Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Expositions - Page 2

  • Imprimer

    MESSE DES ARTISTES 2018

    Organisée par l'Aumonerie des Artistes, et plus particulièrement par le frère dominicain Yves-Marie LEQUIN, passionné d'Art et lui-même artiste peintre, la messe des artistes rappelle, chaque année, le voeu d'Adolphe Léon Willette, illustrateur et caricaturiste français (1857-1926).

    bettini.jpg
    Loïc Bettini, marionettiste

    "Les artistes de Paris, en union avec leurs camarades du monde entier, viennent, depuis le mercredi des Cendres de l'an 1926, recevoir les cendres et prier pour ceux d'entre eux qui doivent mourir dans l'année". 

    Le mercredi 14 février 2018 à 18h, à l'Eglise St Pierre d'Arène à Nice, un plateau de 200 artistes vous attend, peintres, sculpteurs, saltimbanques, musiciens, chanteurs, pour une manifestation hors normes sur le thème "Les artistes font leur cirque".

    messe des artistes 2018.jpgComédiens
    Michael Lonsdale, comédien, metteur en scène, peintre
    Isabelle Servol, comédienne, chanteuse
    Bidouille, clown
    Loïc Bettini, mime, marionnettiste, poète
    Performance
    Compagnie Laura Hurt
    ''Cirque de crapauds et de caméléons'' avec Laura Hurt
    Conception Stéphane Huret.
    Magicien : Triton
    Jongleurs, acrobates
    Thomas Lasne, jongleur
    Paul Mouret, acrobate
    L’école du cirque des Paillons
    Chanteurs
    Diane Fremaux, soprano
    P. Gil Florini, prêtre chanteur
    Franck Asparte, ténor
    Matthieu Peyrègne, contre-ténor
    L’ensemble polyphonique de Nice 
    Musiciens
    Scarlett Khoury, harpe
    Stéphane Éliot, orgue, électone
    Jean-Marie Foucard, orgue
    Jean Pezzali, digeridoo

    Autres participants :
    Les figurants reconstitueurs historiques de l’association « Pour le panache »

    Plasticiens exposants sur le thème « Les artistes font leur cirque »
    Peinture, sculpture, photo, vidéo, installation. Vernissage durant la messe des artistes
    Alain Aguano-Frédéric Altmann-Anet-Michel Anthony-Henri Amar-Thomas Bambini-Laurence Belhomme-Sylvie Bertrand-Michèle de Boissieu-BBR Brigitte Berger Rougagnou- Audrey Bollaro-Florence Borja-Laurent Bosio-Jocelyne Bosschot–Lionel Bouffier-Bob Brennen-Nathalie Broyelle-Philippe Broyelle-Thomas Calvanico-Carlos Gaspar-Jean Cavalier-Chantal Cavenel-Valérie Cheno-Augustin Colombani-Carmy Convertino-Yann Deleneuville (Kastor)-DoGi-Louis Dollé-Domih-Lionel Fantini-Thomas Faure-Jean-Marie Fondacaro-Jean-Paul Fouques-Christine Franceschini-Daniele Galbiati-Jean-François Gaulthier-Geneviève Gazan-Gen-George Sculpteur-Elena Di Giovanni-Michel Gouaud-Betty Graffiti-Pascal Habecker-Julien Hayot-Béatrice Heyligers-Raymond Hommet-Laura Hurt-Margot Issaly-Agnès Jennepin-Suzan L-Lagan Perception-Anthony Lanneretonne-Marc Lapolla-Anne-Laure Lavagna-Marc Lavalle-Yves-Marie Lequin-Ioan Léveillé-Ulis de Loma-Jocelyne Llobregat-Jasmine MD-Felix Macri-Charles Marc-Albino Angelo Marcolli-Margaud-Svetà Marlier-Gabriel Martinez-Mary B-Moko Mademoiselle-Annie Bianca Montoya-Steve Morphée-Chantal Moulin Cabot-Moustache Bleue-Patrick Moya-Paul Nadé-Francois Nasica-Paulin Nikolli-Odin-Nanou J. Paolini-Yvette Paris-Parker-Silvia Pedrini-Marc Piano-Steph Le Pic-vert-Pierre Hugues Polacci- Francis Puivif-Alexandre Prieur-Laurence Rasteu-Marie-Caroline Regottaz-Corinne Reinsch-Jacques Renoir-Benoit Rousseau-Caroll Rosso Cicogna-Richard Roux-Robert Roux-Tommaso Russo-Ica Saez-Alejandra S-Philippe Sanguinetti-Arnaud Savary-Patrick Schumacher-Slobodan-Jérémy Taburchi-Martine Thibaud-Chris Tiboise-Silva Usta-Méry Vial- Wei Ting Huang-Zambrana

    Et les iconographes : Milad Ajoury, Marie Chèvremont, Colette Choury, Corinne Garcia, Nicole Gros, Marie-Claude Hovasse, Marie-Odile Martin, Elisabeth Octunio, Emmanuelle Ordener, Jeanine Robaut, Caroll Rosso Cicogna

    messe des artistes nice 2013

    Plus d'infos sur Willette (1857-1926) en provenance de Wikipedia. Adolphe Léon Willette, est un illustrateur et caricaturiste français, né à Chàlons-sur-Marne le 31 juillet 1857 et mort à Paris le 4 février 1926. Élève de Cabanel à l'École des Beaux-arts, il débute au Salon de 1881. Il illustre Victor Hugo, peint des fresques et des vitraux, dessine des cartes postales, des affiches publicitaires, des couvertures de livres et, en échange d'un repas, des menus de brasserie. Ses représentations de Pierrot et Colombine lui valent une certaine popularité. Officier de la Légion d'Honneur en 1912, Willette a publié ses souvenirs en 1919 sous le titre Feu Pierrot.

    Willette est un artiste très controversé, fondateur et décorateur du cabaret du Chat Noir de Montmartre où se retrouvent peintres et poètes. À travers une œuvre qui prend le risque de choquer, il combat l’église des bourgeois et des bien-pensants, celle d’en haut, de la Basilique du Sacré-Cœur, et veut défendre celle d’en bas, où l’argent et le pouvoir «n’ont pas encore remplacé la fonction du cœur».

    Aussi a-t-il voulu, peu de temps avant sa mort, que tous les artistes puissent se retrouver afin de se rappeler «qu’ils sont encore des hommes c'est-à-dire engagés par tout leur art au service de l’aventure humaine, si fragile, si belle. Les cendres reçues sur le front en sont le signe simple et direct. Willette est mort quelques jours avant la réalisation de son vœu célébré désormais chaque année, exactement comme il l’a voulu, avec la lecture de sa prière: «…ceux-là, Seigneur, te saluent avant de mourir ! Nous, les artistes dans l'arène ténébreuse, à la lueur des armes que tu nous as données…»

    Le poète Apollinaire a écrit que l’on devrait donner le Prix Nobel de la Paix à ce créateur «qui a fait presque autant de dessins contre la guerre que contre l'hypocrisie de ceux qui détestent la beauté».

  • Imprimer

    L'INATTENDUE

    A  l'été 2017, s'est ouverte sur le bord de la route menant à La Colle sur Loup, une galerie d'Art ! Est-ce à cette situation particulière qu'elle doit son nom de "Galerie L'inattendue". En tout cas, c'est inattendu aussi par la beauté du site, l'accueil chaleureux et la qualité dans le choix des œuvres présentées. 

    Galerie l'inattendu,la colle sur loup

    Via l'incontournable Facebook, depuis quelques temps, j'avais bien vu passer des invitations à des vernissages, à des happenings, dans ce nouveau lieu d'Art. Alors ce samedi, avec quelques amis, nous nous sommes décidés pour une visite.

    Galerie l'inattendu,la colle sur loup

    Très agréable rencontre avec Lloris QUINTANA, jeune artiste venu du street-art. Alors que d'autres garderaient jalousement leurs secrets de fabrication, Lloris, au contraire, a expliqué facilement ses techniques de préparation de fonds à l'encre, ses messages cachés dans ses œuvres. 

    Galerie l'inattendu,la colle sur loup

    L'exposition en cours portait sur le signe et le sens. Le photographe cagnois Gabriel FABRE y présentait ses  palimpsestes photographiques, superposition de l'écriture et de l'image. Une véritable poésie qui a beaucoup attiré les visiteurs. Tout comme d'ailleurs, les sculptures de Cyril MENDJISKY

    Galerie l'inattendu,la colle sur loup

    Pour ma part, coup de cœur sur les œuvres de Pascal CERVANTES, ses inclusions de crânes dans la résine qu'il utilise aussi pour ses tableaux.

    « Mes crânes sont des têtes de vie. Je ne travaille pas sur la mort : c’est la mort qui me travaille » confie l’artiste dont la recherche consiste à figer l’éternité, à tendre un fil entre la vie et l’ailleurs...« Chacune de mes séries propose une vision de la vie ou de la mort, selon le point de vue de celui qui regarde. Mais au final, tout n’est qu’illusion. »

    Remarquable aussi, le travail de sa sœur, Sonia CERVANTES aliAs BATATRA, par l'inclusion de pierres glanées en rivière au fil de ses randonnées en montagne qu’elle magnifie avec de la feuille d’or et le jeu de lumière  dans la transparence.

    Galerie Inattendue Paul Conti 651 bd Pierre Sauvaigo, 06480 La Colle-sur-Loup. Tél: 09 81 46 31 55

  • Imprimer

    PHOTOMENTON 2017

    Depuis plusieurs années maintenant, je ne rate pas PHOTOMENTON, ce rendez-vous annuel des photographes de notre région et de plus loin. C'est l'occasion de discuter avec eux, à la fois des émotions de l'image et des techniques utilisées. Une rencontre vraie, loin du virtuel...

    photomenton 2017

    Comme à chaque édition, on joue le jeu du Prix du Public en partant à la recherche du coup de cœur pour inscrire le numéro du stand sur le bulletin de vote et c'est souvent dans ce dialogue entre visiteurs et photographes que nait ce coup de cœur. J'ai voté pour une vue quasi onirique de la Grande Nomade de Plensa (Port d'Antibes).

    photomenton 2017

    Cette année, nous avons remarqué le contraste entre ceux qui pratiquent largement les manipulations numériques, les fidèles du noir et blanc, et...

    photomenton 2017

    le retour en force des pratiques anciennes de la photographie, les clichés qui ont vieilli naturellement ou bien que l'on détourne volontairement.

    photomenton 2017

    Un ami photographe, fidèle de cette manifestation mais absent cette année, m'a manqué. Il m'avait fait découvrir Photomenton en 2010. Il est tout de même présent, au travers de ses livres, sur le stand des Editions Baie des Anges. Rendez-vous en 2018 LP, j'espère.

    PHOTOMENTON est à voir jusqu'au 26 novembre au Palais de l'Europe. Entrée 3€ reversée à l'organisation HAMAP qui lutte contre les mines anti-personnel.

  • Imprimer

    POUR CEUX QUI BOUGENT

    SUISSE - MUSEE DE CAROUGE
     
    les carrières de lumières,les baux en provence,galerie beddington fine art bargemon,galerie elsa bargème,château-musée de vascoeuilJusqu'au 10 décembre prochain, le musée de la ville de CAROUGE expose les lauréats de son dernier concours international de céramique sur le thème du miroir.
     
    La céramiste laurentine, Jocelyne BOSSCHOT, fait partie des heureux élus (263 concurrents, 38 pays représentés) et y présente "Le miroir d'Alice" inspiré du conte de Lewis Carroll.
     
    ...Mon miroir est d'inspiration baroque, sciemment, car j'ai voulu privilégier l'expression de la puissance et de l'énergie vitale du mouvement. . C'est le tourbillon de la vie, la perte des repères, le vertige dans la fluidité des courbes voluptueuses d'une chevelure féminine....
    Énigmatique, le miroir lui-même se niche tout au fond d'un cadre profond .Cet effet de profondeur, de puit de vertige est multiplié par deux par le miroir lui-même...

    Musée de Carouge, Place de Sardaigne 2, 1227 Carouge (Suisse) Tél.: 022 307 93 80 musee@carouge.ch

     
     
    DOLCEACQUA (Italie) - CHATEAU DORIA
     
    Jusqu'au 4 décembre 2017, la peintre plasticienne cagnoise, GEN, participera à l'exposition collective des membres de l'association artistique monégasque AIAP UNESCO, au Château Doria, dans la jolie bourgade de Dolceacqua à 30mn de Vintimille.
     
    Elle y exposera "Chevauchée sauvage", une acrylique sur toile de grand format.

    les carrières de lumières,les baux en provence,galerie beddington fine art bargemon,galerie elsa bargème,musée de carouge suisse,jocelyne bosschot

    L'exposition est ouverte du mardi au dimanche, de 10h à 18h : Site internet Château DORIA de DOLCEACQUA
     
     
     
     
     
    SAINT RAPHAEL - MAIRIE D'HONNEUR LES  ASPHODELES
     

    les carrières de lumières,les baux en provence,galerie beddington fine art bargemon,jocelyne bosschot,greg ponzanelli,carouge suisse,gen cardona dolceacqua chateau doria

    Du 3 novembre au 4 décembre 2017, 11 artistes sont réunis autour d'une thématique commune "D'après Nature". Installations, photos, dessins, techniques mixtes d' Alexandra ALLARD, Céline DAVIDIAN, Maya DAVIDIAN, Denis GIBELIN, Claude GIORGI, Florence GUILLEMOT, Nicolas LAVARENNE, Stéphanie LOBRY, Claudie POINSARD, Richard ROUX et Anne-Sophie VIALLON.
     
    Entrée libre du mardi au samedi de 15h à 19h. Villa Asphodèles 1596 Avenue de Valescure 83700 SAINT RAPHAEL.
     
     
     
     

    LES BAUX EN PROVENCE - CARRIERES DE LUMIERE

    Jusqu'au 7 janvier 2018, le nouveau spectacle "sons et lumières" des Carrières de Lumière met en scène l'exposition "BOSCH, BRUEGHEL, ARCIMBOLDO, fantastique et merveilleux", sur ses 7000 m2 de murs de 14m de haut et sur un "tapis de 2000m2. 

    les carrières de lumières,les baux en provence,

    Des triptyques de Bosch les plus emblématiques (tels Le Jardin des Délices, La Tentation de Saint Antoine, ou encore Le Chariot de foin) aux étonnantes compositions d'Arcimboldo faites de fleurs et de fruits en passant par les fêtes villageoises de la dynastie Bruegel, les Carrières de Lumières s'ouvrent aux univers fascinants de ces trois grands maîtres qui se sont attachés à représenter la vie, son mouvement et toute la dualité d'un monde oscillant entre le bien et le mal. S'ils partagent une grande finesse d'exécution dans le dessin, ils se retrouvent aussi sur le terrain d'une extrême inventivité. A l'imaginaire halluciné de Bosch et à la créativité des visages improbables d'Arcimboldo répond la trivialité joyeuse d'un Brueghel ancrant ses multiples personnages dans le réel.

     
    Est-ce utile de préciser que les Carrières de Lumière sont à voir, absolument ?... Toutes les infos pratiques sur le site www.carrieres-lumieres.com

    Carrières de Lumières  Route de Maillane 13520 Les Baux de Provence Tél. : 04 90 54 55 56

  • Imprimer

    PALAIS LASCARIS REVISITE

    Jusqu'au 1er avril 2018, le musée du Palais LASCARIS est "revisité" par des artistes contemporains ayant un lien avec Nice. Immédiatement, ça revigore ce site baroque, désuet, et le contraste y est bien agréable.

    Le palais Lascaris revisité, Cédric Tanguy, Cédric Teisseire

    A l'accueil , j'y retrouve avec plaisir les mises en scènes de Cédric TANGUY, plus vu depuis l'expo de l'UMAM au Château-Musée Grimaldi de Cagnes et la Chapelle des Pénitents de Vence d'il y a plusieurs années :

    "Cédric Tanguy crée et triture des images de tableaux retravaillés par des logiciels informatiques. Numériques, surréalistes, provoc', baroques, parodiques, mêlant bestialité et esthétique, ses photo-montages forment un imaginaire décadent sorti tout droit du cerveau à ciel ouvert du personnage extravagant qu'il incarne."

    Le palais Lascaris revisité, Cédric Tanguy, Cédric Teisseire

    'La vierge aux escargot" 2009, Claude Gilli   - "Eve", 2014, Caroline Challan-Belval

    Divers matériaux, certains surprenants, sont utilisés dans ces créations modernes mais beaucoup font un pendant volontaire ou pas avec les œuvres traditionnelles du musée.

    Le palais Lascaris revisité, Cédric Tanguy, Cédric Teisseire
    Oeuvres de Cédric TEISSEIRE et d'ARMAN

    C'est là tout le plaisir de cette exposition, le parallèle, le contraste, l'étrangeté qu'ont recherchés les artistes contemporains par rapport à ceux de cent, deux cents ans plus tôt, voire même plus anciens, mais le fait que tout se lie.

    Le palais Lascaris revisité, Cédric Tanguy, Cédric Teisseire

    à gauche : "Accordéon (colère)1980" d'Arman  - au centre : Les guitares de René VOBOAM de 1650

    Un festival de pièces originales à découvrir, tant dans les nouvelles que dans les "oeuvres permanentes".

    Palais Lascaris - 15 rue Droite - 06300 Nice. Tous les jours de 10h à 18h, sauf le mardi
    Œuvres de : Arman, Ben, Denis Castellas, Caroline Challan Belval, Jean Dupuy, Philippe Favier, Claude Gilli, Olivier Gredzinski, Philippe Gronon, Thierry Lagalla, Didier Larroque, Natacha Lesueur, Bruno Pelassy, Rober Racine, Jean-Philippe Roubaud, Corina Rüegg, Cédric Tanguy, Cédric Teisseire.

  • Imprimer

    LES HASARDS DU VIEUX-NICE

    Même hors saison estivale, le Vieux-Nice reste un lieu de promenade aux mille surprises. D'une boutique au nom étrange, évocateur... "Migale et les Arts", vêtements, créations originales... à une minuscule sculpture de pierres accrochée à un portique entre cours Saleya et quai des Etats-Unis, voire quelques mannequins peints au hasard d'une ruelle, il y a toujours à voir...

    Ruelles du Vieux-Nice, Galerie des Ponchettes, Galerie des dominicains, Max Galli, Prom'du coeur

    Côté galeries, deux pauses très différentes. La première, à la Galerie des Ponchettes, où Noël DOLLA a recomposé ses "restructurations spatiales" datant des années 70. Photos de ses expérimentations de l'époque, proches du Land Art, et installation contemporaine 2017 dans le cadre de l'exposition "Ecoles de Nice".

    Ruelles du Vieux-Nice, Galerie des Ponchettes, Galerie des dominicains, Max Galli, Prom'du coeur

    Du côté de la Galerie des Dominicains, le peintre Max GALLI présentait ses scènes colorées au côté des sculptures païennes de son ami, Michel KOHLER.

    Ruelles du Vieux-Nice, Galerie des Ponchettes, Galerie des dominicains, Max Galli, Prom'du coeur

    Arrivée sur le Quai des Etats-Unis pour une réunion caritative de passionnés de voitures de collection au profit d'une association d'enfants hospitalisés. Un petit tour dans un bolide, une cadillac d'anthologie, une 2CV originale, un bus de l'association Tram&Bus de la Côte d'Azur, parmi le beau choix de cette 4ème édition de la PROM' DU COEUR.

  • Imprimer

    BORDERLINE A MONACO

    L’artiste exprime ici toute sa sensibilité et questionne le public sur sa relation à la nature, à la mort et à la renaissance. « A partir de ces sujets de prédilection, il joue avec le rapport ambigu que l’homme entretient avec l’univers marin, entre peur et fascination, pour confronter le public aux enjeux actuels de protection de la biodiversité »... Robert Calcagno, Directeur général du Musée océanographique.Bordeline, Philippe Pasqua, Musée Océanographique de Monaco

    Le ton est donné. "Borderline" de Philippe PASQUA interpelle le public c'est le moins qu'on puisse dire avec cette 1ère installation en plein milieu du hall d'entrée :"Wheel of time", la roue du temps, le cycle de la vie et de la mort...

    Expo Borderline, Philippe Pasqua, Musée océanographique de Monaco

    Durant la visite des magnifiques aquariums, on réfléchit encore à cette confrontation entre la préservation de la vie dans les océans, et la pollution apportée par l'homme qui entraine la mort.

    Expo Borderline, Philippe Pasqua, Musée océanographique de Monaco

    Au dessous de la baleine mythique du Musée Océanographique créé par le Prince Albert 1er de Monaco, la sculpture "SANTA MUERTE" rappelle que l'humain est tellement fasciné par la richesse (squelette de tortue en bronze, 5m) qu'il en oublie toute notion de prévoyance... L'oeuvre évoque la destruction du monde marin, la disparition des espèces.

    Expo Borderline, Philippe Pasqua, Musée océanographique de Monaco

    Dans la grande salle du 1er étage, l'installation de l'artiste s'anime toutes les heures par une projection en musique et en images. Le bruit de la mer, les cris aussi... Mon petit-fils était fasciné.

    Expo Borderline, Philippe Pasqua, Musée océanographique de Monaco

    "Who should be scared ?" Qui devrait avoir peur... A nouveau une référence de l'artiste au discours prononcé par le Prince Albert 1er en 1921 devant l'Académie des sciences américaines de Washington. Il s'inquiétait, il y a près de cent ans, de la destruction abusive des poissons. Aujourd'hui, qui pourrait avoir peur de ce mégalodon, ancêtre du requin, espèce disparue....

    Jusqu'au 7 janvier 2018 au Musée océanographique de Monaco.

  • Imprimer

    UN PEU D' ECOLE(S) DE NICE

    La grande exposition estivale 2017 raconte l'histoire de cette "Ecole de Nice" qui n'est pas une institution mais la simple constatation que plusieurs artistes des années 50 à 70 sont originaires de notre région ou bien y ont vécu et créé. Beaucoup de croisements se font avec l'exposition de 2015 qui mettait en valeur la Promenade des Anglais et les artistes qui l'ont peinte.

    Expo ecole(s) de nice, mamac, musée masséna

    4 lieux à voir : le MAMAC, le Musée Masséna, la Galerie des Ponchettes et l'Atelier 109. Parce que j'aime beaucoup ce musée et son histoire, j'ai commencé par Masséna. Le thème en est "Nice à l'école de l'histoire", les moments où Nice a eu rendez-vous avec l'Histoire. Le feu de Terra Amata est mis en parallèle avec les chalumeaux d'Yves Klein, les crémations d'Arman. Plus difficile à supporter le contraste de la joie des feux d'artifice de Dufy avec le drame du 14 juillet 2016... Le feu étant aussi la lumière, on constate nettement la pollution lumineuse sur cette photo de Nice prise par Thomas Pesquet depuis l'espace...mais on trouve la photo magnifique...

    Expo ecole(s) de nice, mamac, musée masséna

    Toujours dans la comparaison avec la précédente exposition de 2015 sur la Promenade des Anglais, l'autre thème abordé au Musée Masséna est l'invention du tourisme après l'arrivée des riches étrangers, les monuments créés pour les différentes religions, les premiers maillots de bain, les recommandations pour les noyades (ne pas pendre les noyés par les pieds !!).  Dommage rien de bien nouveau...

    Expo ecole(s) de nice, mamac, musée masséna

    Heureusement le jardin du Musée Masséna mérite toujours une halte pour son calme et ses senteurs fleuries, sur ses bancs à l'ombre des arbres, avec vue sur la rotonde ou le toit du Négresco voisin.

    Expo ecole(s) de nice, mamac, musée masséna

    Pour la partie de l'expo au Mamac, j'ai choisi une visite théâtralisée avec la Compagnie Fox'Art. Là aussi, les oeuvres ne sont pas nouvelles, mais racontées par des comédiens qui font participer le public, ça devient plus intéressant... Nous avons ainsi dansé sur l'installation pop de Martial RAYSSE, découvert, pour certains, les anecdotes de création de la première moto compressée ou du pourquoi de la destruction à la masse d'un mobilier d'appartement...

    Expo ecole(s) de nice, mamac, musée masséna

    Dans une salle toute blanche et nacrée, où l'on nous fait passer sans s'attarder sur les coups de feu de Nikki de Saint-PHalle, mon coup de coeur est allé à "Germination d'un fauteuil Louis XV" de Robert MALAVAL. 

    L’œuvre présentée appartient à la série de « l’Aliment blanc », matière indéfinie et invasive qui s’attaque à présent à ce mobilier bourgeois. Quelle est cette étrange maladie qui le ronge peu à peu ? Cette « chose » assimilable à un champignon proliférant, semble se greffer au fauteuil et se développer à ses dépens jusqu’à le parasiter totalement, à moins que ce ne soit ce dernier qui sécrète lui-même cette substance cancéreuse qui se propage et bourgeonne sur toute sa surface jusqu’à former sur l’assise deux excroissances boursouflées prêtes à éclater. Entre envahissement mortifère et puissance germinatrice « l’Aliment blanc » de Malaval ravive nos angoisses.

    à suivre, peut-être, la Galerie des Ponchettes avec Noël DOLLA, et les artistes du 109... mais pas sûr.

  • Imprimer

    XXL 2017 A BIOT

    Depuis mai dernier jusqu'à la fin de l'année 2018, des oeuvres de taille XXL sont à découvrir dans les rues du village de Biot.

    Biot, expo XXL 2017

    Soit elles s'intègrent discrètement dans l'environnement au point qu'il faille suivre le plan pour les trouver, soit elles surgissent et s'imposent, attirant l'attention et les réflexions.

    Biot, expo XXL 2017

    Plusieurs artistes exposants sur "XXL 2017-2018" se retrouvent également dans les nouvelles salles d'exposition des anciens bureaux de l'office de tourisme. Et là, on a la confirmation que, de toutes les matières, c'est le verre qu'on préfère... à Biot.

    Biot, expo XXL 2017, verriers, céramistes

    Pour ma part, gros coup de coeur pour deux verriers biotois, Nicolas LATY et ses Noctiluca et Antoine PIERINI et ses bambous.  Tous deux travaillent en finesse, en poésie, en jeux de lumière.

    Biot, expo XXL 2017, verriers, céramistes

    La céramique, le bijou ont aussi une place de choix et j'ai eu le plaisir d'y retrouver des œuvres de Rachele RIVIERE, celles du maître Claude PELLETIER, ainsi que de découvrir les plissées de Martine POLISSET.

    Je ne nomme volontairement pas tous les artistes exposants. Vous avez largement le temps d'aller les admirer par vous-même jusqu'en 2018.

    http://www.biot.fr/exposition-xxl-2017-2018/

  • Imprimer

    D'UN VERNISSAGE A L'AUTRE

    Vernissages de deux des expositions proposées cet été au Haut de Cagnes : l'une dans le Château-Musée Grimaldi, l'autre à l'Office de Tourisme au pied du château.

    Château-musée Grimaldi, Les 9 vies du château, Office de tourisme Haut de Cagnes, Vibrations, Gen

    Jusqu'au 1er septembre, la peintre sculptrice GEN présente une évolution de son travail pictural, du semi-figuratif vers l'abstraction, des "VIBRATIONS" chromatiques aux toutes dernières créations en techniques mixtes noir et blanc.

    Château-musée Grimaldi, Les 9 vies du château, Office de tourisme Haut de Cagnes, Vibrations, Gen

    Installée depuis plusieurs années au Haut-de-Cagnes, GEN est également l'un des professeurs de dessin et peinture du Centre Culturel, notamment pour les enfants. Ses jeunes élèves étaient très fiers d'offrir à M. Roland Constant, adjoint à la Culture de la Ville de Cagnes, le "Journal du renard d'En-Haut", recueil des thèmes et techniques abordés pendant l'année de cours avec GEN, illustré de leurs propres créations artistiques.

    Château-musée Grimaldi, Les 9 vies du château, Office de tourisme Haut de Cagnes, Vibrations, Gen
    Au balcon du patio, quelques-uns des exposants.
    La performance d'Anne Séchet lors du vernissage.

    Le Château Grimaldi a une longue histoire et a connu plusieurs vies depuis sa création au Moyen-âge. Neuf artistes locaux racontent, jusqu'au 31 octobre, leurs interprétations du thème "Les 9 vies du château" au travers d'installations recherchées et spectaculaires.

    Château-musée Grimaldi, Les 9 vies du château, Office de tourisme Haut de Cagnes, Vibrations, Gen

    "Les neufs péchés capitaux, les murmures du chat O sur les traces de Suzy Solidor, Phaëton foudroyé par un éclair d’acier, les métissages du seigneur du château ou le château lui-même, les essences du château ou le Cagnard décrypté…". 

    Exposants : Jacqueline Matteoda, Dalloni et Le Bourlout, Claudie Poinsard, Véronique Pépin, Gabriel Fabre, Anne Séchet, Dom Trapp, Setch. Photographies du catalogue d'exposition : Louis-Paul Fallot.

  • Imprimer

    RENDEZ-VOUS AU JARDIN

    danielle perucca,edith galliot,anne paul,valérie bandecchiGrâce à leur passion commune pour l'Art, leurs chemins se sont croisés et l'idée est née de présenter, en toute simplicité, leurs dernières créations dans le jardin ombragé de l'une d'entre elles. La peintre, Danielle PERUCCA, accueillait donc la sculptrice-mosaïste Edith GALLIOT, la peintre-plasticienne Anne PAUL et la céramiste, Valérie BANDECCHI.

    Comme ceux qu'elle anime au quartier du val fleuri avec son association "Créons Ensemble", Edith proposait un atelier mosaïque. Parmi ses créations originales, ses attrapeurs de rêve et son boudha provoquaient coups de cœur et projet de collaboration...

    danielle perucca,edith galliot,anne paul,valérie bandecchi

    Anne racontait l'histoire de ses petits riens ramassés dans ses balades, devenus, de fil en aiguille, des suspensions aux sons cristallins.

    danielle perucca,edith galliot,anne paul,valérie bandecchi

    Parce qu'elle aime explorer les lignes et les textures pour créer un paysage mental, Danielle présentait ses abstractions bleu azur où l'on plonge avec délice, calme et sérénité.

    danielle perucca,edith galliot,anne paul,valérie bandecchi

    Quant à Valérie, ses personnages fantastiques, accrochés aux arbres ou posés dans l'herbe, vous emportaient dans son monde d'expression des sentiments, étrange et intéressant.

    danielle perucca,edith galliot,anne paul,valérie bandecchi

    C'était un sympathique rendez-vous au jardin, en ce premier samedi de juillet...

  • Imprimer

    LA BALADE DE SOSNO

    Jusqu'à fin septembre, la ville de St Jean Cap Ferrat propose une promenade ponctuée d’une quinzaine d’œuvres, plus ou moins monumentales, de Sacha SOSNO, du chemin des arts jusqu’au jardin de la Paix en passant par le port.

    Sacha SOSNO, St Jean Cap Ferrat

    D'après son épouse, c'était le souhait de l’artiste de « sortir des galeries, des musées, pour investir les boulevards, les ports, les façades, les toits, les jardins… »

    Sacha SOSNO, St Jean Cap Ferrat

    A Saint-Jean Cap Ferrat, ses oeuvres y sont à l'aise. Elles soulignent le paysage magnifique de la presqu'île, entre le bleu de la mer et du ciel.

    Sacha SOSNO, St Jean Cap Ferrat

    Les promeneurs jouent à se photographier, non pas à côté, mais au travers de ses créations.

    Sacha SOSNO, St Jean Cap Ferrat

    Elles en deviennent plus vivantes et il aurait sans doute apprécié...

    Sacha Sosno, Cap Sosno, Saint-Jean Cap ferrat

    "Cacher pour mieux montrer"... Pari réussi à Saint-Jean Cap Ferrat.