Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Coups de Coeur

  • Imprimer

    MAX GALLO, MA BAIE DES ANGES

    max gallo,la baie des angesC'est sans doute parce que ses origines italo-niçoises étaient les mêmes que celles de mon père que j'ai toujours eu une tendresse particulière pour Max GALLO, parti à l'âge de 85 ans en ce mois de juillet.

    Mon premier souvenir est bien évidemment "La baie des anges". A l'époque de la sortie de cette trilogie en 1975, son éditeur avait organisé une soirée de présentation au Palais de la Méditerranée où travaillait mon père. Max GALLO lui avait fait une dédicace et, depuis, le coffret, édition originale, n'a pas quitté la maison.

    Cette biographie semi-imaginaire des trois frères piémontais arrivés à pied à Nice pour y vivre des destins très différents, je l'ai lue à trois reprises durant ma vie. La première fois, j'étais adolescente et je ne pense pas avoir réalisé que je lisais une histoire tellement proche de celle de ma famille paternelle. Ma grand-mère maternelle, niçoise pure souche de la place St François, s'agaçait un peu de l'état de pauvreté évoqué par l'auteur pour ces émigrés italiens, sans doute parce qu'elle ne l'avait pas constaté par elle-même et qu'elle en ignorait l'existence.

    A la trentaine venue, avec des enfants jeunes et ce besoin de rechercher des racines, la deuxième lecture fût plus attentive. J'arrivais à retrouver les personnages réels cachés dans les évocations de ces trois romans, le constructeur du Negresco, une fameuse entreprise de bâtiment... L'évolution du progrès industriel à Nice m'apparaissait plus évidente. Les ouvrages de Max GALLO ont souvent mêlé le social et l'historique.

    Après la troisième lecture quelques années plus tard, deux points marquants me sont restés en mémoire. D'abord, l'émerveillement de ces trois jeunes gens à leur arrivée au-dessus de Nice et la première vue sur la baie des anges. Longtemps, j'ai pris la Prom, de bonne heure le matin, pour venir travailler à Nice, et combien de fois, j'ai pensé à ce passage du 1er tome ! Enfin, le voyage de retour à Mondovi par deux des frères dans le 3ème tome, vers la fin de leur vie. Ce retour aux racines pour mesurer le chemin parcouru...

    De Max GALLO, j'ai lu nombre de romans aux personnages tellement forts, aux vies si proches de la réalité, tel que "Jè, histoire modeste et héroïque d’un homme qui croyait aux lendemains qui chantent". Il m'a permis aussi de découvrir des biographies passionnantes, tant son style était plaisant, sans phrases complexes à la limite de l'incompréhensible. De Gaulle, Napoléon, Garibaldi, Victor Hugo, aurais-je eu l'envie de lire si ce n'avait pas été du Max GALLO.

    Mon rêve, c'était une biographie de Vincent Van Gogh écrite par Max GALLO.

  • Imprimer

    14 JUILLET, UN AN APRES

    Un an après ce 14 juillet 2016 où l'horreur s'est abattue sur la Promenade des Anglais, il y a eu des discours, des hommages, une structure monumentale aux 3 couleurs sur une place Masséna interdite au public, un président de la République en visite, deux passages de la patrouille de France... Mais ce que j'ai retenu de cette journée de commémoration, c'est...

    Hommage Nice, 14 juillet 2017, un an après

    Avoir pu participer à ce message tout simple, "liberté, égalité, fraternité", écrit avec les 12000 plaques bleues, blanches et rouges. Avoir posé une seule de ces plaques a été un moment d'émotion particulier, parmi des milliers d'anonymes.

    Hommage Nice, 14 juillet 2017, un an après

    Avoir écrit quelques mots de soutien et d'espoir pour les familles des 86 victimes, pour tous ces blessés dont on parle moins. Là aussi, l'émotion, très forte, est revenue, des mots presque identiques, écrits un an plus tôt.

    Hommage Nice, 14 juillet 2017, un an après

    S'être recueilli devant ce mémorial récemment installé dans un coin du jardin du Musée Masséna, où l'on retrouve un peu l'image de cet immense amoncellement de fleurs, peluches, photos, écrits, sur le terre-plein central devant le Ruhl, dans les jours qui avaient suivi l'attentat. L'impression aussi de revoir une petite partie du kiosque à musique dans les mois suivants...

    Hommage Nice, 14 juillet 2017, un an après

    Réaliser tout d'un coup que, depuis un an, je n'avais plus marché sur la Promenade des Anglais, sur ces trottoirs, sur cette chaussée... Les images se bousculent dans la tête...Impossible d'empêcher ceux qui ont perdu un enfant, un parent, un proche, de venir poser, à nouveau, des fleurs, des photos, des bougies, sur ces parterres où leur sang a coulé...même si, cette fois-ci, ils n'y resteront qu'une journée, une soirée.

    Hommage Nice, 14 juillet 2017, un an après

    Avoir vu ces 86 faisceaux lumineux braqués vers le ciel au-dessus de Nice, à l'heure de l'attentat. Une idée émouvante et spectaculaire.

    Hommage Nice, 14 juillet 2017, un an après

    Enfin, être restée quelques instants à l'église St Pierre d'Arène pour l'inauguration de la porte ex-voto créée par des artistes de la région. Beaucoup, beaucoup d'émotions dans cette journée difficile, parmi les Niçois et loin des officiels.

  • Imprimer

    RENDEZ-VOUS AU JARDIN

    danielle perucca,edith galliot,anne paul,valérie bandecchiGrâce à leur passion commune pour l'Art, leurs chemins se sont croisés et l'idée est née de présenter, en toute simplicité, leurs dernières créations dans le jardin ombragé de l'une d'entre elles. La peintre, Danielle PERUCCA, accueillait donc la sculptrice-mosaïste Edith GALLIOT, la peintre-plasticienne Anne PAUL et la céramiste, Valérie BANDECCHI.

    Comme ceux qu'elle anime au quartier du val fleuri avec son association "Créons Ensemble", Edith proposait un atelier mosaïque. Parmi ses créations originales, ses attrapeurs de rêve et son boudha provoquaient coups de cœur et projet de collaboration...

    danielle perucca,edith galliot,anne paul,valérie bandecchi

    Anne racontait l'histoire de ses petits riens ramassés dans ses balades, devenus, de fil en aiguille, des suspensions aux sons cristallins.

    danielle perucca,edith galliot,anne paul,valérie bandecchi

    Parce qu'elle aime explorer les lignes et les textures pour créer un paysage mental, Danielle présentait ses abstractions bleu azur où l'on plonge avec délice, calme et sérénité.

    danielle perucca,edith galliot,anne paul,valérie bandecchi

    Quant à Valérie, ses personnages fantastiques, accrochés aux arbres ou posés dans l'herbe, vous emportaient dans son monde d'expression des sentiments, étrange et intéressant.

    danielle perucca,edith galliot,anne paul,valérie bandecchi

    C'était un sympathique rendez-vous au jardin, en ce premier samedi de juillet...

  • Imprimer

    RENCONTRES ARTISTIQUES

    Après lui avoir fait confiance en 2009 pour initier leur collection Carte Blanche & Noire,  "Rencontres Artistiques" est le 3ème volume que les Editions Baie des Anges consacrent au photographe Louis-Paul FALLOT.

    Dans ce nouvel ouvrage, il allie sa passion pour l'image à sa sensibilité dans l'écriture pour traduire les émotions de ses tête-à-tête en 2016, avec des artistes de notre région et de tous horizons culturels : sculpteurs, chanteurs, comédiens, écrivains, plasticiens, musiciens ou photographes.

    Louis-Paul Fallot, Carte blanche & noire, Editions Baie des Anges, Rencontres artistiques
    Présentation et dédicace lors du Festival du Livre de Nice, juin 2017

    Pour chacun, Louis-Paul a su raconter avec simplicité, cette magie de la rencontre d'où nait l'envie de fixer l'instant, de garder l'émotion. Il a l'art de saisir ces petits détails qui révèlent leur univers artistique, leur concentration dans la création ou, à l'inverse, le lâcher prise une fois l’œuvre accomplie.

    louis-paul fallot,rencontres artistiques,carte blanche & noire,editions baie des anges
    "Véronique Pépin" photographie Louis-Paul Fallot pour les Editions Baie des Anges

    Je suis restée scotchée devant les portraits, par l'image et l'écriture, de la comédienne Isabelle SERVOL et de la plasticienne Véronique PEPIN, mettant magnifiquement en valeur leur personnalité lumineuse. J'y ai découvert le Père Gil FLORINI dont les clichés éclairés à la bougie donnent l'impression d'entendre sa voix "chaude et assurée".

    louis-paul fallot,rencontres artistiques,carte blanche & noire,editions baie des anges

    KRISTIAN, GEORGE, Carine MARRET, Rémy MASSEGLIA, Louis PASTORELLI, Julie RICOSSE, Michel REDOLFI, tous ces artistes se dévoilent au travers de la poésie des écrits et de la magie des photos de Louis-Paul.

    http://www.baiedesanges-editions.com/collections/collection-carte-blanche-et-noire/

    Un extrait de la préface de Jean-Luc GAG résume tout ce livre : "Quand un éditeur donne carte blanche à un artiste, quand cet artiste rencontre des artistes, quand ils offrent cette rencontre à d'autres, nous, alors des horizons apparaissent et le monde s'illumine".

    N'hésitez pas à découvrir et à suivre le blog de Louis-Paul Fallot, il raconte si bien, en images et en mots.  

  • Imprimer

    BALADE AVEC LES TRAMOPHILES

    Le hasard des publications de mon fil d'actualité Facebook m'a fait faire connaissance avec une association de passionnés qui, depuis 40 ans, préserve et sauvegarde à titre muséographique  les autobus, trolleybus, autocars, tramways et véhicules de service des transports azuréens. 

    Association Tram&bus Côte d'Azur, Tram Nice, Bus musée

    Ce dimanche, nous avons donc embarqué dans un bus de TRAM&BUS DE LA COTE D'AZUR, TCA, pour une balade dans le temps. Intérieur et extérieur parfaitement restauré et briqué, les exclamations des passagers n'ont pas cessé de fuser  : "tu te souviens des poignées pour se tenir, de la manivelle pour ouvrir la fenêtre, de ces petits tickets et du composteur..."

    Association Tram&bus Côte d'Azur, Tram Nice, Bus musée

    Le clou étant bien entendu la plateforme à l'arrière. Voyager debout, à l'air libre, suivis par les regards intrigués ou amusés des occupants des autres véhicules sur la promenade des Anglais. Certains avaient même le regard interrogateur : serait-ce un nouveau modèle de bus en circulation ?

    Association Tram&bus Côte d'Azur, Tram Nice, Bus musée

    Notre balade nous a mené du Monument du Centenaire sur la Prom jusqu'au pont du Loup à l'hippodrome de Cagnes pour revenir par les travaux de la ligne 2 du Tram dans le quartier des Moulins, en allant jusqu'au stade de l'Allianz. A un moment, notre bus de la fin des années 80 a même été suivi par un petit jeune de la ligne 9-10, qui a du prendre patience car notre vitesse de croisière était loin de la sienne, sans parler du rayon de braquage nettement plus problématique...

    Association Tram&bus Côte d'Azur, Tram Nice, Bus musée

    Nous avons fait une longue pause au Musée du Sport pour découvrir les détails de la construction de la ligne 3 du Tram. J'ai eu le plaisir d'y retrouver une ancienne connaissance du temps où j’œuvrais dans une association socio-culturelle cagnoise : M. Bruno FERLAT, passionné de trains, tram, bus et voitures anciennes, qui avait généreusement participé, il y a une douzaine d'années, avec sa camionnette des années 30, à plusieurs éditions du carnaval  pour lequel nous fabriquions des grosses têtes avec les enfants hospitalisés à Lenval. Le temps a passé mais il continue toujours, à près de 85 ans, à participer aux activités de l'association TCA et a fabriqué ses maquettes de tram.

    IMG_2616.jpg

    Une belle idée de sortie, cette balade en bus-musée, avec des gens très sympathiques qui prennent vraiment plaisir à partager leur passion, à expliquer tout le travail qu'ils font volontiers pour préserver ce patrimoine. Vous pouvez les suivre sur Facebook, ils proposent régulièrement des balades à thèmes : Contact Association TCA  04 92 04 29 04, pour Facebook cliquez ICI.

  • Imprimer

    MOSAIQUES DERUE

    Je cherchais un moyen d'interaction entre la rue et mes créations. J'ai laissé mon esprit travailler la chose et les yeux sont sortis tels quels. Puis j'ai peaufiné mes idées, je me suis imposé certaines contraintes supplémentaires et voilà le résultat. Les yeux ont été le moyen d'atteindre les objectifs, c'est à dire de donner un peu plus de "vivant " au mobilier urbain.

    la ciotat,mosaïques derue

    Il y a quelques temps, dans le fil d'actualité de mon Facebook, je vois passer une drôle de photo, des petits carreaux de mosaïque collés sur un mur... faisaient qu'un regard éclairait une bouche d'évacuation ! Curieuse comme je suis, j'ai contacté son auteur Mosaïques Derue et vous avez lu, ci-dessus, sa réponse.

    la ciotat,mosaïques derue

    Ce street-artiste discret accroche l'attention des passants sur des bordures de trottoir, des coins de piliers, des fentes anonymes dans un mur... et je suis certaine que ça provoque l'étonnement et le sourire.

    la ciotat,mosaïques derue

    Si vous passez par La Ciotat (13), ouvrez l'oeil et, en vous baladant, cherchez les créations originales de Mosaïques Derue. Sinon, retrouvez le sur Facebook et les sites de photos ci-dessous :

  • Imprimer

    LE TEMPS D'UNE OEUVRE DE FRANTA

    Jusqu'au 21 mai prochainFRANTA est enfin à l'honneur dans cette ville de Vence qu'il habite depuis plus de 50 ans. Du maire, Loïc Dombreval, à la vice-présidente du Conseil Départemental, Anne Sattonnet, ils étaient unanimes, ce samedi de vernissage à la Chapelle des Pénitents Blancs, pour dire, maintenant, leur fierté d'avoir parmi leurs concitoyens, cet artiste de renommée internationale.

    Franta, Musée de Vence, Le temps d'une oeuvre, Chapelle des pénitents blancs

    Une reconnaissance tellement méritée pour ce grand Monsieur, d'une simplicité et d'un abord si chaleureux ! FRANTA en a sans doute été touché mais ce qui m'a le plus ému, c'est le regard plein de fierté et d'amour de Jacqueline, son épouse, celle pour laquelle, en 1958, il a choisi le chemin de l'exil de sa Tchécoslovaquie natale, via la clandestinité, pour la suivre à Nice, puis à Vence. Jacqueline, la force tranquille et discrète, celle qui l'a soutenu et accompagné tout une vie, permettant au jeune peintre fougueux d'alors, torturé par ses souvenirs, de devenir l'artiste apaisé d'aujourd'hui.

    Franta, Musée de Vence, Le temps d'une oeuvre, Chapelle des pénitents blancs

    Que ce soit au Musée de Vence ou à la Chapelle des Pénitents Blancs, beaucoup d’œuvres de FRANTA sont autant de coups de poing, au travers des contrastes de couleurs ou de l'affrontement du noir et blanc.

    Franta, Musée de Vence, Le temps d'une oeuvre, Chapelle des pénitents blancs

    Elles racontent ses émotions, ses révoltes devant les violences dont il a été témoin dans sa jeunesse, ou celles de l'actualité politique dans d'autres périodes de sa vie. 

    Franta, Musée de Vence, Le temps d'une oeuvre, Chapelle des pénitents blancs

    Et puis, au fil du temps, il y a l'évolution vers la reprise de confiance dans l'Homme grâce à ses voyages en Afrique et la stabilité de sa vie familiale.

    Franta, Musée de Vence, Le temps d'une oeuvre, Chapelle des pénitents blancs

    Mon coup de coeur dans cette expo, c'est la surprise devant la toile "Maternité II". Cette mère guidant les premiers pas de son enfant représente toute la force maîtrisée qui suscite l'émotion immense éprouvée devant l'oeuvre de FRANTA. Dans le catalogue, il y a un superbe texte de la philosophe Claude MONTSERRAT sur ce sujet.

    A voir et à revoir au Musée de Vence, 2 place du frêne, et à la Chapelle des Pénitents Blancs jusqu'au 21 mai.

  • Imprimer

    L'AGITE

    Les quelques lignes de BEN sur la quatrième de couverture pouvaient présager un énième livre ayant pour toile de fond Nice, sans plus. Et pourtant "L'agité" de Jill-Patrice CASSUTO, aux éditions du Losange, est sans doute le bouquin qui m'a le plus fait rire et ému à la fois, depuis longtemps.

    L'agité, Jill-Patrice Cassuto, editions du losange

    L'auteur raconte le quotidien d'un quadragénaire niçois qui se découvre atteint d'une maladie orpheline. De l'hérédité de ce mal que la famille lui avait caché, à sa vie de tous les jours de plus en plus perturbée par la perte d'autonomie, le regard de l'entourage, sa sexualité, tout y passe et l'histoire aurait pu être larmoyante. C'est tout le contraire, à vous faire rire aux larmes ! Et l'effet est énorme parce qu'on prend conscience, au fil des pages, de la véritable souffrance, du renoncement. Ce bouquin m'a fait repenser à "L'écume des jours" de Boris Vian mais en beaucoup plus positif !

    Jill-Patrice CASSUTO est chef de service en hématologie à l'hôpital de l'Archet et il sait de quoi il parle...  Il a le formidable talent de tourner en dérision le pire pour donner une sacrée leçon de vie ! 

    "L'agité" de Jill-Patrice Cassuto aux Editions du Losange  http://www.editionsdulosange.fr/ 61 boulevard Edouard Herriot 06200 NICE Tél. 04 93 97 21 08 - los1949@wanadoo.fr

  • Imprimer

    AVIS AUX GRAFFEURS

    A Cagnes sur mer, depuis plus d'une dizaine d'années, la municipalité a mis en place des "murs d'expression artistique libre" pour les graffeurs de la région.

    Graffs, murs d'expression artistique libre, cagnes sur mer, lycée escoffier, bords de cagne

    Ils se situent notamment sous le pont de l'autoroute, sur les berges de la Cagne et sont régulièrement repeints en blanc par les services techniques pour que les jeunes amateurs de cet art urbain puissent recommencer leurs créations... à l'infini.

    Graffs, murs d'expression artistique libre, cagnes sur mer, lycée escoffier, bords de cagne

    Derrière le lycée professionnel Escoffier, se trouve un autre site, un peu plus "sauvage". A l'occasion d'une balade avec mon petit-fils le long de la Cagne, nous y avons fait une halte. 

    Graffs, murs d'expression artistique libre, cagnes sur mer, lycée escoffier, bords de cagne

    A cinq ans, il y a découvert qu'on pouvait "dessiner sur les murs" (sa chanson préférée du moment) sans se faire gronder ! Un jeune couple de graffeurs sympas lui a même prêté une bombe pour qu'il s'essaye au maniement de l'engin mais "oh mais c'est difficile, Mamie !"... 

    Graffs, murs d'expression artistique libre, cagnes sur mer, lycée escoffier, bords de cagne

    Graffs, murs d'expression artistique libre, cagnes sur mer, lycée escoffier, bords de cagne

     

     

    Pour info, on peut lire sur un panneau installé sur le site :

    "Amis graffeurs,

    La ville de Cagnes sur mer fait appel aux qualités artistiques des graffeurs
    qui s'expriment sur ces murs d'expression pour couvrir de nouveaux espaces vierges.

    Si vous êtes intéressés, merci de contacter
    le cabinet de M. le Sénateur-Maire au 04 93 22 19 00."

  • Imprimer

    UN MOMENT DE BONHEUR TOUT SIMPLE

    Réalisée le dimanche précédant la tragédie de Nice, une petite excursion sur les hauteurs de  la Tinée m’apparait aujourd’hui comme un moment de bonheur tout simple.

    Les granges de la Brasque, Les ânes de la Brasque,

    Une route étroite, grimpant en lacets, entre mélèzes et vue imprenable sur la vallée, nous a conduits au lieu-dit « Les granges de la Brasque » sur la commune de La Tour sur Tinée.

    Les granges de la Brasque, Les ânes de la Brasque,

    Sabrina nous a accueillis et présenté Léna et Ubaye, nos compagnes de randonnée pour cette journée d’évasion.

    Les granges de la Brasque, Les ânes de la Brasque,

    Au pas de ces douces ânesses, nous avons suivi la piste forestière parmi les fleurs de montagne, les rochers, la fontaine de la source,  les vestiges du camp militaire du Tournairet et ses stèles enfouies dans les herbes…

    les granges de la brasques,les ânes de la brasque,la tour sur tinée,utelle

    Entre pauses photos, admiration du paysage et pique-nique gourmand, les heures ont filé, alternant fous rires et bols d’oxygène à pleins poumons.

    4 jours plus tard, nous plongions dans l’horreur….

    les granges de la brasques,les ânes de la brasque,la tour sur tinée,utelle

    En 2014, Sabrina DELPORTE a créé sa petite entreprise agricole, "Les Anes de la Brasque" par passion pour les ânes de Provence qu’elle élève et loue uniquement en tant qu’âne de bât pour les randonnées. Elle fabrique aussi des savons avec le lait de ses ânesses.

    Quelques photos ICI

    Pour un moment hors du temps et un accueil extraordinaire, n’hésitez pas à la contacter : Les ânes de la Brasque, Cidex 40/41, 06420 La Tour sur Tinée. Tél: 06.88.90.60.73 

  • Imprimer

    LA CHALEUR DES BOUGIES

    Hier soir, j'ai voulu marcher sur la Prom, du 1er mémorial devant le Ruhl jusqu'à bien après le bld Gambetta, là où le camion est monté sur le trottoir.

    Attentat de Nice, 14 juillet 2016

    Bien que ces mémoriaux soient impressionnants, ce qui m'a le plus fait mal, ce sont ces petits cœurs de fleurs, bougies, nounours, disposés simplement sur la chaussée ou le trottoir, à l'endroit où gisaient les corps.

    Attentat de Nice, 14 juillet 2016

    L'impression de marcher parmi les tombes d'un cimetière où l'on connait beaucoup de personnes... en lisant, le cœur serré, tous ces cris de douleurs, ces mots de compassion, ces dessins d'enfants.

    Attentat de Nice, 14 juillet 2016

    Trouver les mots pour expliquer à une petite fille, dont le papa serre fermement la main, qu'elle doit poser la peluche de Minnie sur ce parterre froid, en hommage à un enfant de son âge parti au ciel.

    Attentat de Nice, 14 juillet 2016

    Retrouver le graffeur FABEN et son désormais célèbre "On s'aide à l'amour, on ne cède pas à la haine"... Après ses deux dessins de janvier et novembre 2015 pour Charlie et Paris, je suis sûre que si on lui avait dit qu'il ferait un graff cet été pour sa ville Nice, il n'y aurait pas cru...

    Aujourd'hui ou demain, la Prom va être rendue à la circulation des voitures, alors j'ai tenu à aller les voir une dernière fois.

    Attentat de Nice, 14 juillet 2016

    Malheureusement, en clôture de ces trois jours de deuil national, il y a eu la honte de cette minute de silence non respectée ce midi devant le monument du centenaire.

    J'y suis allée pour un moment de recueillement et de silence et ce fût des huées, des cris, des appels à la haine, des gens qui en seraient presque venus aux mains ! Un bouclier d'élus qui dissimule les officiels aux yeux du public. Des politiques en pleine récupération profitant de la détresse des familles... Des VIP aux tenues "légères" ou carrément "carnavalesques"...

    Quelles que soient la colère et la haine suscitées par cet attentat, par ailleurs tout à fait compréhensibles, une minute silencieuse de respect pour les victimes, ce n'était pas beaucoup demandé.

    Heureusement les pompiers, le Samu, tous les intervenants médicaux ont, eux, très largement été applaudis.

  • Imprimer

    RETROSPECTIVE ERNEST PIGNON ERNEST

    Au MAMAC jusqu'au 8 janvier 2017, Ernest PIGNON-ERNEST, l'artiste niçois, un des précurseurs de l'art urbain, explique avec force croquis, dessins, photos, installations, cinquante années d'une création artistique née de ses engagements politiques, de ses coups de gueule contre les aberrations de notre société.

    Ernest Pignon Ernest, rétrospective Mamac Nice

    Tout est à lire, à regarder attentivement. Beaucoup de sujets l'ont touché, ému, mis à vif et ça sort de tous côtés dans ses dessins, ses sérigraphies placardées sur les murs des sites choisis avec soin pour créer ce choc émotionnel frontal.

    Ernest Pignon Ernest, rétrospective Mamac Nice

    Je suggérerai de voir cette exposition en plusieurs temps tant elle est forte, perturbante, les thèmes divers et nombreux. Pourtant je ne l'ai pas ressentie violente.

    Ernest Pignon Ernest, rétrospective Mamac Nice

    Jusqu'au 2 octobre 2016, une autre partie du travail d'Ernest PIGNON-ERNEST est présentée à l'église abbatiale de Saint-Pons (hôpital Pasteur). Une mise en scène magnifique de huit portraits grandeur nature se reflétant dans un miroir d'eau, avec un éclairage progressif dans ce site baroque, en fait un instant magique.

    Quelques photos ICI

    MAMAC Place Yves Klein 06300 NICE. Contact 04 97 13 42 01. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h.

    Eglise Abbatiale St Pons, hôpital Pasteur. Entrée libre du mercredi au dimanche de 15h à 18h.