Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

DONNER A VOIR

  • Imprimer

    A VOIR DANS LA REGION

    NICE - MESSE DES ARTISTES

    Plus de 200 artistes participent à cette désormais traditionnelle Messe des Artistes pour commémorer le Voeu du caricaturiste Wilette*, le jour des Cendres, "Priez pour ceux qui partiront dans l'année...". Bien plus qu'une célébration religieuse, un événement artistique ! Venez les retrouver :

    messe des artistes, église st pierre d'arène, yves-marie LequinLes comédiens : Isabelle Servol, comédienne, chanteuse ; Marc Duret, metteur en scène, écrivain, acteur. La compagnie Laura Hurt avec Sabrina Menard et Karine Thibault, dans une performance : ''Santa Roya'', mise en scène Laura Hurt - conception Huret Stéphane.
    Le magicien : Stephen Lucy.
    Les chanteurs : Florence Barbara, soprano ; Gil Florini, Franck Asparte, ténor ; Franck Giorcelli, ténor ; Le Chœur Œcumenia dirigé par Christian Leonetti (50 choristes).
    Les musiciens : Jean Pezzali, digeridoo ; Jean-Paul Fouques, guitare classique ; Stéphane Éliot, orgue, électone, Jean-Marie Foucard, orgue.
    Les figurants reconstitueurs historiques de l’association « Pour le Panache ».
    Les plasticiens : Alain Aguano​ - Frederic Altmann-Eloy​ - Anet Sbirrazzuoli​ - Michel Anthony​ - Henri Amar​ - Laurence Belhomme (Loulou S'il le Faut​)- Jean-jacques Beltramo​ - Michèle de Boissieu - BBR Brigitte Berger Rougagnou - Laurent Bosio​ - Jocelyne Bosschot​ - Bouffier Lionel​- Nathalie Broyelle​ - Louise Caroline​ - Guillaume Cavalier - Sylvia Castaldi​ - Chantal Cavenel​ - Valérie Cheno​ - Augustin Colombani​ - Carmy Convertino​ - Christine Cotinaud​ - Yann Deleuneville (Kastor) - Elsa Djelidi​ - Louis Dollé​ - Louis-Paul Fallot​ - Lionel Fantini​ -Jean Marie Fondacaro​ - Daniela Fontinova - Jean Paul Fouques​ - Daniel Galbiati - Jean-François Gaulthier (Saint-Paul De Vence Jfg​) - Gen - George Sculpteur​ - Anthony Gillant - Claude Giorgi - Michel Gouaud​ - Antoine Graff - Betty Graffiti​ - Pascal Habecker - Beatrice Heyligers​ - Raimond Hommet​- Laura Hurt - Agnès Jennepin​ - Irmeli Jung​ - Katherine Marie A - Suzan L - Lagan - Marc Lavalle - Ioan Léveillé​ - Ulis de Loma - Félix Macri​ - Albino Angelo Marcolli​ - Margaud Atelier du Cepoun​ - Mary B - Moko Mad'moiselle - Svetà Marlier​ - Maurizio Martorana - Malou Moreau​ - Gabriel Martinez​ - Cyril Mendjisky​- Silvia Mongardi - Annie Bianca Montoya​ - Steve Morphèe​ - Moustache Bleue​ - Patrick Moya​ - Nivèse - Alexis Obolensky - Nanou J. Paolini - Yvette Paris - Marc Piano​ - Alexandre Prieur​ - Francis Puivif​ - MCaroline Regottaz​ - Catherine Rigal​ - Caroll Rosso Cicogna​ - Richard Roux - Robert Roux - Fabienne Roz - Tommaso Russo - Ica Saez - Sam (Sonia) - Alejandra Sanchez - Philippe Sanguinetti - Patrick Schumacher - Slobodan - Jérémy Taburchi - Mery Vial - Patrick Wack
    Les iconographes : Sophie Chatelier, Myriam Coccetti, Clémentine Figueira, Corinne Garcia, Nicole Gros, Marianne Hervy, Marie Claude Hovasse, Yvan Jean, Françoise Lugart, Geneviève Paloux, Yvette Paris, Emmanuelle Ordener Falduzzi, Caroll Rosso Cicogna.

    Mercredi 1er Mars à 18h, Eglise St Pierre d'Arène, 52 rue de la Buffa 06000 NICE. *A relire pour plus d'informations sur le voeu de Wilette cliquez ICI

     

     

    VENCE - CHATEAU DE VILLENEUVE

    La Ville de Vence rend enfin hommage à FRANTA ! Jusqu'au 21 mai 2017, au Musée de Vence (Château de Villeneuve - Fondation Emile Hugues), « Le temps d’une œuvre » présente les thèmes des cinquante dernières années de son œuvre, au travers de peintures, dessins et sculptures.

    Franta, Musée de Vence, Le temps d'une oeuvre, Chapelle des pénitents blancs

    Du 25 mars au 21 mai 2017, une autre partie de ses créations seront exposées à la Chapelle des Pénitents Blancs, place Frédéric Mistral.

    Musée de Vence, 2 place du Frène, 06140 VENCE. Tél 04 93 24 24 23. Horaires 11h à 18h.

     

     

     ST LAURENT DU VAR - INSTITUT ARNAULT TZANCK

    Si vous avez l'occasion de passer par le service de radiographie de l'Institut Arnault Tzanck, vous pourrez admirer une exposition originale de la photographe Valérie MARCO du Collectif PHOTON.

    Valérie Marco, légumes radiographiés,

    Il y a à peine 3 ans, je radiographiais pour la première fois une rose. Ce fût le début d’une longue liste de fleurs, animaux et objets en tout genre, radiographiés avec un mammographe 3D. Quelques fruits et légumes sont aujourd’hui présentés. Tous ont déjà d’abord radiographiés, puis colorisés et mis en scène.

    Institut Arnault Tzanck, service de radiologie, 165 avenue Maurice Donat 06700 St Laurent du Var.

     

     

    NICE - MARS AUX MUSEES 2017

    Susciter chez les moins de 26 ans un intérêt pour la Culture. C’est l’objectif de Mars aux Musées, l'événement fait par des étudiants, pour les étudiants... et un peu pour les autres aussi. La 16ème édition aura lieu du 2 au 24 mars.

    mars aux musées 2017

    Sur le thème "Que vous soyez d'ici ou d'ailleurs, nous vous attendons ici et maintenant !", 10 musées accueilleront 100 artistes pour 11 événements alliant musique, danse, spectacles visuels.

    http://www.marsauxmusees.fr/programmation/

     

     

    CARROS - ATELIER MOME PINCEAUX

    A Carros Village, n'hésitez pas à pousser la porte de l'atelier de Marilyn JARDIN, alias La Môme Pinceaux, peintre portraitiste.

    galerie otero,elisabeth brainos,terre en caves,marie cagnasso,pascale ladevèze,jacques renoir

    Atelier La Môme Pinceaux, face à l'église - Contact 06 41 80 17 42 - Carros village 06510.

  • Imprimer

    L'AGITE

    Les quelques lignes de BEN sur la quatrième de couverture pouvaient présager un énième livre ayant pour toile de fond Nice, sans plus. Et pourtant "L'agité" de Jill-Patrice CASSUTO, aux éditions du Losange, est sans doute le bouquin qui m'a le plus fait rire et ému à la fois, depuis longtemps.

    L'agité, Jill-Patrice Cassuto, editions du losange

    L'auteur raconte le quotidien d'un quadragénaire niçois qui se découvre atteint d'une maladie orpheline. De l'hérédité de ce mal que la famille lui avait caché, à sa vie de tous les jours de plus en plus perturbée par la perte d'autonomie, le regard de l'entourage, sa sexualité, tout y passe et l'histoire aurait pu être larmoyante. C'est tout le contraire, à vous faire rire aux larmes ! Et l'effet est énorme parce qu'on prend conscience, au fil des pages, de la véritable souffrance, du renoncement. Ce bouquin m'a fait repenser à "L'écume des jours" de Boris Vian mais en beaucoup plus positif !

    Jill-Patrice CASSUTO est chef de service en hématologie à l'hôpital de l'Archet et il sait de quoi il parle...  Il a le formidable talent de tourner en dérision le pire pour donner une sacrée leçon de vie ! 

    "L'agité" de Jill-Patrice Cassuto aux Editions du Losange  http://www.editionsdulosange.fr/ 61 boulevard Edouard Herriot 06200 NICE Tél. 04 93 97 21 08 - los1949@wanadoo.fr

  • Imprimer

    UN DIMANCHE A NICE

    Petite balade d'un dimanche de janvier sur le quai des Etats-Unis à Nice. Passer par la Galerie de la Marine pour découvrir l'installation des lauréats du prix de la Ville de Nice et de la Fondation Venet, Rémi AMIOT et Jeanne BERBINAU AUBRY, "Knockin’on Heaven’s Door". L'étonnant cercle de verre éclairé par des néons fait jouer l'encre en transparence et évoluer l'oeuvre dans le temps.

    Nice, galerie de la marine, quai des états-unis

    Les deux lauréats auront réussi de concert à transformer, à l’occasion de leur exposition, la Galerie de la Marine en cathédrale. Les câbles électriques descendant du plafond délimitent implicitement trois espaces distincts que l’on peut, sans exagération, qualifier de nef et de collatéraux. L’éclairage rassemblé en un seul point plonge la galerie dans une pénombre tout en se diffusant au plafond. L’architecture des lieux en est magnifiée. Elodie ANTOINE, historienne de l'Art

    nice, quai des états-unis, I love Nice

    Petit détour au pied du Château, où le hachtag "I love Nice", bleu/blanc/rouge, trône maintenant sur l'esplanade de Rauba Capeu : milliers de selfies et autres clichés sur fond de Baie des Anges... Moment de tendresse à regarder ce vieux Monsieur autour duquel volètent les tourterelles en quête de quelques graines...

    nice, place gauthier, musée de la photographie

    Dernière étape, le nouveau "Musée de la Photographie", regretté "Théâtre de la Photographie et de l'Image", nouvellement installé en lieu et place de l'Espace Ferrero lui-même déménagé au Mamac lors de ce récent jeu de chaises musicales... Impression évidente : l'étroitesse du lieu au regard de l'importance de la collection permanente de l'ancien TPI, plus de projections vidéos, plus de magnifique bibliothèque... L'art de la photographie à Nice en sort perdant, et nous déçus. Dommage...

  • Imprimer

    PETIT DELIRE BIO-ENERGETIQUE

    Spectacles janvier 20174.jpgPetit délire artistico-mélodique, un soir de cette semaine au Haut de Cagnes, lorsque l'étrange Monsieur R. s'est improvisé musicien avec un drôle d'instrument bio-énergétique, ressemblant un peu à un ensemble de flûtes.

     

    Pourtant, il n'était pas le premier, loin de là, à utiliser les légumes pour faire de la musique.

     

    Depuis plusieurs années, un troubadour belge installé à Mons, Eric VAN OSSELAER, fait chanter des flûtes-carottes, des endives à double anches, des melons jaunes basses ou des pastèques grosses caisses. A retrouver sur le site Evolplay.org

     

    En Savoie, une Compagnie de théâtre "LES ARTS VERTS" propose des spectacles bio et des ateliers aux enfants pour créer des instruments en légumes : Lesartsverts.com

     

    En Autriche, c'est carrément tout un orchestre qui s'inspire de la musique classique comme de la pop, de l’improvisation et l’expérimentation électronique, pour proposer ses propres compositions. Le VEGETABLE ORCHESTRA est formé de musiciens, artistes visuels, architectes, designers, poètes, qui mijotent une symphonie végétale haute en couleurs avec le panier de légumes du marché, en sculptant des instruments éphémères à base de poireaux, carottes, citrouilles et autres cucurbitacées…

     

    Et plus près de nous, le plasticien-musicien vençois, Yves ROUSGUISTO ne se sert-il pas de nos cougourdons locaux pour créer ses installations sonores et ses instruments de musique originaux !

     

    Alors, Monsieur R. au boulot... si vous comptez les égaler !

  • Imprimer

    UN CONTEUR NICOIS

    Depuis quelques années, Xavier BORRIGLIONE s'est créé un personnage de théâtre bien de chez nous, Toinou dau Gourc, berger de l'arrière-pays de Nice où les anciens parlent encore cette langue que l'on présente au Bac mais que plus guère d'habitants de notre ville comprennent.

    Xavier Borriglione, Toinou dau Gourc,

    Hier soir, à la salle Laure Ecard, nous avons vu ou revu avec plaisir son spectacle "Ma grand-mère, brave femme...". Un conte de plus d'une heure et demie où bien des thèmes sont abordés, l'air de rien, avec humour. La peur de l'étranger, la cupidité et la mesquinerie mais aussi l'intelligence simple des gens de la terre qui peuvent en remontrer à bien des professionnels de la psychanalyse.

    Xavier Borriglione, Toinou dau Gourc, Depuis son tout premier spectacle "Que braià mi meti ?", que j'ai du voir, rien que pour le plaisir, au moins trois fois, ses textes ont évolué vers un peu plus de français que de niçois, touchant ainsi un plus large public.

     

    Sans oublier que ce comédien-auteur est également un musicien de talent, 1er prix du Conservatoire de Nice, et son fifre enchante chaque histoire.

     

    Cette année, Xavier BORRIGLIONE présentera une nouvelle "aventure" de Toinou dau Gourc, "Une page de vie moderne". Le berger descendra dans le Vieux-Nice pour voler au secours de sa filleule de 17 ans, choc de cultures en perspective...

    La première aura lieu à Roquebillière le 25 février prochain.

    http://www.xavierborriglione.fr/

  • Imprimer

    ROCK'N ROLL

    Un très bon film, des acteurs, scénaristes, metteurs en scène, particulièrement abordables, les ingrédients étaient réunis pour passer une super soirée, ce jeudi au Gaumont-Pathé de Nice, pour la présentation de "Rock'n Roll".

    film rock'n roll,guillaume canet,marion cotillard,gilles lellouche,yvan attal

    Habituée des avant-premières de ce cinéma niçois depuis plusieurs années, c'était la première fois que je voyais deux grandes figures du cinéma français restaient aussi longtemps pour discuter avec le public en toute simplicité. Un des figurants du film, présent dans la salle, a d'ailleurs tenu à souligner qu'ils avaient été aussi simples, sympathiques et accessibles tout le long du tournage, à la différence de bien d'autres "stars".

    Malgré sa grossesse avancée, son état de fatigue plus que visible à cette heure tardive, Marion Cotillard est restée jusqu'au bout, souriante. Avec beaucoup de délicatesse, son metteur en scène de mari a tout de même suggéré aux spectateurs d'accepter de lui éviter l'interminable séance de selfies, pour qu'elle puisse partir se reposer.

    film rock'n roll,guillaume canet,marion cotillard,gilles lellouche,yvan attal

    A la fin de cette séance "questions-réponses", Guillaume CANET a demandé au public, qui a très largement apprécié le film, d'en parler sans révéler la transformation de son personnage tout au long de l'histoire.

    Alors, je dirai simplement que le scénario est original, que la folie du "jeunisme" est illustrée avec humour et intelligence, que c'est surprenant et pleins de célébrités qui jouent leur propre rôle, Johnny et Laetitia, Kev Adams, Gilles Lellouche... La phrase que je retiendrai pour vous donner envie d'aller voir cette comédie plus que déjantée : "Moi, je suis resté le même à l'intérieur !". Une des scènes les plus délirantes : la parodie de la chanson "Pour que je t'aime encore" de Céline Dion par Marion Cotillard ! Courrez passer un très bon moment le 15 février !

    Synopsis : Guillaume Canet, 43 ans, est épanoui dans sa vie, il a tout pour être heureux.. Sur un tournage, une jolie comédienne de 20 ans va le stopper net dans son élan, en lui apprenant qu’il n’est pas très « Rock », qu’il ne l’a d’ailleurs jamais vraiment été, et pour l’achever, qu’il a beaucoup chuté dans la «liste» des acteurs qu’on aimerait bien se taper… Sa vie de famille avec Marion, son fils, sa maison de campagne, ses chevaux, lui donnent une image ringarde et plus vraiment sexy… Guillaume a compris qu’il y a urgence à tout changer. Et il va aller loin, très loin, sous le regard médusé et impuissant de son entourage.

    Bande annonce ICI

  • Imprimer

    BONNE ANNEE 2017

    Oublions les résolutions de nouvelle année ! La vie n'est pas un moulage mais une suite d'imprévus, de petits bonheurs, de découvertes. Ne faisons pas de plan et vivons la vie de façon légère !

    bonne année 2017

    Et surtout, gardons le sourire, oublions la peur, entretenons le bonheur, conjurons la douleur et misons sur la joie !
  • Imprimer

    2016 DANS LE RETRO...

    Encore une année qui se termine, heure des bilans, qui me fait revenir sur certains moments de 2016...  de coups de coeur en coups au coeur, de balades en expos... en espérant garder l'envie de donner à voir...

    Rétrospective 2016

    En janvier 2016, l'artiste peintre plasticienne, GEN, travaillait une bâche de grand format sur la place du Château au Haut de Cagnes, aidée par le public et d'autres amis artistes. Relire ICI

    Rétrospective 2016

    Depuis plusieurs années, le jour des cendres, la Messe des Artistes est célébrée à l'église St Pierre d'Arène, respectant ainsi le voeu du caricaturiste Willette. Une cérémonie magnifiquement illustrée d'oeuvres d'art, de chants, de musiques et de spectacles visuels. Relire ICI

    Rétrospective 2016

    Au Haut de Cagnes, les artistes résidents ouvrent leurs ateliers au public, une fois par trimestre, pour ART MAINTENANT. En mars dernier, la Maison des Artistes y préparait une exposition de ses membres. Autant d'occasions de rencontres interactives, de spectacles ou d'installations uniques, de dialogues enrichissants pour tous. Relire ICI

    Rétrospective 2016

    Une des deux expositions qui m'ont marquée cette année, et réveillé beaucoup de souvenirs d'ateliers. "Hors les murs" présentait à la Galerie des Dominicains, le travail de personnes détenues à la Maison d'Arrêt de Nice. Relire ICI

    Rétrospective 2016

    A l'occasion de la Nuit des Musées au Mamac, l'installation "I will keep a light burning" illuminait le parvis et faisait rêver...  Relire  ICI

    Rétrospective 2016

    L'exposition majeure de cette année 2016 : la rétrospective Ernest Pignon-Ernest. Découvrir ou redécouvrir cet artiste niçois, son travail impressionnant, ses coups de coeur, ses coups de gueule et sa scénographie à l'Abbaye St Pons. Relire ICI

    Rétrospective 2016

    Les mots sont toujours aussi difficiles à trouver pour exprimer l'horreur de ce 14 juillet... Chaque fois que je passe sur la Prom, je me revois en train de marcher parmi ces bouquets de fleurs et de bougies. Le kiosque à musique ne désemplit pas... Il faudra du temps... Relire  ICI

    Rétrospective 2016

    Après la violence, la grâce et la force des sculptures aériennes de Nicolas Laverenne à Antibes ont apporté un peu de poésie et de repos. Relire  ICI

    retro 2016, septembre

    Cruel mois de Septembre qui a vu s'éteindre après de longs mois de souffrance, Cathy Dubourg, artiste peintre et présidente de l'association Kreado de Vence. Cathy, du temps de l'association Expression Libre, était une des animatrices des ateliers pour les enfants hospitalisés à Lenval.   

    Rétrospective 2016

    Une balade avec mon petit-fils sur les bords de la Cagne me fait rencontrer un couple de jeunes graffeurs et j'en profite pour faire quelques clichés du mur derrière le lycée Escoffier. Relire ICI

    Rétrospective 2016

    Rendez-vous incontournable pour tous les amateurs de photographie : Photomenton. Le plaisir des yeux, des rencontres, des dialogues. Cette année le plaisir de faire découvrir cet univers... Relire  ICI

    Rétrospective 2016

    Pour les illuminations de cette fin d'année 2016, le miroir d'eau était transformé en banquise avec igloos et ours polaire. Toujours l'occasion de milliers de clichés.

    Comme dans le Rétro 2015, je conclurai par :

    Qui aurait dit, il y a un an jour pour jour, tout ce que 2016 nous ferait vivre !

    Bientôt 2017... qui saura, qui saura...

  • Imprimer

    LE ROI SOLEIL EN PERE NOEL

    Dernière idée lumineuse de la Ville de Nice : déguiser la statue du Roi Soleil de la place Masséna en Père Noël !

    Roi soleil, place masséna, déguisement père noël

    Déjà l'année dernière, la fontaine avait été transformée en "boule souvenir de Nice"... On remet le couvert, sans neige artificielle cette fois-ci mais avec ce personnage de Noël à l'allure plutôt étrange. En effet, le bonnet lui fait de drôles de cornes...

    Roi soleil, place masséna, déguisement père noël

    Sur les réseaux sociaux, les moqueries sont allées bon train. Certains se sont même dit choqués que l'on se permette de déguiser une oeuvre d'art...

    Roi soleil, place masséna, déguisement père noël

    Pourtant, il y a quelques mois (juste avant l'Euro de foot), le Roi Soleil a été habillé aux couleurs de l'OGCN et tout le monde était ravi...

    Roi soleil, place masséna, déguisement père noël

    Vu il y a quelques jours, sur le marché de Noël de Nice, stand des gaufres bruxelloises,
    un Manneken-pis habillé en Niçois

    Quant à habiller les œuvres d'art célèbres, c'est une tradition à Bruxelles où le Manneken-pis est régulièrement revêtu d'habits de diverses origines : http://www.manneken-pis.be/calendrier-des-habillages/

  • Imprimer

    UN ENVOL D'HIRONDELLES

    En visitant le marché de Noël de St Jean Cap Ferrat, j'ai rencontré la céramiste, Sophie Sarramegna, créatrice de l'atelier CERAMIC TATTOO.

    Ceramic Tattoo, swallow project, st jean cap ferrat

    Sa série de vaisselle pour futurs mariés retient le regard au premier instant, tête de mort en chapeau clac, ailes d'ange, couleurs pastel adoucissant le propos décalé... Peynet revisité...vous avez dit bizarre ?

    Ceramic Tattoo, swallow project, st jean cap ferrat

    Mais la dame est sympathique et explique volontiers son désir de se démarquer, pour un monde de céramique plus "rock’n’roll"... Coup de cœur pour ses petites hirondelles qui rappellent tant la mode de celles accrochées aux façades des maisons d'il y a bien longtemps...

    Pour les remettre au goût du jour, l'artiste a un projet façon street art : un grand pan de mur sera recouvert d'un envol d'hirondelles, comme un message de paix en partance vers les 4 coins du globe. En effet, via Facebook et son site, les petites hirondelles se vendent dans le monde entier et seront bientôt géolocalisées...The Swallow Project, lire ICI.

    Atelier Ceramic Tattoo 9 rue Miron 06000 Nice. Contact 06 28 77 33 43

  • Imprimer

    LE MAL DE PIERRES

    Une histoire qui me trotte dans la tête, plusieurs semaines après l'avoir vue...

    le mal de pierres,film nicole garcia,roman milena agus,marion cotillard

    Dans les années 50, une jeune fille de la campagne rêvant de passion amoureuse et érotique, c'est très inquiétant pour ses parents, la société bien pensante. Il va falloir la caser rapidement pour qu'elle se calme ! Les douleurs physiques qui la font hurler, on ne les comprend pas non plus... Elle est peut-être folle...

    Marion Cotillard habite son personnage comme elle seule sait le faire. Nicole Garcia a construit un film passionnant et passionné avec des rebondissements dignes d'un film policier, dans des décors et une lumière splendides.

    le mal de pierres, film nicole garica, marion cotillard

    Impressionnante interprétation d'Alex Brendemühl dans ce rôle de mari acceptant tout pour soutenir Gabrielle et lui éviter, tant qu'il le peut, de nouvelles souffrances, jusqu'au dur retour à la réalité de la vie mais à l'amour véritable aussi.

    le mal de pierres, film nicole garica, marion cotillard

    Trop tard pour le voir au cinéma, mais la video ne devrait pas tarder. A voir et à revoir !

    Bande annonce ICI

    D'après le roman de Milena Agus, synopsis du film :

    Gabrielle a grandi dans la petite bourgeoisie agricole où son rêve d’une passion absolue fait scandale. A une époque où l’on destine d’abord les femmes au mariage, elle dérange, on la croit folle. Ses parents la donnent à José, un ouvrier saisonnier, chargé de faire d’elle une femme respectable. Gabrielle dit ne pas l’aimer, se voit enterrée vivante. Et la férocité règne, notamment dans ce plan terrible : un rectangle de lumière éclairant la grange où Gabrielle, perdue dans le noir, écoute sa mère la menacer d'internement... C'est lui qui va épouser Gabrielle, presque vendue par sa mère. La jeune femme le nargue : « Je ne coucherai pas avec vous. Je ne vous aime pas, ne vous aimerai jamais. » Il se tait. Il la contemple. Il accepte caprices et exigences. Seul lui importe de rester avec elle... Formidable personnage que ce taiseux que l'on prend longtemps pour un être fruste mais qui se révèle d'une surprenante humanité. Il n'est qu'amour face à Gabrielle, qui, aveuglée par la passion, ne le voit pas...
    Lorsqu’on l’envoie en cure thermale pour soigner ses calculs rénaux, son mal de pierres, un lieutenant blessé dans la guerre d’Indochine, André Sauvage, fait renaître en elle cette urgence d’aimer. Ils fuiront ensemble, elle se le jure, et il semble répondre à son désir. Cette fois on ne lui prendra pas ce qu’elle nomme « la chose principale ». Gabrielle veut aller au bout de son rêve.  

    Toute la première partie de Mal de pierres, librement inspirée du roman de Milena Agus, est âpre, presque rude, intranquille — sûrement ce que Nicole Garcia a réussi de mieux. La sensualité accable tant elle écrase.

    Ensuite, la rencontre, dans un sanatorium, de Gabrielle avec un militaire blessé en Indochine (Louis Garrel, étrangement sobre), la folie amoureuse qui s'empare d'elle et la consume, son étonnement, une fois enceinte, de ne jamais recevoir de réponse à ses lettres enflammées, bref, toutes les péripéties de l'intrigue reposent sur l'osmose visible de la réalisatrice avec sa comédienne.

  • Imprimer

    IMPRESSIONS PHOTOMENTON 2016

    11ème édition pour ce festival photographique qui se tient à Menton, du 19 au 27 novembre 2016 dans le cadre prestigieux du Palais de l'Europe.

    photomenton 2016,menton,palais de l'europe

    Mon rendez-vous annuel, devenu incontournable avec les 120 photographes français et italiens, unis par la même passion de l'image, qu'ils soient professionnels ou amateurs. De plus, PHOTOMENTON donne un sens humain et solidaire à ce rassemblement en reversant la recette à l'HAMAP, organisation non gouvernementale qui lutte contre les mines AntiPersonnel dans le monde.

    photomenton 2016,menton,palais de l'europe

    Cette année, j'ai emmené mon petit-fils de 5 ans découvrir ces centaines de clichés et, voir une expo au travers d'un regard d'enfant, c'est complétement différent. Bien évidemment, il était attiré par les photos d'animaux, d'enfants mais il remarquait aussi des petits détails, des photos à sa hauteur, que j'avais laissé passer...

    photomenton 2016,menton,palais de l'europe

    Ensemble, nous avons joué le jeu du vote du public et, très sérieusement, il me donnait les chiffres des stands qui lui plaisaient en précisant le sujet ou la caractéristique qu'il avait retenu. Il a même fait quelques photos avec mon appareil, avec un cadrage en contre plongée, pas mal du tout... Elles sont mêlées aux miennes d'ailleurs.

    photomenton 2016,menton,palais de l'europe

    Tout le programme des ateliers, formations, lectures et marathon photo à thème sur le site www.photomenton.com 

    ENTREE 3 EUROS. PALAIS DE L'EUROPE 8 avenue Boyer 06500 MENTON. Horaires : du lundi au vendredi : 10h–12h et 14h–18h, samedi et dimanche : 10h–20h, fermé le mardi. 

    Contacts PHOTOMENTON : www.photomenton.com  photomenton@gmail.com