Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Expositions - Page 5

  • Imprimer

    LES VISITEURS DU SOIR

    La 8ème édition des Visiteurs du Soir proposée par BOTOX(S), le réseau d'art contemporain de la Côte d'Azur, invitait tous les publics à rencontrer des artistes dans une vingtaine de lieux, à Nice, durant le week end des 29 et 30 mai dernier.

    les visiteurs du soir, botoxs, peter larsen, cédric teisseire, jacques renoir, connectif kkf

    Avant tout, une petite explication s'impose sur ce qu'est BOTOX(S) : "une plateforme d’échanges, un espace de réflexion, de communication et de travail pour les acteurs azuréens de l’art contemporain". Le réseau est constitué de structures très différentes : centres d’art, galeries, lieux privés, associations, collectifs d’artistes, maisons d’édition, musées. Sont programmés divers événements : visites d'exposition, rencontres-débats, performances, conférences, lectures.

    les visiteurs du soir, botoxs, peter larsen, cédric teisseire, jacques renoir, connectif kkf

    Dans la liste longue et variée, il a bien fallu faire un choix pour les quelques heures de cet après-midi du samedi. Ma première visite fut pour l'artiste danois, Peter LARSEN, dans sa maison-atelier du quartier Valrose, où il accueille souvent des élèves en résidence. De ses oeuvres, il parle en chef d'orchestre ou en chef cuisinier... et évoque l'importance de composer avec les bons ingrédients pour obtenir le rythme juste...

    les visiteurs du soir, botoxs, peter larsen, cédric teisseire, jacques renoir, connectif kkf

    Un peu plus haut dans le même quartier, nous passons par la Villa Cameline ou Maison Abandonnée pour y découvrir "Subisland" d'Aurélien MAUPLOT. Comment dire que le thème et la forme de ces installations visuelles et sonores trouvent à merveille écho dans ce site particulier...pour lequel elles ont été conçues. Une plongée dans les fonds marins à l'autre bout de la planète, à la recherche de mondes perdus... "Subisland" est une terre isolée et engloutie, perdue entre l'oubli et l'inexistant. C'est cette nécessité d'aller là où il n'y a rien, pour découvrir ce qui existe et que je ne vois pas."

    les visiteurs du soir, botoxs, peter larsen, cédric teisseire, jacques renoir, connectif kkf

    Autre site original ouvert exceptionnellement pour ce week-end : le loft privé de la galeriste, Colette SOARDI, qui présentait des oeuvres de Cédric TEISSEIRE. La rencontre avec ce dernier a été tout aussi intéressante, notamment pour ses monochromes dans lesquels la peau de la peinture reste vivante, et ses phares de voiture, fondus, qui se transforment en sculptures.

    les visiteurs du soir, botoxs, peter larsen, cédric teisseire, jacques renoir, connectif kkf

    La balade artistique nous a également menés à l'atelier du connectif KKF, "Keskon Fabrique". Détournement d'objets trouvés dans des créations drôles et légèrement provocatrices. Nous y avons été reçus par une étudiante en stage "communication" qui communiquait très bien sur son sujet.

    les visiteurs du soir, botoxs, peter larsen, cédric teisseire, jacques renoir, connectif kkf

    Dans les quartiers Est, nous avons fait une halte dans deux ateliers-galerie : une valeur sûre en photographie, Jacques RENOIR, et un plasticien aux créations qui peuvent paraître loufoques au premier abord, Patrick FREGA. En clôture, un saut rapide jusqu'aux anciens abattoirs, devenus "LA STATION" et ses ateliers. Des artistes turinois y exposaient des installations sculpturales, picturales et numériques, le plaisir d'y revoir les mondes miniatures de Paola RISOLI, mis en scène dans des bidons de récupération.

    Le réseau BOTOX(S) propose également, un samedi par mois, une visite guidée dans plusieurs espaces d'art contemporain sur la Côte : lire ICI.

    Contact BOTOX(S) Isabelle PELLEGRINI info@botoxs.fr 06 61 93 02 52 www.botoxs.fr

  • Imprimer

    REAL LOVE BY STALLONE

    Pour sa 3ème exposition en 40 ans de pratique picturale, Sylvester STALLONE expose au Mamac de Nice. Comme beaucoup, j'étais curieuse de voir... 

    Expo stallone, mamac nice

    Et pourtant, qu'y a-t-il d'extraordinaire à ce que cet acteur-réalisateur-metteur-en-scène s'exprime par un autre medium ? Autodidacte évidemment, au vu de la première toile présentée datant de 1977, il y a une évolution énorme au fil de ses créations où dominent le rouge et le noir...

    Expo stallone, mamac nice

    Les professionnels le classent maintenant dans "l'expressionnisme abstrait". Stallone parle plutôt d'un journal intime sur lequel il écrit ses émotions du moment, par besoin, comme une thérapie. Les toiles exposées correspondent à des événements forts dans sa vie, la mort d'amis revient souvent...

    Expo stallone, mamac nice

    Son portrait de cow-boy m'a fait penser à un auto-portrait de Van Gogh... Ses encadrements (demi cadre supérieur) ont-ils une signification particulière ? En amateur d'art, il est aussi collectionneur averti, assidu des musées.

    Expo stallone, mamac nice

    Il a un travail intéressant, qui donne une impression de passion, de violence... de blessure intime aussi comme le tableau ci-dessus... Acteur ou peintre, Sylvester Stallone est un artiste !

    SITE

  • Imprimer

    CAUMONT CENTRE D'ART

    Un nouveau lieu d'Art s'est ouvert ce mois-ci à Aix-en-Provence, CAUMONT centre d'Art, et ce fût l'occasion de découvrir cette demeure du XVIIIème siècle entièrement restaurée, aux salles d'exposition agencées façon Musée d'Orsay, pour y recevoir un grand classique, "Canaletto, Rome – Londres – Venise. Le triomphe de la lumière". 

    hôtel de caumont, aix en provence, canaletto, christine defrance, laurent chéhère

    Cour d'honneur, jardin à la Française, mobilier d'époque mais aussi café avec terrasse, lieu de vie artistique plus qu'espace muséal, le projet est ambitieux et les Canaletto venus de la National Gallery de Londres, du Metropolitan Museum de New-York ou de la Ca'Rezzonico de Venise, sont à la hauteur de cette ambition !

    hôtel de caumont, aix en provence, canaletto, christine defrance, laurent chéhère

    Des grands formats des vues de Venise aux dessins créés par la technique de la camera oscura, la maîtrise de la lumière, la précision du détail sont un régal magnifiquement mis en scène. L' installation multimédia de Gianfranco IANNUZZI reconstitue le Grand Canal avec un des tableaux de Canaletto, reflets sur l'eau et ambiance sonore garantis !

    hôtel de caumont, aix en provence, canaletto, christine defrance, laurent chéhère

    Indépendamment  de l'Evénement Canaletto, deux expositions photographiques sont présentées à l'Hôtel de Caumont. Dans les escaliers, Christine DEFRANCE propose, en noir et blanc, sa vision des travaux de rénovation du site. Dans la cour d'honneur,  Laurent CHEHERE fait voyager ses "flying houses". Intéressant contraste entre art contemporain et XVIIIème siècle...

    hôtel de caumont, aix en provence, canaletto, christine defrance, laurent chéhère

    Autre moment intense de cette inauguration de CAUMONT CENTRE D'ART, "Cézanne en pays d'Aix", une fiction émouvante dans laquelle l'artiste raconte sa passion, en voix off à la Pagnol, de ses débuts contrariés à son obsession par la Sainte-Victoire en passant par "cette pomme qui révolutionnera la peinture"...    (bande-annonce ICI).

     

    CAUMONT CENTRE D'ART a été créé par CULTURESPACES qui gère notamment la Villa Ephrussi de Rothschild à St Jean Cap Ferrat, la Villa Kerylos à Beaulieu sur mer, et les Carrières de Lumière aux Baux en Provence.

    www.caumont-centredart.com

  • Imprimer

    VASARELY

    La Nuit des Musées à Aix-en-Provence offrait un large choix de sites et de manifestations. La Fondation VASARELY fût l'un d'eux.

    Fondation Vasarely, Aix en Provence, victor vasarely

    La visite par le guide était indispensable pour faire découvrir et apprécier l'infinité de détails dans les travaux de Victor VASARELY. Chaque figure géométrique a un sens, par sa couleur, sa forme, sa position, dans l'ensemble, et individuellement !  Tout y est minutieusement orchestré, mathématiquement calculé.

    Fondation Vasarely, Aix en Provence, victor vasarely

    Le bâtiment en lui-même est une oeuvre d'art dessinée par l'artiste, voulue comme un centre expérimental de recherches, volontairement abstraite : un hexagone de seize alvéoles indépendantes. Quarante ans plus tard, les oeuvres monumentales y sont toujours aussi impressionnantes d'originalité.   Fondation Vasarely, Aix en Provence, victor vasarely

    Une formation du Conservatoire Darius Milhaud y interprétait notamment des valses de Yohann Strauss, mais revues et visitées de façon originale, en parfaite harmonie avec son "alphabet" plastique,  qui pourrait se lire comme une partition de musique. "Avec ces unités bicolores, aux tons puissants ou contrastés, le plasticien invente son Alphabet Plastique qui concrétise une idée datant du début du siècle chez les artistes abstraits, celle de dégager une méthode qui permet la création d'un langage universel compréhensible par tous".

    Fondation Vasarely, Aix en Provence, victor vasarely

    Si pour l'anecdote, on peut rappeler que VASARELY est le concepteur du logo RENAULT, personnellement ce sont ses créations d'Art Optique que j'ai le plus appréciées, l'expression du rythme par l'image, dans une perception à chaque fois différente.

    http://www.fondationvasarely.fr

  • Imprimer

    MICHELANGE A NICE

    Après une minuscule statue de la liberté sur le quai des Etats-Unis, voilà une imposante reproduction en bronze du David de Michel-Ange installée dans la promenade du paillon....  A Nice, on a le sens des contrastes...

    Michelange.jpg

    Cette œuvre de six mètres de haut, réalisée par la Fonderie d’art Tesconi à Pietrasanta, en 1995, a été gracieusement prêtée par le galeriste niçois, Antonio SAPONE. Retour donc au très classique...  à l'opposé des lignes et courbes de Bernar VENET dont les pièces monumentales ornent le même jardin et la promenade des anglais...

    David, Michel-Ange, Nice, Promenade du paillon

    Est-ce qu'elle attire plus l'oeil des passants ? Pas certain... J'ai vu très peu de personnes s'arrêter pour la regarder ou la photographier.

    Je rêve d'une invasion de CRACKING ART sur les pelouses et dans les allées de la Promenade du Paillon...

  • Imprimer

    UNE FLEUR DANS LES RUINES

    Un nom qui sonne comme le souvenir d'une histoire ancienne... Châteauneuf Villevieille... Un site tout proche de la côte pour une balade d'après-midi d'hiver sous le soleil et le vent.

    ruines chateauneuf villevieille

    Des pans de mur écroulés, des parties restaurées, des fondations préservées...et partout la nature reprend sa place. "Le village fortifié de Castel Nuovo, aujourd'hui en ruines, fut construit à partir de la fin du VIème siècle, au dessus du village de Villa Vetula quand les Lombards et les Sarrasins représentaient une menace continuelle."

    ruines chateauneuf villevieille

    Un panorama magnifique entre montagnes et mer, un plateau accueillant les randonneurs de passage sur le Mont Macaron, les amateurs de vol de cerf-volant, et les simples promeneurs de tous âges, en attendant des jours plus chauds pour y pique-niquer.

    ruines chateauneuf villevieille

    Derrière la chapelle St Joseph, des tuyaux jaunes attirent l'attention.... comme un système d'arrosage un peu bizarre avec un coeur central. Et puis un cartel explique l'installation "Flower" de Franz STAHLER : "Le flux de la vie, la sève des plantes... cette oeuvre est réalisée avec des matériaux pauvres, notamment des gaines pour le bâtiment. Cette pièce se trouve installée dans le vallon, partie basse des ruines du château. Elle symbose la renaissance, la possibilité de fleurir en dehors des enceintes écroulées, une idée de vie vers un ailleurs."

    ruines chateauneuf villevieille

    Voilà comment, à partir d'une simple balade, l'on va fortuitement à la rencontre d'une exposition hors normes : "FLUX" du collectif NO-MADE, un parcours d'art contemporain dans le pays des paillons...  en mars, avril et mai 2015, sur 13 communes, avec une vingtaine d'artistes.   

  • Imprimer

    ST VALENTIN PAR ART MAINTENANT

    Depuis un an, tous les deuxièmes samedi du mois, les artistes du Haut de Cagnes proposent de faire découvrir leur travail lors d'un parcours dans les ruelles et places du vieux bourg. Le thème change à chaque fois et, en ce 14 février, celui de l'amour et du couple s'est imposé tout naturellement.

    Art Maintenant, Spécial St Valentin, Haut de Cagnes

    Le fresquiste Bernard HELOUA-GRIMALDI a du attendre une accalmie du temps pluvieux pour accrocher, sur les créneaux du château, son installation géante "tout se recycle, rien ne se perd..." coeurs et flèches allant à la rencontre l'un de l'autre.

    Art Maintenant, Spécial St Valentin, Haut de Cagnes

    A la maison Solidor, le photographe Gabriel FABRE invitait le public à une expérience assez étrange : créer un nouveau visage en se regardant, par deux, au travers d'un miroir sans tain, fusion de deux êtres.... 

    Art Maintenant, Spécial St Valentin, Haut de Cagnes

    A la maison commune, les soeurs PEPIN avaient mis en scène des lettres d'amour reçues. Dans la pénombre d'une ambiance originale, les visiteurs plongeaient dans leur univers poétique, écoutaient des textes, s'imaginaient dans un lit parmi les herbes folles...

    Art Maintenant, Spécial St Valentin, Haut de Cagnes

    La participation des membres de la Maison des Artistes de Cagnes à ce parcours spécial "St Valentin" s'affichait sur la porte d'entrée "Faites l'amour, pas les magasins !"... A l'intérieur, les murs s'apprêtent pour la prochaine expo "Punk" en mars 2015.

    Art Maintenant, Spécial St Valentin, Haut de Cagnes

    Notre promenade artistique est passée par les ateliers de GEN, ESTY et Jacqueline MATTEODA ainsi que la galerie Laureen THOMAS. Toiles expressionnistes évoquant la fusion charnelle, installation "rouge baiser", bijoux, graffs et sacs de noeuds... il y en avait pour tous les goûts... 

     

    Ne pas manquer le prochain rendez-vous SAMEDI 14 MARS 2015. Contact "ART MAINTENANT" 06 60 14 94 14   villasolidor@gmail.com

  • Imprimer

    FRANCK HORVAT

    Plus qu'un mois pour découvrir le travail photographique d'un jeune homme de 85 ans, au TPI de Nice, avec l'exposition "Franck Horvat, la maison aux quinze clefs". En 2013, ce photographe-artiste aux multiples facettes a fait paraitre, aux Editions Terre Bleue, son livre du même titre pour "donner les 15 clefs de ses oeuvres" sur plus de 60 ans de carrière. Le TPI de Nice en présente deux cents clichés. Franck Horvat

    Droits Franck Horvat - Série "Voyeur

    Les textes d'accompagnement des 15 thèmes sont tous très expressifs sur sa vision de ce que doit être ou peut être une photo. J'ai notamment apprécié "Un" "Deux" et aussi "Voyeur".

    "Dans un sens étroit, le voyeur est celui qui cherche une satisfaction sexuelle par les yeux, au lieu de la chercher "normalement", par un organe plus approprié. Dans un sens large, c’est celui qui aime pénétrer, saisir, posséder par le regard – et pas nécessairement en vue d’un acte sexuel. Dans ce sens, tout photographe est voyeur. Je me considère du nombre et je reconnais le voyeurisme comme l’une des clefs de ma maison.
    Cependant, en assemblant les photos que cette clef peut ouvrir, je me suis rendu compte qu’elles avaient moins à voir avec quelque pulsion sexuelle qu’avec un petit sentiment de culpabilité que j’associais aux moments où je les avais faites (quand je m’en souvenais) ou aux pensées qui me traversaient l’esprit en les revoyant.... Je ne dis pas que ces considérations m’empêchent de trouver le sommeil. Mais le voyeurisme, comme toute manifestation de notre libido, a ses moments de repentir…" 

    Franck Horvat

    Ce que j'ai aimé chez ce photographe ? L'évolution permanente de son art au fil des années, de l'argentique noir et blanc à la couleur avec le numérique et surtout les manipulations informatiques de l'image, mais aussi le fait qu'il soit passé de la photo de mode au photojournalisme, du portrait au paysage ou à la photo de rue, en adaptant les techniques de l'une à l'autre. 

    Franck Horvat

    J'ai aussi retenu son idée de l'année 1999, d'apporter un témoignage photographique, au jour le jour, de la dernière année du XXème siècle au travers d'instants, de lieux, de rencontres. Au fil des mois, il s'est rendu compte que cela devenait plutôt un journal intime... Idée à suivre, pourquoi pas tenter de tenir un journal photographique de la nouvelle année 2015 qui arrive... 

    A VOIR JUSQU'AU 25 JANVIER 2015 : Entrée libre du mardi au dimanche, de 10h à 18h, au Théâtre de la photographie et de l'image, 27 bd Dubouchage 06000 Nice. tél 04 97 13 42 20.

    http://www.tpi-nice.org/

    https://alainamiel.wordpress.com/2014/10/31/frank-horvat-au-tpi-la-maison-aux-quinze-clefs/

  • Imprimer

    UNE CRECHE A LUCERAM

    Depuis plus d'une quinzaine d'années, le village de Lucéram dans l'arrière-pays niçois a créé un rendez-vous devenu incontournable des amateurs de cet art naïf que sont les crèches et les santons...

    Lucéram, crèches de Lucéram

    A cause de mon ex, sculpteur santonnier d'art, j'ai bien connu ce petit monde du "circuit des crèches de Lucéram" entre 2002 et 2006 et j'en avais gardé le souvenir chaleureux de la participation de tout un village autour de cette idée d'installer les petits sujets sur le bord des fenêtres, sur les portes, dans les caves, sous les porches, voire même dans l'eau du lavoir municipal...

    Lucéram, crèches de Lucéram

    Ce lendemain de Noël 2014, c'est avec un groupe d'amis que je retrouve le village inchangé mais avec une explosion de crèches ! D'une centaine en 2002 à quelques 200 en 2005, ce sont maintenant 450 crèches qui sont fièrement annoncées dix ans plus tard !

    Lucéram, crèches de Lucéram

    Les ruelles et placettes sont uniformément décorées de grosses guirlandes rouge et or et de belles illuminations blanches brillant à la tombée de la nuit. Heureusement quelques portes sont encore ornées de déco "maison", de dessins d'enfants, de guirlandes dépareillées... de nombreuses crèches sortent de l'ordinaire parce que "fait main" avec un tas de bouts de pas grand'chose et c'était plutôt ça l'esprit de Lucéram...dans mes souvenirs.

    Lucéram, crèches de Lucéram

    Le petit musée, initialement au centre du village, a déménagé en bordure de route et nombre des crèches venues du monde entier, (en principe ce sont des dons), ont été réparties dans une maison annexe de l'église. J'y ai retrouvé la crèche de siporex offerte en 2004 par la plasticienne cagnoise Edith GALLIOT. Une ancienne crèche familiale est toujours exposée, une autre a disparu...

    Lucéram, crèches de Lucéram

    Le circuit des crèches permet ainsi de découvrir ce village médiéval, sa tour ouverte, son retable de Bréa dans l'église du XVème siècle, ses façades classées... et nous y avons notamment croisé une Lucéramoise de 5 générations, encore émue lorsqu'on lui dit à quel point son village est beau et, surtout, qui ne s'impatiente pas de cette foule envahissante chaque mois de décembre.

    http://www.luceram.com/

  • Imprimer

    FORUM JORGE FRANCOIS

    Un nouveau lieu d'Art un peu particulier est né à Nice de la volonté d'Yves-Marie LEQUIN, aumônier des artistes et du Père Gil FLORINI, président de l'association du centre culturel et de la Diaconie St Pierre d'Arène. Restaurant, boutique et épicerie solidaires, théâtre, salle polyvalente et galerie d'exposition y sont étroitement liés.

    forum jorge françois,eglise st pierre d'arène nice,yves-marie lequin,frédéric altmann

    Ainsi que l'on soit bénéficiaire de minima sociaux, salarié, retraité ou simple visiteur, en allant voir une pièce de théâtre, y chercher le strict nécessaire en alimentation et vêtements ou bien déjeuner à prix modique, les uns et les autres pourront admirer des oeuvres d'Art de qualité. Une façon toute simple d'abattre des barrières sociales, de faciliter les rencontres et la solidarité mais encore fallait-il avoir l'idée,  trouver l'endroit et les bonnes volontés pour le faire...

    forum jorge françois,eglise st pierre d'arène nice,yves-marie lequin,frédéric altmann

    Dans ce vide sanitaire au sous-sol de l'église St Pierre d'Arène, les pères avaient déjà creusé il y a plus d'une cinquantaine d'années pour y aménager quelques salles de réunion. Mais en 2014, ce sont de longs mois de travaux qui ont permis d'ouvrir de nouveaux espaces parfaitement aux normes pour accueillir le public. Le reportage photos "avant-après" est impressionnant et bien résumé par "au commencement il y avait les ténèbres et la lumière fût "!

    forum jorge françois,eglise st pierre d'arène nice,yves-marie lequin,frédéric altmann

    Jusqu'au 9 janvier 2015, la première exposition "Nice, le grand atelier 1954-2014" est un hommage à tous ces artistes qui ont fait le rayonnement de Nice des années 50 à nos jours. Le choix des oeuvres et des exposants a été réalisé, au coup de coeur, par l'aumônier des artistes Yves-Marin LEQUIN, lui-même artiste peintre, et Frédéric ALTMANN, photographe, ancien directeur de musées.

    Tout un programme d'activités et d'événements est d'ores et déjà en place au Forum Jorge François, avec conférences sur l'Art, soirées contes, lectures, concerts, ciné débat, sans oublier un repas de Noël dansant !

    forum jorge françois,eglise st pierre d'arène nice,yves-marie lequin,frédéric altmann

    Le vendredi 9 janvier 2015, à 18h30, aura lieu le « Décrochage » de l’exposition, avec diverses manifestations dont un hommage à Matisse (1869-1954), la projection du film de Pierre Marchou « À la recherche de l’École de Nice », et la galette des rois des artistes...

    L'espace théâtre, la salle polyvalente, le restaurant ou la galerie d'exposition peuvent également être privativés.

    Forum Jorge François 9 rue Cronstadt 06000 Nice. Tél 06 80 86 76 75 contact@forumjorgefrancois.fr et sur Facebook ICI.

     
    Artistes participants à "Nice, le grand atelier 1954-2014" :

    Daniel Airam Frederic Altmann-Eloy – Henri Amar – Michel Anthony – Arman (1928-2005) – Ben – Christophe Beraet – Marionnettes Mouve Loïc Bettini – Boris Bojnev (1898-1969) – Christian Bonavia – Laurent Bosio – Lionel bouffier – Martin Caminiti – Eve Carton – César (1921-1998) – Louis Chacallis – Véronique Champollion – Valérie Cheno – Albert Chubac (1925-2008) – Christine Cotinaud – Jacky Coville – Bernard Damiano (1926-2000) – Rafael de Tours – Youdi Des Aubrys – Louis Dollé – Robert Erebo – Hellen Fernex – Jean Marie Fondacaro – Jean Paul Fouques – René Galassi – Mandy Garcia – Jean-François Gaulthier – Claude Gilli – Claude Giorgi – Jacques Godard – Raymond Hains (1926-2005) – Béatrice Heiligers – Wei Ting Huang (Christine) – Kenneth Hope – Isidore Isou (1925-2007) – Dominique Jaussein – Irmeli Jung – Kristian Dessinateur – Hans Lannoch – Helga Lannoch – Marc Lavalle – Yves Marie Lequin – Félix Macri – Gabriel Martinez – Jean Mas – Robert Matthey – Henri Matisse (1869-1954) – Maurice Maubert – Bruno Mendonça (1953-2011) – Cyril Mendjisky – Serge Mendjisky – Malou Moreau – Raymond Moretti (1931-2005) – Steve Morphèe – Moustache Bleue – Patrick Moya – Patrick Nicolas – Nivèse – Anne-Marie Perraudin – Roxane Petitier – Marc Piano – Jacques Prévert (1900-1977) – Francis Puivif – Jacques Renoir – Bernard Reyboz (1951-2012) – Catherine Rigal – Robert Roux – Guy Rottier (1922-2013) – Borrelia De Saint Méard – Émile Salkin (1900-1977) –Sava Sekulic (1902-1989) – Gérard Serée – Patrick Schumacher – SLOBODAN – Quentin Spohn – Jérémy Taburchi – Bernard Taride – Monique Thibaudin – Tomek – Diana Tournay – Serge III (1927-2000) – Silva Usta – Bernar Venet – André Verdet (1913-2004) – Edmond Vernassa (1926-2010) – Jean Villeri (1896-1982) – André Villers – Patrick Wack – Dominique Zoladz

  • Imprimer

    ART MAINTENANT

    L'année 2014 se termine et le parcours "Art Maintenant" en est à son douzième rendez-vous mensuel (relire ICI). Au fil des mois, cette initiative du photographe Gabriel FABRE, d'ouvrir au public les ateliers des artistes installés au Haut de Cagnes, a pris ses marques auprès des amateurs d'Art, des curieux, des touristes, des cagnois... et bien d'autres.

    Art Maintenant, Haut de Cagnes, MDAC, Galerie et maison Solidor,

    Ce samedi, au sous-sol de la Maison Solidor sur la place du château, je suis retournée à l'atelier des créatrices de bijoux contemporains. Célia MARCHIANTI et Cécile GUENAT, étudiantes à HEAD, Haute Ecole d'Art et Design de Genève, y séjournent pour trois mois en résidence d'artiste et apprécient tout particulièrement d'avoir à disposition le matériel et l'espace pour donner libre cours à leur imagination. Dans les étages, Bernard HELOUA-GRIMALDI, peintre et architecte, me raconte la fresque qu'il vient de terminer sur un immeuble du centre ville de Cagnes.

    Art Maintenant, Haut de Cagnes, MDAC, Galerie et maison Solidor,

    Dans la rue Denis-Jean Clergue (ancien conservateur du Château-Musée Grimaldi), GEN CARDONA travaille à ses nouvelles "Lumières de la Côte d'Azur" et écrit des relaxations pour sa méthode Soph'Art qui allie la sophrologie à la pratique artistique, permettant ainsi à tous, professionnels ou non-initiés, d'aller plus loin dans ces domaines.

    Art Maintenant, Haut de Cagnes, MDAC, Galerie et maison Solidor,

    Quelques ruelles plus bas, à la Maison Commune, Jean-Paul MANIOULOUX, photographe et architecte, "artiste invité", expose ses clichés noir et blanc de détails saisis sur des chantiers. Il m'explique volontiers faire peu de prises de vue pour obtenir "la bonne photo", "même avec un numérique, inutile de faire 50 photos pour n'en garder qu'une..." Il privilégie les réglages techniques pour fixer l'essentiel.

    Art Maintenant, Haut de Cagnes, MDAC, Galerie et maison Solidor,

    Le parcours "Art maintenant", ce sont, non seulement les rencontres dans les ateliers d'artistes, mais également les visites d'expos dans les lieux d'art, comme la Galerie Laureen Thomas ou la Maison des Artistes de Cagnes. Avec "HIPPY", on peut dire que les sociétaires de la MDAC ont bien du s'éclater.... sur les murs ! Est-ce certain qu'en 1968 on ait autant peint sur ce support...?

    Art Maintenant, Haut de Cagnes, MDAC, Galerie et maison Solidor,

    "Art Maintenant" est aussi une jolie balade dans les ruelles du bourg médiéval, en suivant le parcours fléché et affiché. On y remarque ainsi quelques petits détails pittoresques, comme ce cyclamen poussant dans le pavé, près de chez ESTY ou le château dans la vitrine du potier TERRAIO. Certains ateliers sont ouverts chaque mois, d'autres ponctuellement. Entre artistes et visiteurs, un lien s'est tissé.

    En 2015, le rendez-vous reste fixé à tous les deuxièmes samedis du mois et c'est tant mieux ! PROCHAIN : SAMEDI 10 JANVIER 2015.

    Contact Art Maintenant : Gabriel FABRE 06 60 14 94 14 et sur Facebook ICI.

  • Imprimer

    D'UNE GROTTE ENCHANTEE AUX FONDS MARINS

    Jusqu'au 8 février 2015, la Galerie de la Marine présente une bien curieuse exposition...une installation géante, fruit du travail de deux jeunes artistes, Alice GUITTARD et Quentin SOPHN, formés à la Villa Arson et lauréats 2013 du Prix de la Jeune Création Ville de Nice-Fondation Bernar Venet. 

    Galerie des ponchettes, Nicolas Floc'h, structures productives, Galerie de la Marine, Au pays des enchantements, Alice Guittard, Quentin Sophn

    Dés l'entrée, vous sentez tout de suite que quelque chose de spécial vous attend. Le personnel d'accueil freine votre élan pour écarter le grand rideau noir, d'un mystérieux "allez-y doucement, laissez vos yeux s'habituer à l'obscurité, puis, dès que vous distinguerez les formes, promenez-vous tranquillement... alors vous verrez...".

    Galerie des ponchettes, Nicolas Floc'h, structures productives, Galerie de la Marine, Au pays des enchantements, Alice Guittard, Quentin Sophn

    Ce noir qui vous tombe dessus, le rideau refermé, ces bruits sourds tout d'un coup, m'ont donné un petit coup d'adrénaline, presque un peu d'angoisse. Et puis sur ma droite des lueurs, des couleurs, un sentier de sable se dessine au sol au milieu de rochers que l'on devine... un murmure d'eau qui calme...

    Galerie des ponchettes, Nicolas Floc'h, structures productives, Galerie de la Marine, Au pays des enchantements, Alice Guittard, Quentin Sophn

    Est-ce que je suis sous la mer, sous la terre... J'avance doucement, un visage surgit... Plus d'angoisse, la tension redescend... et je m'amuse dans le dédale en clair-obscur de cette grotte enchantée.

    Galerie des ponchettes, Nicolas Floc'h, structures productives, Galerie de la Marine, Au pays des enchantements, Alice Guittard, Quentin Sophn

    Alice GUITTARD s'exprime par la video et la performance, Quentin SOPHN par le dessin onirique en grand format. Le résultat de leur travail commun est original, poétique, un peu dérangeant aussi... En tout cas, "Au Pays des Enchantements" ne devrait pas vous laisser indifférent et c'est le but de l'Art !

    Galerie des ponchettes, Nicolas Floc'h, structures productives, Galerie de la Marine, Au pays des enchantements, Alice Guittard, Quentin Sophn

    Tout à côté, à la Galerie des Ponchettes, est présentée l'exposition "STRUCTURES PRODUCTIVES" de Nicolas FLOC'H. Celle-ci m'a paru en résonance avec la précédente...mais ce n'est qu'une impression personnelle.

    Galerie des ponchettes, Nicolas Floc'h, structures productives, Galerie de la Marine, Au pays des enchantements, Alice Guittard, Quentin Sophn

    Les structures-sculptures de Nicolas FLOC'H sont très géométriques, lignes, carrés, triangles mais lorsqu'elles sont filmées dans les fonds sous-marins où elles sont progressivement colonisées par la faune et la flore, elles en deviennent étrangement mystérieuses... L'artiste se passionne pour la relation entre le monde vivant et l'Art.

    Galerie des ponchettes, Nicolas Floc'h, structures productives, Galerie de la Marine, Au pays des enchantements, Alice Guittard, Quentin Sophn

    A la Galerie des Ponchettes, un ensemble d'œuvres témoigne des recherches qui ont mené l'artiste au Japon, au Portugal, en France à Marseille et tout récemment à Nice. Là, il a exploré en plongée les sites de Golfe Juan et de Roquebrune - Cap Saint-Martin. Ces œuvres ont toutes une fonction documentaire. Les photographies et les vidéos donnent une visibilité à des pans de la réalité invisibles ou très difficiles à voir – les sites n'étant accessibles qu'aux scientifiques. En outre, ces images révèlent la qualité d'œuvre de ces récifs aux formes rigoureusement minimalistes. Retravaillés par les plantes et habités par les poissons, elles subissent une étrange métamorphose en devenant les sculptures et les architectures vivantes d'un monde baroque puissamment onirique. Dominique ABENSOUR."

     

    Au Pays des Enchantements - Alice GUITTARD & Quentin SPOHN. Jusqu'au 8 Février 2015 à la Galerie de la Marine 59, quai des Etats-Unis, Nice. Entrée libre tous les jours de 10h à 18h, sauf le lundi. Tél. 04 93 91 92 91.

    Structures productives - Nicolas FLOC'H. Jusqu'au 4 Janvier 2015 à la Galerie des Ponchettes 77 quai des Etats-Unis, Nice. Entrée libre tous les jours de 10h à 18h, sauf le lundi.  Tél 04 93 62 31 24.