transperçaient les sténopés qui ornaient les murs blanchis à la chaux. Contrastes et clairs obscurs laissaient transparaître des lignes jusque là inconnues..."

Principaux temps forts du festival : Inauguration le 15 novembre à 18h

Les 15, 16, 22 et 23 novembre, plusieurs ateliers à thèmes et conférences.

Dimanche 16  novembre : de 9h à 18h marathon Olympus de la photo numérique dans les rues de Menton, avec plusieurs thèmes imposés. Règlement et inscriptions sur le site.

ENTREE 3 EUROS. PALAIS DE L'EUROPE 8 avenue Boyer 06500 MENTON. Horaires : du lundi au vendredi : 10h–12h et 14h–18h, samedi et dimanche : 10h–20h, fermé le mardi. 

Contacts PHOTOMENTON : www.photomenton.com  photomenton@gmail.com - Maxime PEREGRINI, président, maxime@peregrini.net 06 07 88 78 76 - Marc LAMBALOT, secrétaire, lambalot@free.fr 06 60 38 31 92

20 octobre 2014

LES BOIS RAKU DE MARC LAFFOLAY

Revu avec plaisir au salon d'art contemporain de cet automne à Nice, j'avais découvert cet artiste, en juillet dernier, lors d'un "entre midi et deux", où, en passant par le Vieux Nice, je suis arrêtée à la Galerie des Dominicains. Les expos y sont toujours d'un bon niveau grâce à la sélection de cette communauté religieuse de tout temps passionnée d'Art et de culture. Bien m'en a pris, car les sculptures de bois de Marc LAFFOLAY m'ont tout de suite interpellée !

MARC LAFFOLAY"Square-1381" Photo Droits Marc Laffolay

marc laffolay sculpteurDu bois partiellement brûlé, des formes très contemporaines, des silhouettes suggérées...dans une variété infinie de bruns à la texture effet velours.

Le sculpteur assure la permanence de l'expo commune avec un ami peintre niçois et j'en profite bien évidemment pour demander le pourquoi et le comment de ces créations originales. Très simplement, Marc LAFFOLAY m'explique qu'il travaille le bois comme on travaille l'argile avec la technique du raku !

Cela semble impensable et pourtant il arrive à maîtriser le feu pour qu'il ne détruise pas l'oeuvre mais qu'il la magnifie : "comme dans la céramique raku, on ne peut pas savoir à l'avance ce qu'il en sortira...". Ses sculptures sont taillées dans un bloc de bois, entre matière et vide, aucun assemblage.

Son site à découvrir : http://www.marclaffolay.com

Contact Marc Laffolay 21 rue à Poulet 80250 HALLIVILLERS m.laffolay@gmail.com