Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Imprimer

    CAMILLERI ET RENOIR

    Pour qui est amateur de romans policiers savoureux, Andrea CAMILLERI, le maître italien en la matière, est loin d'être un inconnu. Savoureux parce que CAMILLERI écrit dans un mélange d'italien et de sicilien qui a fait sa particularité, et même en version française, on retrouve son humour dans des mots carrément inventés et on apprécie son sens de l'intrigue.

    Andrea Camilleri, Le ciel volé dossier Renoir, Auguste Renoir

    Alors, quant au hasard de mes visites à la bibliothèque Nucera de Nice, je suis tombée sur un petit roman "Le ciel volé, dossier Renoir" écrit par cet auteur italien, j'étais plutôt étonnée... Qu'est-ce qui avait bien pu donner l'idée à CAMILLERI d'écrire autour de RENOIR ?

    Sa Sicile natale, bien évidemment, et le voyage présumé de Pierre-Auguste Renoir en 1882 dans la ville d'Agrigente, anciennement appelée Girgenti. Et le résultat est un petit bijou, un bouquin qui se lit d'un trait tant l'écriture de CAMILLERI fait des merveilles jusqu'au rebondissement final...

    Paru en 2010 aux Editions FAYARD "Le ciel volé, dossier Renoir" d'Andrea Camilleri. Résumé : "Pierre-Auguste Renoir a-t-il bien séjourné en 1882 dans la ville sicilienne de Girgenti (aujourd'hui Agrigente), comme l'affirme son fils Jean dans la biographie qu'il lui a consacrée ? Si oui, pourquoi n'existe-t-il aucune trace de ce voyage dans les toiles du maître de l'impressionnisme ? A travers l'échange épistolaire qu'entretient le vieux notaire Michele Riotta avec la belle et mystérieuse Alma Corradi, Andrea Camilleri propose un scenario adroit et mordant, où la passion brouille les cartes jusqu'à l'ultime rebondissememnt."

    Un peu plus de cet auteur chez Fayard, cliquez ICI

    Le livre "Pierre-Auguste Renoir, mon pére" par Jean Renoir est paru en Livre de Poche.

  • Imprimer

    LES LOTUS DE FONTMERLE

    Photographier des fleurs, ce n'est pas ma tasse de thé mais comment résister à la sérénité qu'inspirent les lotus en fleur, sur l'étang de Fontmerle, aux premières heures d'un matin de juillet...

    mougins, lac fontmerle, lotus,

    Cette réserve naturelle protégée accueille la plus grande concentration de lotus d'Europe !

    mougins, lac fontmerle, lotus,

    La fleur de lotus est un des symboles les plus anciens de la pureté. Elle émerge de la noirceur de la vase pour s'épanouir et se dresser hors de l'eau pour donner une fleur d'une beauté incroyable.

    mougins, lac fontmerle, lotus,
    "Pure face à l'impureté". mougins, lac fontmerle, lotus,

    La floraison va de mi-juin à mi-septembre. Allez-y de préférence au petit matin lorsque les fleurs s'ouvrent... divin !

    mougins, lac fontmerle, lotus,

    Du simple petit numérique aux gros zooms extra puissants, beaucoup d'amateurs y sont sensibles, en toute logique. Et ce jour là, cette dame m'a dit que ce n'est pas forcément avec du matériel très sophistiqué qu'on fait les plus belles photos car l'oeil du photographe y est pour beaucoup...

    mougins, lac fontmerle, lotus,
    Un bain de soleil sur une feuille de lotus, les canards sont heureux.

    mougins, lac fontmerle, lotus,
    En faisant le tour de l'étang, vous découvrirez le lutrin du tableau de Maurice GOTTLOB "L'étang de Mougins", huile sur toile réalisée sur site en 1948, du temps où l'on apercevait, par dessus les hautes herbes, le vieux village de Mougins.  Ce n'est plus le cas aujourd'hui...

    Plus d'infos : etang-de-fontmerle.pdf

  • Imprimer

    MDAC BLAM BAOUM BALLADE

    "Des billes des yeux qui parcourent sillonnent l’espace. Ponctuant cette ballade de sphères oculaires des éléments de paysage, anthropomorphiques. Parlant du corps comme on crée mon théâtre d’un décor personnifié. Bayrol Jimenez et Jérémie Paul lors d’une résidence, invitation d’Anne Sechet, une structure, construction pour la déambulation de billes. Un prétexte à imaginer, dessiner, faire sonner à deux la MDAC."

    mdac.jpg

    La présentation de cette exposition, tout l'été à la Maison des Artistes du Haut de Cagnes, est quelque peu sibylline... On y parle d'un corps comme un théâtre, un paysage... et d'une ballade (au sens musical) oculaire... Allons voir, ne serait-ce que par curiosité.

    MDAC, blam baoum ballade

    A l'entrée de la MDAC, une jeune fille me donne deux billes blanches aux yeux dessinés... et me conseille de les projeter dans les installations pendant ma visite... Pourquoi pas ?

    MDAC, blam baoum ballade

    Une atmosphère sonore accompagne la vue de ces déroulés d'alu, de ces courbes de bois, de ces découpes de cartons, de ces planches anatomiques. Un son lancinant et comme des bruits de digestion... Ding Dong
    Clik Crak, Bang, Bam Boum, Wiz Clak, Blam Baoum Ballade.

    Balade ou ballade, intérieur d'un corps ou délire d'artistes.... Zut, j'étais tellement concentrée pour essayer de suivre le fil de cette expo que j'en ai oublié de lancer les billes-yeux dans les installations !

    Création originale de Bayrol Jimenez et Jérémie Paul avec intervention de Camila Farina, Pauline Stork, Alice Guittard, Guillaume Bataillon, Sergio Verastegui, Remi Voche.

    A voir jusqu'à la fin de l'été, à la Maison des Artistes du Haut de Cagnes, place du château, 06800 Cagnes sur mer. Contact : mdacagnes@gmail.com / 04 93 73 87 16. Entrée libre du mercredi au dimanche 14h -18h.

  • Imprimer

    PLENSA, un moment de sérénité

    Souvenir d'un mois de Juillet sur le port d'Antibes...

    Lire la suite

  • Imprimer

    FETE DE LA MER

    Au Cros de Cagnes, la "fête de la mer" attire, chaque début juillet, des milliers de spectateurs... pour voir brûler cette petite embarcation appelée "pointu" et respecter ainsi la tradition de la communauté des pêcheurs : brûler un bateau en fin de vie pour qu'il soit remplacé par un bateau neuf...

    Fête de la mer, cros de cagnes

    Et puis tout à coup.... "Un impressionnant cortège lumineux s’avance dans la nuit, portée par les rythmes des Taikos et de sons électro...

    Fête de la mer, cros de cagnes

    ...Une voie lactée de méduses, des astres qui scintillent, un majestueux Hippocampe, accompagné d’échassiers...Diables de mer, entrainent fièrement le char de l’Océanis.  Des poissons comme des étoiles, encore plus démesurés, mises en vie par d’audacieux marionnettistes viennent clôturer cette mosaïque...

    Fête de la mer, cros de cagnes

    La constellation marine s'écoule dans les rues comme la vague fraye son chemin. Une peinture aérienne où le ciel et la mer se renversent... "Abysses", spectacle déambulatoire créé par la Compagnie "Remue Ménage".

    Fête de la mer, cros de cagnes

    La soirée est ponctuée d'un feu d'artifice tiré à la verticale au-dessus des galets (et non pas sur la mer comme d'habitude)... court mais très impressionnant pour le coeur et les tympans des spectateurs les plus proches des rampes de lancement des fusées.

  • Imprimer

    CANARDS DES VILLES, CANARDS DES CHAMPS

     
    En illustration d’un article de Nice Matin Cagnes d'il y a quelques mois, il y avait une jolie photo d'enfants donnant du pain aux cygnes de l'embouchure du Loup. Cela m'a rappelé une anomalie qui existe depuis longtemps entre les canards et autres volatiles de la Cagne et du Loup et ceux du Parc de Vaugrenier.

    Vaugrenier - quelques vues.jpg

    Dans la réserve naturelle à Cagnes, les canards sont copieusement nourris de pain sec par les promeneurs dont certains en font même le but de leur sortie avec les enfants "on va donner du pain aux canards". Il en est de même à l'embouchure du Loup.

    Les berges de la Cagne.jpg
    Embouchure du Loup.jpg

    Et pourtant à quelques mètres à vol d’oiseau…, dans le parc naturel de Vaugrenier, autour de l'étang qui accueille nombre de canards et autres espèces protégées, des panneaux sont installés, depuis de nombreuses années, pour conseiller au public de ne pas les nourrir mais uniquement de les admirer dans leur milieu naturel.

    Vaugrenier - panneau.jpg

    A propos des canards, observez les sans les nourrir

    Les gens des environs sont habitués à me donner du pain.

    C’est gentil, mais cela me rend dépendant et perturbe mon alimentation naturelle. A long terme, cela peut même entraîner une dégénérescence de mon foie. Le soir, les morceaux de pain flottent sur l’étang et les rats envahissent les lieux. S’ils ne consomment pas tout, le pain se dégrade et l’état de l’eau se détériore. Profitez de pouvoir m’admirer dans ce milieu privilégié.

     

    Et tout le monde suit ces conseils à la lettre....  Aucune prévention de ce type n'est installée le long de la Cagne ou du Loup ! Pourquoi ? Canards des villes au foie solide au lieu de canards des champs au foie délicat.... ? Ou bien, à Cagnes, ces canards ne sont-ils là que pour l'agrément des promeneurs et on ne se préoccupe pas trop de leur santé ?  Mystère...

  • Imprimer

    ALERTE CANICULE

    On nous annonce l'alerte canicule ces jours ci. Quelques idées pour faire descendre la température...si le thermomètre venait à afficher 37° !

    P1060194.JPG

    Comme cet après midi d'août 2011 où je me demandais bien qu'est-ce qui m'enlevait toute envie de bouger, même pas l'envie d'écrire une note par cette chaleur écrasante. Vite un peu de fraîcheur !

    P7180502.JPGAlors je suis partie chercher dans mes  photos "souvenirs", celles qui pourraient me rafraîchir... Rien de mieux qu'un peu d'eau et une tonnelle à l'ombre ! Une fin de repas à Lacoste, été 2010. Pour relire, cliquez ICI

    P8281078.JPGUne balade dans les sous bois du bord de la Brague, entre Biot et Valbonne. C'était d'enfer ! Quand est-ce qu'on y retourne ? Pour relire, cliquez ICI

    P9031112.JPG

    Prendre de la hauteur et tenter un plongeon du balcon, direct dans la Méditerranée... Non ! je délire, le soleil m'a tapé sur la tête !

    PB140745.JPG

    Echapper à la canicule en volant dans les airs, il y ferait presque "frisquet"... Là je dois être proche de l'insolation parce qu'avec ma peur du vide, c'est pas demain la veille que je m'accrocherai à ce croissant de lune...

    P7030782.JPG

    Chiche ! prendre une douche sous la cascade du château à Nice !

    plein soleil,sud,chaleur,trop chaud

    Plus simple : barboter sur le miroir d'eau de la promenade du Paillon... il va y avoir foule...! Bon, voilà quelques suggestions rafraîchissantes, si j'en trouve d'autres, je continuerai...

    P1050660b.JPGCollioure, juillet 2011, plus de serviettes au mètre carré que de sable... mais ne vous fiez pas aux apparences, l'eau était à 20°...  y a que les touristes pour se baigner dans l'eau glacée ! P5290536.JPGEt les "fadas" des remparts d'Antibes pour jouer à "jeux interdits"... Formellement imbécile !